3 tagged articles Rebelle

« Balavoine, ces paroles sont tellement sensée, tellement visionnaire » (Andréa Bescond) 18/01/2017

Play the video

« Ces paroles sont tellement sensée, tellement visionnaire » (Andréa Bescond)
"These words are so sensible, so visionary" (Andréa Bescond)

Andréa Bescond (danseuse, comédienne, auteur) met des mots sur le malaise: comment parler de pédophilie au théâtre.
C'est de ce traumatisme et de la longue reconstruction qui a suivi que vient parler, aux micros d'Une Saison au théâtre, Andréa Bescond qui, sur scène, endosse de multiples rôles et se métamorphose à vue, d'une façon sidérante.

Quand le théâtre et la danse se mêlent de l'humain, la parole est forte. Inoubliable. Émouvante, comme est profondément émouvante. Invitée D'un soir sur France Culture en Octobre 2016. Elle y évoque son caractère rebelle, et se rapproche au chanteur Daniel Balavoine dont -elle évoque dans ce court extrait...»

 
En cas de lien mort :
http://www.dailymotion.com/video/x58xgpu

A savoir :
Andréa Bescond  et l'auteur de la pièce de théatre ci-nommé « Les Chatouilles": un sujet délicat, la pédophilie, traité avec intelligence et finesse. Un grand huit émotionnel.

Pour en savoir plus :
Les Chatouilles - Andréa Bescond et Eric Métayer : https://www.youtube.com/watch?v=gmwsLWRthSs
LES CHATOUILLES (ou la danse de la colère) - Bande annonce : https://www.youtube.com/watch?v=Qadl7Uo5vHQ

TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE / EVERY KNOWLEDGE ON DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (+ de 300 vidéos sur la chaine Youtube)
http://www.dailymotion.com/BALAMED (+ de 250 vidéos sur la chaine Dailymotion)
http://balamedvideo.blogspot.fr/

Tags : Parole - sensé - Visionnaire - Daniel Balavoine - Andréa Bescond - Traumatisme - reconstruction - Malaise - Métamorphose - Rebelle - Caractère - Théâtre - Pédophilie - Word - sensible - Visionary - Trauma - Malay - Metamorphosis - Rebel - Character - Theater - Pedophilia

GALA N° 1114 du 15-21 Octobre 2014 - Quatre pages consacrées à Daniel Balavoine 16/10/2014

Daniel Balavoine, sa soeur Claire se livre : 'A la fin, il en avait ras-le-bol'
Sa disparition brutale en 1986 dans un accident d'hélicoptère survenu en marge du Paris-Dakar a choqué toute une génération, provoquant un vide immense dans le paysage médiatico-musical français mais vingt-huit ans après sa mort, Daniel Balavoine continue encore et toujours d'exister. À travers ses chansons d'abord, tubes intemporels qui ont fait vibrer les années 80 et résonnent encore aujourd'hui avec autant de force, mais aussi à travers ses proches, qui entretiennent avec dynamisme la flamme ainsi que sa mémoire.
Dans un nouvel ouvrage, sobrement intitulé Daniel Balavoine, Claire Balavoine, l'une des soeurs du défunt chanteur (il était issu d'une famille de sept enfants), revient d'ailleurs, avec la complicité du photographe Alain Marouani, sur le personnage aussi simple que fascinant qu'était l'interprète de l'incontournable L'Aziza - titre dédié à sa femme Corinne, mère de ses enfants, Jérémie et Joana(née après son décès), qui fut un véritable carton à sa sortie.
 
"Il en avait ras-le-bol"
Homme discret, compositeur talentueux et chanteur engagé : Claire Balavoine donne à voir dans son livre témoignage un portrait intime de son illustre petit frère qui fut avant tout, comme on l'a souvent dit, un rebelle au grand coeur. Cette ancienne maître-nageuse y dévoile une face particulièrement terre-à-terre d'un Daniel Balavoine qui, de ses aveux, avait une sainte horreur du star-system au point même d'avoir évoqué l'idée de tout plaquer. "Il ne supportait pas l'idolâtrie, les fans clubs. Il détestait qu'on le touche, qu'on l'interpelle. Il en avait ras-le-bol à la fin de sa vie. Il ne comprenait pas pourquoi les gens avaient besoin de lui pour se réaliser, confie Claire Balavoine au magazine Gala, qui publie une poignée de passionnants extraits du livre retraçant l'enfance, la gloire puis le décès tragique du chanteur. Il évoquait même la possibilité de cesser de chanter, de passer à autre chose. Il n'en a pas eu le temps."

"Daniel devait partir ainsi"
Passionné de voitures mais aussi de politique, Daniel Balavoine était également sensible à la cause environnementale et humanitaire : sa venue au Paris-Dakar de 1986 était aussi motivée par son projet d'installer des pompes à eau dans certaines contrées d'Afrique, une activité qui lui tenait tout particulièrement à coeur. D'ailleurs au lendemain de sa mort, les dons ont afflué de toute part, le public, endeuillé, étant prêt à poursuivre son combat. Face à un tel élan de générosité, Claire Balavoine a alors décidé de fonder, la même année et avec l'appui de quelques proches, l'Association Daniel-Balavoine qui a continué la lutte du chanteur jusqu'à ce jour. Car le dessein de cette dernière (qui est d'installer des pompes à eau et donc d'irriguer les terres pour permettre des récoltes de riz) est désormais menacé, du fait de la situation politique actuelle du Sahel Occidental. "C'est trop dangereux. Résultat, j'envisage peut-être d'arrêter l'association", déplore Claire Balavoine.
Mais si elle songe à prendre cette difficile décision, la soeur de Daniel Balavoine n'en compte pas pour autant mettre un terme au combat amorcé par son célèbre frère, dont la disparition, il y a vingt-huit ans, a plongé les siens dans un incommensurable chagrin."C'est maman qui m'a appelée pour m'apprendre [son décès]. J'ai immédiatement allumé la radio sur Europe 1, se souvient Claire Balavoine. Je n'arrivais pas à y croire, le journaliste était en larmes en annonçant sa mort. J'ai rejoint maman qui hurlait de douleur. Elle voulait que je lui trouve du bois et une hache. (...) Elle voulait évacuer sa souffrance. Puis on a accepté l'impensable : c'était son heure, Daniel devait partir ainsi."
Retrouvez l'intégralité de l'interview de Claire Balavoine ainsi que des extraits de son livre Daniel Balavoine, dans le magazine Gala actuellement en kiosques (Voir couverture ci-dessus).
Source : Gala

Tags : GALA - Daniel Balavoine - ras-le-bol - Accident - Hélicoptére - paris dakar - Claire Balavoine - Alain Marouani - corinne - jérémie - Joana - Rebelle - l'idolatrie - fans clubs - Horreur - star-system - détestait - livre* - Association - menacé - Dangereux ! - DANGEREUX - décès - EUROPE 1 - journaliste - larme - hurlait - douleur - évacuer - souffrance - impensable

La révélation du journalisme ? Une punition 04/06/2014

La révélation du journalisme ? Une punition
 
Devenir journaliste, pour Johanne Montay cela a été une punition... Enfin, le déclic s'est fait, le choix s'est forgé à l'occasion d'une punition infligée par son professeur de religion dans le secondaire.
Élève «plutôt rebelle », la jeune Johanne avait reçu pour sanction la rédaction d'un article sur la mort accidentelle de Thierry Sabine et Daniel Balavoine lors du Paris-Dakar. 
 
Johanne Montay se rappel de se moment précis. Lisez par vous-même :
 
“Depuis toute petite, j'adore écrire. À l'école, lorsque j'étais malade interdite de cour de récré, je rédigeais déjà des poèmes. J'ai hérité de ce goût pour l'écriture de ma mère. Un jour, j'ai reçu une punition au cours de religion après avoir été insolente. Ma prof m'a obligée à disserter sur le Paris-Dakar lors de l'édition tragique ayant coûté la vie à Thierry Sabine et à Daniel Balavoine. Elle a cru que j'avais recopié mot pour mot un article provenant d'un journal. Le fait qu'elle ait pu s'imaginer que j'avais triché a été pour moi une sorte de révélation. Dès cet instant, je me suis dit que j'étais faite pour ce métier. Sans le savoir, cette enseignante m'a rendu un énorme service en me donnant confiance dans ma capacité à l'exercer. Mon engagement à la RTBF m'a permis de découvrir le plaisir d'une écriture à trois dimensions jonglant avec le texte, l'image et le son.” (Source lavenir.net/)
 
A SAVOIR : Johanne Montay (née le 12 décembre 1969 à Etterbeek) est une journaliste belge de télévision, rédactrice en chef du service politique de la RTBF. De 2010 à 2012, elle présente avec François de Brigode l'émission Répondez à la question. Le même duo anime, dès 2014, l'émission Jeudi en prime, toujours sur La Une. (Source Wikipédia)

Tags : Johanne Montay - Journaliste - Punition - Elève - Rebelle - Rédaction - Mort - Accidentelle - Thierry Sabine - Daniel Balavoine - Balavoine - Ecrire - Ecriture - Obligée - Disserter - Prof - Dakar - Métier - RTBF - Poèmes - Tragique - Religion - Edition - Insolente