6 tagged articles radio

"Il ne supportait pas l'idolâtrie, les fans clubs. (...) Il en avait ras-le-bol à la fin de sa vie" (Claire Balavoine) 23/10/2014

(Photo Claire Balavoine extraite du documentaire "Mon Frère, Ma Bataille" en 2009)
 
Nulle révélation salace ou côté obscur. Claire Balavoine, qui a publié se mois d'octobre 2014 un ouvrage entièrement consacré à son célèbre frère (Daniel Balavoine, éd. Flammarion), le chanteur Daniel Balavoine, en dresse, au contraire, un portrait humain et tolérant totalement en phase avec le souvenir laissé par la star.

Son unique mariage
Daniel était un jeune homme sensible qui a, un temps, envisagé la prêtrise avant de bifurquer vers la musique. Claire Balavoine raconte notamment l'histoire de l'unique mariage de son frère au début des années 70. Daniel rencontre Dominique, une jolie Polonaise qu'il épouse contre l'avis de sa mère. Mais le mariage bat vite de l'aile. Dominique voulait une "plus grande stabilité financière" Daniel Balavoine - qui peine alors à percer dans la musique - accepte un boulot de vendeur de disques. "Il s'étiole, dépérit. Le divorce devient inéluctable. Daniel ne se remariera pas."

Marre
Claire révèle que Daniel, reversait, sans jamais en faire la publicité, une partie de la recette de ses concerts à des associations. Mais chanteur comblé, artiste adulé, Daniel Balavoine souffrait pourtant de sa célébrité. Claire explique : "il ne supportait pas l'idolâtrie, les fans clubs. (...) Il en avait ras-le-bol à la fin de sa vie (et) évoquait même la possibilité de cesser de chanter, de passer à autre chose." A l'image de ce qu'il chante dans l'un de ses plus grands tubes, "Le chanteur"... Mais il n'en aura pas le temps.

Le jour de sa mort
Daniel Balavoine s'est tué le 14 janvier 1986 dans un crash d'hélicoptère sur le Paris-Dakar. Claire apprend l'affreuse nouvelle de la bouche même de leur mère. Elle explique à notre confrère Gala qu'incapable de croire à l'info, pourtant livrée de première main, elle a allumé la radio : "Je n'arrivais pas y croire, le journaliste était en larmes en annonçant sa mort (...) Maman hurlait de douleur. Elle voulait que je lui trouve du bois et une hache. Elle voulait fendre des bûches (...) évacuer sa souffrance. Puis on a accepté l'impensable : c'était son heure. Daniel devait partir ainsi."

Le combat continue
Claire raconte par la suite son combat pour faire vivre l'association Daniel Balavoine visant à installer des pompes à eau au Sahel occidental. Une oeuvre aujourd'hui menacée : "La situation politique actuelle dans cette zone (...) ne nous permet plus d'y aller. C'est trop dangereux (...) j'envisage, peut-être, d'arrêter l'association et de continuer le combat autrement."

Tags : Claire Balavoine - obscur - Daniel Balavoine - mariage - supportait pas - supporte pas - l'idolâtrie - les Fans clubs - ras-le-bol - fin de sa vie - le chanteur - tué - 14 janvier 1986 - Dakar - radio - hurlait - douleur - souffrance - pompes à eau - menacé - dangereux

Balavoine au huitième rang des artistes français les plus diffusés en 2013 05/10/2014


Selon l'Observatoire de la musique, à de rares exceptions près, la musique diffusée par les 42 principales radios françaises en 2013 est restée bien peu variée, malgré de timides lueurs d'espoirs. 


En 2013 : la bande FM française manque cruellement de diversité. Le constat, que chacun peut faire en écoutant la radio – tiens, ne serait-ce point Stromae, l'artiste aux 32 468 passages (1) en 2013 ? – est minutieusement documenté par le rapport annuel de l'Observatoire de la musique portant sur les 42 principales stations. Trop d'entre elles repassent en boucle les mêmes refrains, compliquant de facto l'émergence de talents. Décédé en 1986, Daniel Balavoine est encore au huitième rang des artistes français les plus diffusés en 2013 !

En programmation francophone, Skyrock, Fun Radio et Virgin accorde plus de la moitié de leur temps d'antenne à 10 titres seulement.NRJ bat tous les records avec 62,4 % de la programmation française reposant sur dix chansons seulement.
A contrario, France Inter et Nova tiennent leur rang, avec plus de 5 500 interprètes, sans oublier le Mouv' (6 936). La référence absolue en matière de diversité reste toutefois FIP. La musicale de Radio France a diffusé 10 578 artistes différents en 2013, soit trente fois plus que Chante France, dont la discothèque contient seulement 342 interprètes. Voltage FM (348), Rires & Chansons (413), MFM (447) et Chérie FM (360) font à peine mieux. Le baladeur numérique ou le smartphone de n'importe quel adolescent contient plus d'artistes différents que leur programmation annuelle. Peut-on vraiment s'étonner que l'adolescent en question utilise des moyens alternatifs, comme les sites de streaming, pour élargir ses horizons musicaux ? On peut difficilement lui demander de se contenter de Skyrock, Virgin ou NRJ, stations « jeunes » qui ont bouclé 2013 avec, respectivement, 964, 1 349 et 2 345 artistes. La vénérable RTL, radio généraliste, est plus ouverte que la musicale NRJ, avec 2 445 artistes en 2013 ! .
Source : Que choisir

Tags : Stromae - Musique - Balavoine - huitième rang - Décédé en 1986 - skyrock - FUN Radio - virgin - france inter - nova - Le Mouv' - Radio France - Chante France - Voltage FM - Rires & Chansons - MFM RADIO - MFM - Chérie fm - NRJ - station - radio - RTL.

Daniel Coupy à Gourma-Rharous sur les Lieux de L'accident : " Je me souviens parfaitement de ce 14 janvier, un député était venu solennellement annoncer la nouvelle à la cantonade" (Partie 3/3) 15/06/2014

Lundi 4 août 2003. Je propose que nous revenions en arrière pour reprendre le road-book à partir d'un point de passage situé à l'entrée de la mare. Ce matin nous allons la contourner pour éviter le piège de la veille.
Gerry veut rattraper le temps perdu et met les gaz. Le 4x4 bondit de bosse en bosse. Le châssis gémit, les amortisseurs talonnent de plus en plus. La piste devient roulante, c'est essentiellement du sable au relief doux et sans dunes. Nous sommes dans le lit majeur du Niger, les tamaris et les acacias rompent la monotonie du paysage.
 
La piste débouche sur un village qui s'allonge tout le long du fleuve. C'est Gourma Rarous. Nous allons saluer les gendarmes, leur demander où nous pouvons traverser le Niger. Ils m'indiquent ou se trouve la case du bacquier que nous devrons prévenir quand nous serons décidés.
En attendant nous allons déjeuner chez un pêcheur qui nous propose du poulet. Il n'a pas de poisson mais nous offre des bières pendant qu'il prépare le repas.
 
Nous réalisons vite qu'il court après sa volaille et qu'il n'est pas près de la faire cuire. Pour nous faire patienter un de ses amis nous invite à aller voir l'endroit où l'hélicoptère de Thierry Sabine s'est écrasé.
Nous n'étions pas passés loin. La présence du guide s'avère utile pour découvrir l'endroit où a été érigé un monument à la mémoire du créateur du Paris-Dakar disparu tragiquement, lors du crash de l'hélicoptère avec le chanteur Daniel Balavoine, une journaliste, le pilote, le technicien radio, le 14 Janvier 1986.
Le rotor est planté dans un petit bassin sommairement maçonné rempli de sable. Il reste encore des morceaux de pale. En fibre de verre, ils ont été épargnés, étant d'aucune utilité pour les forgerons locaux.
L'endroit est bien dégagé, au cours d'une tempête de sable qui sévissait ce jour-là, le pilote, en approche de l'aérodrome occasionnel de Gourma Rhaous, a plongé trop tôt et a percuté le sol.
 
Je reste un moment songeur devant ce monument. Je me souviens parfaitement de ce 14 janvier, j'attendais un ami dans le hall de l'Assemblée Nationale et un député était venu solennellement annoncer la nouvelle à la cantonade. Nous revenons au restaurant où le poulet est enfin servi, en sauce accompagné de riz. Le patron est volubile, les voyageurs se font rares.


FIN

Tags : Daniel Coupy - Gourma-Rhaous - Afrique - Hélicoptère - Accident - Drame - vent - sable - visibilité - hélico - pillées - axe - rotor - marécage - fleuve - niger - jeunes - crash - paris Dakar - terrain - arbuste - Daniel Balavoine - Thierry Sabine - Nathalie Oden - François-Xavier Bagnoud - Jean-Paul le Fur - dune - dunes - morceaux - bijoux - 14 janvier - voyage - bamako - sahel - Tunis - malgreb - Turquie - Sur la piste de l’Amenokal - débris - pilote - l’Assemblée Nationale - Assemblée Nationale - député - nouvelles - percuté - sol - aérodrome - technicien - radio - chanteur - écrasé - tôt - forgerons - locaux - 4X4

«Ce que les gens comprenne pas. Quand ton à peur, finalement on est dangereux » Daniel Balavoine (Interview Partie 2/2) 25/05/2014

Play the video
« Ce que les gens comprenne pas. Quand ton à peur, finalement on est dangereux » Daniel Balavoine - 
Interview de 1985 (Partie 2/2)
 
C'est ce que dira Daniel Balavoine lors d'une interview en 1985. Et non 1984 comme on peut lire sur le générique du début de cette vidéo. Cette vidéo sous forme de montage tiré d'un extrait d'une émission de radio ci-nommé KIT PARADE. Radio qui fut sponsorisé par la Société Générale. Ces émissions animées par Laurent Boyer ont était diffusées chaque semaine entre 1984 et 1985 en syndication sur plus de 200 stations en France.
 
Cette vidéo est également disponible ici : 
http://www.dailymotion.com/video/x1vaay7_interview-de-daniel-balavoine-en-1985-partie-2-2_music

TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (De très nombreuse vidéo)

Tags : Aimer est plus fort que d’être aimé - Daniel Balavoine - Interview - Sponsorisé - Société Générale - Laurent Boyer - Kit Parade - 1985 - Stations - radio - réaction Primaire - France - extrait - Aimer est plus fort - Aimer - Aimé - Peur - Dangereux - Gens - dangereuse - DANGEREUX - peur - syndication - émissions

« Aimer est plus fort que d’être aimé est une réaction primaire » Daniel Balavoine (Interview Partie 1/2) 17/05/2014

Play the video
« Aimer est plus fort que d'être aimé qui explique bien qu'en fait, que c'est une réaction primaire. » (Interview Partie 1/2)
 
Voici ce que dit Daniel Balavoine lors d'une interview en 1985. Et non 1984 comme on peut lire sur le générique du début de cette vidéo. Cette vidéo sous forme de montage tiré d'un extrait d'une émission de radio ci-nommé KIT PARADE.
 
Cette Radio qui fut sponsorisé par la Société Générale. Ces émissions animées par Laurent Boyer ont était diffusées chaque semaine entre 1984 et 1985 en syndication sur plus de 200 stations en France. Le chanteur ajoute lors de son interview « Quand je découvre un album que j'aime. Je l'écoute 100 fois, 1000 fois. J'essaye de comprendre pourquoi est comment il on fait ça. »
 
A noté : Cette interview est un extrait diffusé en 2 partie
 
TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (De très nombreuse vidéo)

Tags : Aimer est plus fort que d’être aimé - Daniel Balavoine - Interview - Sponsorisé - Société Générale - Laurent Boyer - Kit Parade - 1985 - Stations - radio - réaction Primaire - France - extrait - Aimer est plus fort - Aimer - Aimé

Deux Anecdotes de Coluche & Balavoine 22/03/2014

Deux Anecdotes de Coluche & Balavoine
Deux Anecdotes de Coluche & Balavoine

 
BALAVOINE : Ce fut pour moi un autre choc
Le choc
"Le truc qu'on se prend dans le c½ur rarement dans une vie, j'avais à peine 15 ans, et qu'une idée en tête, entendre en boucle ce chanteur
Avec quelques économies, j'avais acheté son album tout blanc, tout me semblait bon, je ne m'étais pas de temps à connaitre les textes par c½ur, j'économisais un peu pour m'offrir le coffret Starmania
L'artiste était prolifique, tous les ans il sortait un nouvel album, j'allais régulièrement chez le disquaire de la rue des Portes avec mon billet de 50 francs voir si le nouveau vinyle était sorti
Il ne me quittait plus Jusqu'à ce jour de janvier 1986..

Seulement 7 ans, sept années, trop court Parti à 34 ans, un enfant à naître qui n'aura vu son père qu'à travers l'écran C'est bon de repenser à cela, à cette promesse que je m'étais faite d'un » au revoir » à Biarritz, je tiens souvent mes promesses Je ne l'avais jamais chanté en ch½ur
Et ce soir là, j'étais toute fière de lâcher ma partition Je n'ai oublié aucun de ses textes, tout est resté gravé, on n'oublie pas ces choses là."

COLUCHE : Ce n'était pas une journée tout à fait ordinaire

" Ce n'était pas une journée tout à fait ordinaire, Une journée de juin qui sentait la fin. 
Deux Anecdotes de Coluche & Balavoine


 Nous étions allées au bord de la mer, du côté d'Etretat (Voir Photo) il me semble, le ve

nt était frais, les galets de la plage craquaient sous nos semelles trop fines.
C'était une journée de filles, je n'ai pas jamais été trop friande de sorties « filles «  mais là, aucun homme n'était convié En fin d'après midi, nous devions retourner  voir nos résultats à l'institut.
Comme les autres, j'étais confiante, je pensais bien l'avoir haut la main ce diplôme ,Et puis la nouvelle était tombée à la radio Coluche est mort, tué à cause d'un accident de moto, quel choc, lui, ben non, ce n'est pas possible là, déjà la mort de Balavoine en début d'année, pourquoi ils partent comme ça ... Ce départ là donnait un drôle d'amertume"


Source / anecdotesdhieretdaujourdhui

Tags : Coluche - Daniel BALAVOINE - michel colucci - Choc - 1986 - Biarritz - Janvier - Juin - 34 ans - Textes - Moto - Accident - accident mortel - 50 francs - Starmania - ETRETAT - Mer - radio - amertume - deux mois ..