3 tagged articles Métier

« Je suis parvenue à lui dire au revoir à travers la vitre de sa jeep, il m’a souri. » Liane FOLY 20/03/2016

«  Je suis parvenue à lui dire au revoir à travers la vitre de sa jeep, il m'a souri. » Liane FOLY
« I managed to tell him goodbye through the glass of his jeep, he smiled. » Liane FOLY
 
«  Je suis parvenue à lui dire au revoir à travers la vitre de sa jeep, il m'a souri. » Extraite de la préface de Liane Foly sur le livre de Pierre Pernez paru en Janvier 2016 sous le titre (Evidemment, Daniel Balavoine, un homme de valeur).

Un livre à l'édition Pygmalion sur lequel notre Blog à infiniment contribué à son ouvrage.  Voici un avant-gout de cette édition lié aux trentièmes anniversaires de la disparition du chanteur, signé Liane Foly :


Daniel Balavoine fut un artiste exceptionnel, talentueux, entier, vivant, d'une grande sensibilité et visionnaire. Il a marqué mon adolescence et ma vie de femme et d'artiste de tout son être...

C'est tout d'abord sa voix qui m'a fascinée, car son timbre et son étendue assez atypique dans le panorama français de l'époque faisaient davantage penser à David Bowie, Genesis ou Peter Gabriel, qu'il adorait , Son ½uvre, ses compositions, ses textes, sa manière à lui de scruter le monde et ses injustices ou ses violences, sa force dans le combat, sa fraternité, sa générosité de c½ur...
Son public se reconnaissait à travers lui. Il était un exemple, un frère, un père, un ami, celui qui réconforte et qui soutient dans la tourmente et le besoin.

Nous nous connaissions très peu mais je suivais ses tournées comme de très nombreux admirateurs. Nous avions échangé quelques fois. Il répondait toujours très gentiment à mes questions sur notre métier. Nous des points communs comme le fait d'avoir commencé dans des bels. Il m'appelait Eliane de Lyon...

J'avais eu l'immense privilège d'assister à la fin du mixage de L'Aziza. Grand souvenir. La dernière fois que nous nous sommes vus, il partait sur le Paris Dakar. Il n'en est jamais revenu. Je suis parvenue à lui dire au revoir à travers la vitre de sa jeep. Il m'a souri.
J'étais tellement heureuse de lui annoncer que j'allais sortir un 45 tours chez CBS en 1985. Il m'a dit : « A bientôt. J'ai juste peur de l'hélicoptère, je ne sais pas pourquoi. » Il devait en avoir une phobie terrible pour m'en parler, alors que je n'étais pas une de ces proches.

Avant-gardiste dans ses idées, dans sa créativité et dans son humanisme, il nous manque cruellement. Daniel, merci, merci. Tu brilles dans c½urs. Nous ne t'oublierons jamais. Liane Foly

Tags : Au revoir - vitre - jeep - Liane Foly - Daniel Balavoine - Pierre Pernez - Evidemmant - Homme - Valeur - Métier - Bal - David Bowie - Genesis - Peter Gabriel - Mixage - L’Aziza - Peur - Hélicoptère - Phobie - Jamais revenue - Jamais - revenu - Balamed

En détail, comment le titre « Le Chanteur » de Balavoine et née 06/08/2014

Play the video
En détail, comment le titre « Le Chanteur » de Daniel Balavoine et née
 
Le Chanteur de Daniel Balavoine - 1978
 
Pour L'anecdote : Eddie Barclay invite Daniel Balavoine à dîner, après l'écoute de cette chanson, et il lui dit "on l'a fait contractuellement, mais tu en vendras trois comme les deux autres, alors après, ciao. Et si jamais tu en vends cent mille, là, Daniel, je te taille une pipe."
Un an plus tard, Barclay vient le voir à l'Olympia et Daniel Balavoine l'accueille en robe de chambre dans sa loge. Il ouvre le peignoir et lui dit: "Alors, Eddie, cette petite pipe ?".
 
"Le Chanteur", qui raconte la carrière de star d'un chanteur, du début à la fin de cette carrière, va lancer la carrière du jeune chanteur de vingt-six ans en solo. En effet, elle sort en single en 1978 et connaît un grand succès commercial avec plus d'un million d'exemplaires vendus. A savoir que ce titre n'est pas une légende. Louis Durand vient de fêter ses 90 ans, avec ceux qui ont travaillé pour lui, dans le monde de la nuit paloise. S'il a notamment été l'impresario de Francis Lopez, il fut aussi le premier à déceler le talent de Daniel Balavoine. On connaît la suite.
 
Voici donc en détail comment le titre « Le Chanteur » es né avec « L'autoportrait rêvé d'une star » diffusé sur France Info en Août 2011 Avec cette chanson qui ne parle que de son métier, Daniel Balavoine fait entendre tout les vertiges du showbiz et prend sa place au sommet. Quelques extrait de vidéo rare accompagne se montage.
 
TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (+ de 200 vidéos sur la chaine Youtube)
http://www.dailymotion.com/BALAMED (+ de 200 vidéos sur la chaine Dailymotion)

Tags : Revenu - américanisation - mondialisation - fait social - richesse - pauvreté - niveau d’études - médias - rapports sociaux - modes de vie - valeurs - écarts de richesse - téléréalité - débat démocratique - liberté d’expression - vie sociale - henry - Henri - Balavoine - Je me présente - Durand - Rue - idole - Chanteur - Le chanteur - Carrière - Star - Eddie - Barclay - Olympia - Succès - Commercial - Exemplaires - Louis Durand - Autoportrait - Vertiges - Imprésario - Anecdote - Showbiz - Métier - Sommet - Vidéo - Rare - Montage - inédit

La révélation du journalisme ? Une punition 04/06/2014

La révélation du journalisme ? Une punition
 
Devenir journaliste, pour Johanne Montay cela a été une punition... Enfin, le déclic s'est fait, le choix s'est forgé à l'occasion d'une punition infligée par son professeur de religion dans le secondaire.
Élève «plutôt rebelle », la jeune Johanne avait reçu pour sanction la rédaction d'un article sur la mort accidentelle de Thierry Sabine et Daniel Balavoine lors du Paris-Dakar. 
 
Johanne Montay se rappel de se moment précis. Lisez par vous-même :
 
“Depuis toute petite, j'adore écrire. À l'école, lorsque j'étais malade interdite de cour de récré, je rédigeais déjà des poèmes. J'ai hérité de ce goût pour l'écriture de ma mère. Un jour, j'ai reçu une punition au cours de religion après avoir été insolente. Ma prof m'a obligée à disserter sur le Paris-Dakar lors de l'édition tragique ayant coûté la vie à Thierry Sabine et à Daniel Balavoine. Elle a cru que j'avais recopié mot pour mot un article provenant d'un journal. Le fait qu'elle ait pu s'imaginer que j'avais triché a été pour moi une sorte de révélation. Dès cet instant, je me suis dit que j'étais faite pour ce métier. Sans le savoir, cette enseignante m'a rendu un énorme service en me donnant confiance dans ma capacité à l'exercer. Mon engagement à la RTBF m'a permis de découvrir le plaisir d'une écriture à trois dimensions jonglant avec le texte, l'image et le son.” (Source lavenir.net/)
 
A SAVOIR : Johanne Montay (née le 12 décembre 1969 à Etterbeek) est une journaliste belge de télévision, rédactrice en chef du service politique de la RTBF. De 2010 à 2012, elle présente avec François de Brigode l'émission Répondez à la question. Le même duo anime, dès 2014, l'émission Jeudi en prime, toujours sur La Une. (Source Wikipédia)

Tags : Johanne Montay - Journaliste - Punition - Elève - Rebelle - Rédaction - Mort - Accidentelle - Thierry Sabine - Daniel Balavoine - Balavoine - Ecrire - Ecriture - Obligée - Disserter - Prof - Dakar - Métier - RTBF - Poèmes - Tragique - Religion - Edition - Insolente