3 tagged articles Peur

« Je suis parvenue à lui dire au revoir à travers la vitre de sa jeep, il m’a souri. » Liane FOLY 20/03/2016

«  Je suis parvenue à lui dire au revoir à travers la vitre de sa jeep, il m'a souri. » Liane FOLY
« I managed to tell him goodbye through the glass of his jeep, he smiled. » Liane FOLY
 
«  Je suis parvenue à lui dire au revoir à travers la vitre de sa jeep, il m'a souri. » Extraite de la préface de Liane Foly sur le livre de Pierre Pernez paru en Janvier 2016 sous le titre (Evidemment, Daniel Balavoine, un homme de valeur).

Un livre à l'édition Pygmalion sur lequel notre Blog à infiniment contribué à son ouvrage.  Voici un avant-gout de cette édition lié aux trentièmes anniversaires de la disparition du chanteur, signé Liane Foly :


Daniel Balavoine fut un artiste exceptionnel, talentueux, entier, vivant, d'une grande sensibilité et visionnaire. Il a marqué mon adolescence et ma vie de femme et d'artiste de tout son être...

C'est tout d'abord sa voix qui m'a fascinée, car son timbre et son étendue assez atypique dans le panorama français de l'époque faisaient davantage penser à David Bowie, Genesis ou Peter Gabriel, qu'il adorait , Son ½uvre, ses compositions, ses textes, sa manière à lui de scruter le monde et ses injustices ou ses violences, sa force dans le combat, sa fraternité, sa générosité de c½ur...
Son public se reconnaissait à travers lui. Il était un exemple, un frère, un père, un ami, celui qui réconforte et qui soutient dans la tourmente et le besoin.

Nous nous connaissions très peu mais je suivais ses tournées comme de très nombreux admirateurs. Nous avions échangé quelques fois. Il répondait toujours très gentiment à mes questions sur notre métier. Nous des points communs comme le fait d'avoir commencé dans des bels. Il m'appelait Eliane de Lyon...

J'avais eu l'immense privilège d'assister à la fin du mixage de L'Aziza. Grand souvenir. La dernière fois que nous nous sommes vus, il partait sur le Paris Dakar. Il n'en est jamais revenu. Je suis parvenue à lui dire au revoir à travers la vitre de sa jeep. Il m'a souri.
J'étais tellement heureuse de lui annoncer que j'allais sortir un 45 tours chez CBS en 1985. Il m'a dit : « A bientôt. J'ai juste peur de l'hélicoptère, je ne sais pas pourquoi. » Il devait en avoir une phobie terrible pour m'en parler, alors que je n'étais pas une de ces proches.

Avant-gardiste dans ses idées, dans sa créativité et dans son humanisme, il nous manque cruellement. Daniel, merci, merci. Tu brilles dans c½urs. Nous ne t'oublierons jamais. Liane Foly

Tags : Au revoir - vitre - jeep - Liane Foly - Daniel Balavoine - Pierre Pernez - Evidemmant - Homme - Valeur - Métier - Bal - David Bowie - Genesis - Peter Gabriel - Mixage - L’Aziza - Peur - Hélicoptère - Phobie - Jamais revenue - Jamais - revenu - Balamed

De la Manifestation sportive en faveur de la Fondation Balavoine à la chanson "Confidentiel". En hommage à son ami 31/05/2014

On vous dira qu'il n'est pas facile d'aborder Jean-Jacques Goldman et on aura raison. Non que la vedette numéro un de la nouvelle génération se prenne pour une star, mais il a trop de pudeur, trop de bon sens aussi, pour ne pas savoir que la gloire est une coquette qui peut se détourner, soudain, de ceux qu'elle a adorés.
Ce n'est pas à la sortie du Zénith où il attirait chaque soir 5 000 fans, que j'ai rencontré Jean-Jacques Goldman. C'est tout récemment sur un stade. Il avait troqué son éternel jean pour un short blanc et un maillot de footballeur (Voir Photo). Ce dimanche-là, il participait à une manifestation sportive en faveur de la Fondation Daniel Balavoine. Comme au soir du 18 janvier 1986, où, à la fin d'un "Champs- Elysées", quatre jours après l'accident de Daniel Balavoine, il avait tenu à interpréter une chanson en hommage au chanteur disparu (Voir ci-dessous), il voulait être le premier maillon d'une immense chaîne de l'amitié et du souvenir.

"Et pourtant, je n'ai jamais joué au foot de ma vie", m'a-t-il confié, alors que je lui disais l'avoir trouvé vif et adroit. C'est donc pour son ami Daniel Balavoine qu'il l'a fait.
[Publication inconnue], du 16 au 22 octobre 1986 

A la fin de "Champs-Elysées", le 18 janvier, il n'a pas chanté "Je te donne", comme prévu, mais a offert une autre de ses chansons en hommage à Daniel Balavoine : "Confidentiel". Celle-ci figure aussi sur son dernier 33 tours et les paroles semblent écrites pour l'auteur de "L'Aziza" : "Je voulais simplement te dire. Que ton visage et ton sourire, Resteront près de moi, sur mon chemin... Ça restera comme une lumière. Qui m'tiendra chaud dans mes hivers. Un petit feu de toi qui s'éteint pas...". Sur ce même disque, Jean-Jacques Goldman avait déjà consacré une chanson à Danièle Messia, chanteuse beaucoup moins connue que Daniel et morte dans une presque indifférence.
 
On comprend alors pourquoi il nous a dit, le jour où nous l'avons rencontré, avant que Daniel ne soit plus là : "J'évite les interviews parce que je pense que le chanteur est toujours moins beau que les chansons qu'il chante. J'ai peur. Je suis sûr que je ne peux que décevoir ceux qui en viendraient à me connaître vraiment..." (Source Wikipedia - parler-de-sa-vie)

Voici le lien de la chanson « Confidentiel » de Jean-Jacques Goldman : http://www.youtube.com/watch?v=EiQikh_Awys

Tags : Jean-Jacques Goldman - JJG - Star - gloire - Pudeur - Zénith - fans - maillot de footballeur - Maillot - footballeur - Champs- Elysées - accident - Disparu - Daniel Balavoine - Je te donne - 18 janvier 1986 - Confidentiel - L'Aziza - Danièle Messia - interviews - Chanteur - Peur - vedette - génération - hommage - Fondation Daniel Balavoine - Fondation Balavoine - Association - souvenirs - souvenir - humanitaire

«Ce que les gens comprenne pas. Quand ton à peur, finalement on est dangereux » Daniel Balavoine (Interview Partie 2/2) 25/05/2014

Play the video
« Ce que les gens comprenne pas. Quand ton à peur, finalement on est dangereux » Daniel Balavoine - 
Interview de 1985 (Partie 2/2)
 
C'est ce que dira Daniel Balavoine lors d'une interview en 1985. Et non 1984 comme on peut lire sur le générique du début de cette vidéo. Cette vidéo sous forme de montage tiré d'un extrait d'une émission de radio ci-nommé KIT PARADE. Radio qui fut sponsorisé par la Société Générale. Ces émissions animées par Laurent Boyer ont était diffusées chaque semaine entre 1984 et 1985 en syndication sur plus de 200 stations en France.
 
Cette vidéo est également disponible ici : 
http://www.dailymotion.com/video/x1vaay7_interview-de-daniel-balavoine-en-1985-partie-2-2_music

TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (De très nombreuse vidéo)

Tags : Aimer est plus fort que d’être aimé - Daniel Balavoine - Interview - Sponsorisé - Société Générale - Laurent Boyer - Kit Parade - 1985 - Stations - radio - réaction Primaire - France - extrait - Aimer est plus fort - Aimer - Aimé - Peur - Dangereux - Gens - dangereuse - DANGEREUX - peur - syndication - émissions