28 tagged articles France Gall

France Gall est de retour. Dès le 4 novembre 2015, Résiste 16/07/2015

France Gall est de retour. Dès le 4 novembre 2015, Résiste
France Gall is back. From November 4th, 2015, Resist

France Gall est de retour. Dès le 4 novembreRésiste, la comédie musicale qu'elle a coécrite avec Bruck Dawit, sera présentée au Palais des sports, à Paris. Pour la promotion de ce spectacle, la chanteuse a choisi de répondre aux auditeurs de RTL réunis, le temps d'un soir, dans le grand studio de la station, pour un « Echange public » de deux heures. « Une bouffée d'air frais », lance-t-elle au début de l'exercice. Même si, après l'émission, elle reconnaîtra ne pas aimer parler d'elle. « Ce n'est pas normal, c'est comme posé pour être pris en photo. »
Devant une salle acquise, France Gall se dévoile un peu, évoquant tour à tour sa rencontre avec Michel Berger, la genèse de ses chansons les plus populaires (Il jouait du piano deboutBabacar...), l'écriture de sa première comédie musicale. Pas de scoop donc, mais le plaisir de retrouver une femme détendue, qui noue un véritable dialogue avec les auditeurs dont les questions sont bienveillantes.
Discrète dans les médias, France Gall est cependant arrivée en confiance. « Quand j'ai décidé un truc, j'y vais. Les gens sont là pour toi. Qu'est-ce que tu crains ?”, me disait Balavoine. Il faut voir le public comme un ami, c'est une preuve d'amour que de venir. »
 
« Beaucoup de préparation »

« Echange public » est une émission rare sur la grille de RTL. En deux ans d'existence, c'est le troisième numéro qui est proposé. Précédemment, Vincent Perrot avait accueilli Vladimir Cosma et Charles Aznavour« Il y a très peu de personnalités françaises qui peuvent se raconter dans la durée », explique-t-on à RTL.
 
Pour France Gall, c'est Anthony Martin, le « M. Musique » de la station et chef du service culture, qui a joué l'hôte. « Cet exercice demande beaucoup de préparation pour être incollable sur la carrière de l'invité, mais c'est très agréable », explique le journaliste.
Directement inspiré de l'émission « Inside the Actors Studio », de James Lipton, ce format prend un tout autre relief à la radio. « C'est un show formidable car, d'habitude, il faut aller très vite. Là, on a le temps, c'est amical et ça laisse place pour être soi-même,se réjouit France Gall, grande fan de la version télévisuelle américaine. Je n'aime pas le monde des médias. Je n'aime pas le bruit, l'affolement, le stress. Je trouve ça superficiel, tout doit aller vite et les gens en perdent toute éducation. »

Tags : France Gall - Résiste - comédie musicale - Palais des sports - RTL - Michel Berger - Babacar - Spectacle - Resists - musical - Sports center - Show - Bruck Dawit - Anthony Martin

Goldman et Piaf, chanteurs préférés des Français. Balavoine 12eme 13/06/2015

Goldman et Piaf, chanteurs préférés des Français. Balavoine 12eme

Goldman and Sparrow, favorite singers of the French people. Balavoine 12eme
Un sondage BVA-Doméo-presse régionale publié samedi 30 mai 2015 donne les 30 chanteurs et 30 chanteuses préférés des Français, ainsi que leurs chansons favorites. Les monuments de la chanson française se taille la part du lion, mais la jeune génération s'accorde quelques jolies places dans ces classements, notamment Nolwenn Leroy, Stromae, Christine and the Queens et... Louane.
Goldman en tête, Johnny « seulement » 10e
 
Jean-Jacques Goldman, par ailleurs personnalité préférée des Français, a une place bien particulière dans le coeur des Français, c'est sans surprise qu'il arrive en tête de ce sondage. Il devance Jacques Brel, Georges Brassens, Jean Ferrat et Renaud. On trouve ensuite Michel Sardou (6e), Stromae (7e), Calogero (8e), Serge Gainsbourg (9e), Johnny Hallyday (10e), puis dans l'ordre Francis Cabrel, Daniel Balavoine (12e), Florent Pagny, Charles Aznavour, Patrick Bruel, Pascal Obispo, Claude Nougaro, Laurent Voulzy, Léo Ferré, Alain Souchon.
Voilà pour les vingt premiers. Notons que sur les trente cités dans le sondage, seuls quatre chanteurs ont moins de quarante ans : Stromae (30 ans et 7e du sondage), Julien Doré (33 ans et 21e), M. Pokora (29 ans et 26e) et Christophe Maé (39 ans et 28e).
 
Chez les femmes, place à la relève
Edith Piaf, Barbara et Céline Dion occupent le podium chez les femmes. Les chanteuses préférées des Français sont ensuite Mylène Farmer (4e), Nolwenn Leroy (5e place), Zazie (6e), France Gall (7e), Vanessa Paradis (8e), Patricia Kaas (9e), Véronique Sanson (10e), Françoise Hardy (11e), Christine and the Queens (12e), Zaz (13e), Catherine Ringer (14e), Mauranne (15e).
Dans les trente chanteuses citées, on trouve plus de « jeunes » que chez les hommes. Alors qu'on peine à touver 4 chanteurs de moins de 40 ans dans le classement masculin, elles sont 9 dans le classement féminin (Nolwenn, Christine and the Queens, Zaz, Louane, Camille, Shy'm, Indilla, Jenifer, Tal), dont 3 de moins de 30 ans (Chirstine and the Queens, Tal et Louane). La jeune Nordiste Louane s'offre une belle 18e place et du haut de ses 19 ans, c'est naturellement la benjamine de ce sondage.

Tags : Meilleur - Chanteur - Préféré - Français - France - Le Top - Classement - Better - Singer - Favorite - Frenchman - The Pip - Classification - Goldman - Johnny Hallyday - Balavoine - Jean-Jacques Goldman - Jacques Brel - Georges Brassens - Jean Ferrat - Renaud - Michel Sardou - Stromae - Francis Cabrel - Daniel Balavoine - Florent Pagny - Charles Aznavour - Patrick Bruel - Pascal Obispo - Claude Nougaro - Laurent Voulzy - Léo Ferré - Alain Souchon - Edith Piaf - Barbara - Céline dion - Mylène Farmer - France Gall - Nolwenn Leroy - Vanessa Paradis - Patricia Kaas - Véronique Sanson - Françoise Hardy - Christine and the Queens - Louane - Camille - Shy'm - Indilla - Jenifer - Tal

Comment est né Mon fils ma bataille : Explication Le lundi 18 mai 2015 à 20h55 France 3 02/05/2015

How was born My son my battle: explanation on Monday, May 18th, 2015 at 8:55 pm France 3

La vie secrète des chansons avec mon Fils ma bataille sur France 3
 
Savez-vous que toutes les chansons ont une histoire cachée ?... Chanson engagée, chanson autobiographique, chanson pour témoigner, pour pleurer, ou pour danser, elles ont toutes une histoire à raconter.
Le lundi 18 mai 2015 à 20h55, André Manoukian raconte, dans « La vie secrète des chansons » sur France 3, quelques-unes des plus émouvantes histoires de la chanson française et accompagne au piano les artistes venus dévoiler la face cachée de ces chansons. Archives, clips, interviews, témoignent de la face cachée des chansons et nous transportent dans tous les univers musicaux à travers toutes les époques.
Le voyage commence par une des plus belles et poignantes histoires d'amour avec "Ma déclaration" chantée par France Gall. Cette déclaration cachait un vrai coup de foudre entre deux stars françaises, mais aussi un amoureux déçu... C'est aussi une passion amoureuse qui a inspiré "Je t'aime moi non plus" que tout le monde connaît, chanson interprétée par le mythique couple Gainsbourg/Birkin initialement destinée à une autre artiste...
André Manoukian décrypte aussi les chansons qui ont fait bouger les mentalités de "Comme ils disent" de Charles Aznavour qui brise le tabou de l'homosexualité en interprétant un travesti qui habite seul avec Maman, à Michel Sardou qui signe l'un de ses plus grands succès avec "Le rire du sergent".
 
Le documentaire permet aussi de comprendre que derrière les plus grands succès, il y a des histoires émouvantes d'artistes qui prennent la plume pour parler de sujets provocants ou très personnels : c'est le cas de Pierre Perret avec sa chanson "Lily" ou de Cali avec son "Droit des pères". Et comme la vie personnelle d'un artiste est bien souvent semblable à celle du public, certains succès finissent par changer les lois ou faire évoluer les mentalités. C'est ainsi que Michel Delpech bouleverse la France et les français avec "Les Divorcés".
 
Daniel Balavoine, Jean-Jacques Goldman, ou Alain Souchon, ont interprété les immenses tubes "Mon fils, ma bataille", "Elle a fait un bébé toute seule" et "Foule sentimentale" : vous découvrirez comment nos plus grands artistes trouvent l'inspiration dans leur quotidien à travers leurs proches et l'actualité.
 
Et puis il y a ces artistes qui osent aller plus loin et qui se conduisent comme il ne faut pas... Des femmes comme Juliette Gréco et son provocant "Déshabillez-moi" écrit à l'origine pour une strip-teaseuse. Mais aussi des hommes comme Jacques Brel, l'homme marié, qui a osé écrire "Ne me quitte pas" mais pour qui s'est-il à ce point mis à nu ?
 
Avec les témoignages de : Jane Birkin, Juliette Greco, Cali, Charles Aznavour, Alain Souchon, Pierre Perret, Abd Al Malik, Elodie Frégé, Stanislas, Gérard Jouannest, Gérard Miller, Didier Varrod...

Un film raconté par André Manoukian et écrit par Bertrand Dicale
Durée 105 mn. Produit par Morgane Prod.

Tags : Comment est né - Mon fils ma bataille - Explication - France 3 - une histoire cachée - Chanson - Engagée - autobiographique - Témoigner - Pleurer - Danser - Archives - clips - interviews - témoignent - Ma déclaration - France Gall - Je t’aime moi non plus - Gainsbourg - Birkin - André Manoukian - décrypte - Comme ils disent - Charles Aznavour - Tabou - Homosexualité - à Michel Sardou - Le rire du sergent - Documentaire - Pierre Perret - Lily - Droit des pères - Michel Delpech - Bouleverse - Les Divorcés - Daniel Balavoine - Jean-Jacques Goldman - Elle a fait un bébé toute seule - Alain Souchon - Foule sentimentale - Juliette Gréco - Jacques Brel - Déshabillez-moi - Ne me quitte pas - mis à nu - How was born - My son my battle - Explanation - a hidden history - Song - Undertaken - autobiographical - to Testify - to Cry - to Dance - testify - My declaration - I love you me neither - deciphers - As they say - Taboo - Homosexuality - to Michel Sardou - The laughter of the sergeant - Documentary - the right of the fathers - Upsets - The Divorcees - It made a baby alone - sentimental Crowd - Undress Me - does not leave me - laid bare - Jane Birkin - Juliette Greco - Cali - Abd Al Malik - Elodie Frégé - Stanislas - Gérard Jouannest - Gérard Miller - Didier Varrod

"Au moment où je m’apprête à rentrer, je me trouve à côté de Daniel Balavoine. Il attend avec son sourire et son regard malicieux." (Yann Benoist) 10/03/2015

Ethiopie” sort au printemps. Le 16 octobre 1985, je joue à La Courneuve dans le concert des “Chanteurs sans frontières”² aux côtés de Renaud. L'ambiance est particulière, pas vraiment au beau fixe. Si la chanson commercialisée quelques mois avant a tenu ses promesses, la soirée humanitaire est décevante. Freiné par le froid, la pluie et la boue, le public espéré ne vient pas en nombre assister à l'événement regroupant une trentaine d'artistes : Jean-Jacques Goldman, Jacques Higelin, France Gall, Michel Berger, Daniel Balavoine, Renaud, Coluche, Clerc, Cabrel, Higelin, Souchon... Chacun fait bonne figure, mais le c½ur n'y est pas.

"Quant à moi, j'accompagne Renaud dans deux ou trois titres avec le groupe habituel. Puis, je rejoins tous les artistes à la fin pour “Ethiopie”, les mots de Renaud sur la musique de Franck Langolff - Thomas Noton, directeur artistique et ami de Renaud, m'a proposé de faire partie de l'orchestre pour le final de la soirée avec Jean-Louis Roques, aux côtés de Pierre-Alain Dahan, Bernard Paganotti... pour accompagner toutes les "Stars" présentes .

J'ai quelques images en tête : dans l'ordre de rentrée, en coulisses, c'est un peu le fouillis ! J'ai un souvenir de Coluche : juste avant d'aller à Moscou avec Renaud, j'ai travaillé dans son studio, rue Gazan pour Sharon un des chanteurs du groupe Au Bonheur des Dames. Je le vois pratiquement tous les jours, il vient chaque fin d'après-midi. Quand il arrive sur le plateau de Médecins sans frontières, Coluche reconnait pas mal de visages, il s'approche de moi et me tape sur l'épaule. C'est sa façon de me dire : « Tiens toi, je connais ta tronche ! ».

Juste avant le final, je suis sur le côté de la grande scène, dans une sorte de petit couloir. Au moment où je m'apprête à rentrer, je me trouve à côté de Daniel Balavoine. Il attend avec son sourire et son regard malicieux. Il a la tenue de “L'Aziza”, un costume vert coupé à la Mao -Balavoine est en pleine promotion de ce titre qui va devenir l'un des n°1 de l'année, son dernier succès avant sa tragique disparition sur le Paris-Dakar en janvier 86. Nous sommes côte à côte, nous attendons le moment où nous devrons entrer en scène..."
Propos de Yann Benoist

A SAVOIR :
Chanteurs sans frontières" (association française créée en 1985 suivant le modèle anglo-saxon "Band Aid") était présidée par Antoine di Zazzo, directeur général de Pathé Marconi EMI, et dirigée par Dominique Quiliquini (alors épouse de Renaud), Francis Cabrel, Franck Langolff et Rony Brauman, président de Médecins sans frontières.
 
Ph. : Chanteurs sans Frontières..., Pierre Vassiliu, Axel Bauer, Michel Berger, France Gall, Pierre Bachelet, Jean-Jacques Goldman, Jeanne Mas, Francis Lalanne, Daniel Balavoine, Patrick Bruel, Catherine Lara, Renaud, Nicolas Peyrac, etc. (photo SIPA PRESS extr. de "Jean-Jacques Goldman, tout simplement". A. & B. Reval. France Empire)

Tags : Daniel Balavoine - regard malicieux - Malicieux - Ethiopie - Chanteurs sans frontières - soirée - humanitaire - froid - la pluie - la boue - Coulisse - Renaud - Séchan - Renaud Séchan - Jean-Jacques Goldman - Jacques Higelin - France Gall - Michel Berger - Coluche - Clerc - Cabrel - Higelin - Souchon - Tenue - L’aziza - costume - vert - Mao - Yann Benoist - Band Aid - Pierre Vassiliu - Axel Bauer - Pierre Bachelet - Jeanne Mas - Francis Lalanne - Patrick Bruel - Catherine Lara - Nicolas Peyrac - Francis Cabrel - Franck Langolff - Rony Brauman - Concert - La Courneuve - Jean-Louis Roques - Pierre-Alain Dahan - Bernard Paganotti - Coluche Roguish - roguish look - Ethiopia - Chanteurs Sans Frontières (Singers Without Borders) - an evening - humanitarian worker(humanitarianism) - cold - the rain - the mud - Wing(Slide) - Holding(Dress) - The aziza - the suit(costume) - the green - Courneuve - Singers Without Borders

France Gall évoque les blessures du passé : "Ma fille a disparu et plus rien n'avait de sens" 07/01/2015

France Gall est revenue dans l'hebdomadaire Gala sur l'arrêt de sa carrière de chanteuse avant ses 50 ans dans les années 1990. L'ancienne complice de Michel Berger évoque la mort de sa fille Pauline, qui l'a poussée à se retirer de la scène médiatique.

La vie de France Gall, âgée de 67 ans aujourd'hui, a été jalonnée de drames. Après la mort de son grand ami Daniel Balavoine sur le Paris-Dakar en 1986, la chanteuse française a perdu son mari et mentor Michel Berger, mort d'une crise cardiaque en 1992. Alors qu'elle s'était plongée dans le travail pour surmonter cette douleur, France Gall a ensuite vu sa jeune fille Pauline, alors âgée de 19 ans, emportée par la mucoviscidose en 1997.
Cette épreuve a marqué la fin de sa carrière "à 49 ans et demi" comme elle le précise dans l'hebdomadaire Gala cette semaine (Voir Photo), avant de revenir sur cette période difficile : "Ma fille était malade, ma fille a disparu et donc plus rien n'avait de sens. Plus rien n'était comme avant. Il fallait être heureux pour chanter." France Gall ne réenregistra plus de nouvel album et France, sorti en 1996, restera son dernier fait d'armes derrière le micro..
 
Un rôle inédit dans sa comédie musicale

Sur cet opus, on y retrouve la chanson Résiste, qui sera le titre de la prochaine comédie musicale qu'elle a écrite en hommage à Michel Berger. "C'est beaucoup plus dur de choisir des chansons. On est porté par le plaisir de réécouter et de donner au public la musique de Michel. Dans ce spectacle, je vais passer le relais. C'est un bonheur pour moi", avait souligné avec le sourire l'artiste dans le journal de 20 Heures de Gilles Bouleau.
 
La première aura lieu le 4 novembre 2015 prochain à Paris et les spectateurs pourront retrouver France Gall sur scène dans un rôle inédit. Elle sera la narratrice filmée du spectacle.
Et si ce retour sur scène lui donnait envie de rechanter ? "Aujourd'hui, je n'ai plus la même énergie. Je n'ai pas peur que les gens ne viennent pas, j'ai peur de ce que je pourrais leur proposer. Cela me demanderait un travail infini de remettre la machine en route. Mais évidemment tout est possible. C'est bien pour ça que je ne dis pas que je ne chanterai plus jamais", répond France Gall.
 
Voir l'interview de Frange Gall sur le Journal télévisé de 20h00 présenté par Gilles Bouleau le 10 decembre 2015 concernent sont spectacle "Résiste" :  http://www.wat.tv/embedframe/161127chuPP3r11998147

Tags : France Gall - Daniel Balavoine - Paris-Dakar - 1986 - mentor - Michel Berger - 1992 - Pauline - mucoviscidose - Fille - malade - crise cardiaque - rôle inédit - comédie musicale - Résiste - Hommage - spectacle musical - spéctacle - spectacle - Gilles Bouleau - Paris - 4 novembre 2015

Jacques Chancel, passeur de culture sur les ondes, s'est éteint 28/12/2014

Jacques Chancel, animateur vedette qui a marqué l'histoire de la radio et de la télévision avec des émissions culturelles comme "Radioscopie" et "Le Grand échiquier", est mort dans la nuit de lundi 22 Décembre 2014 à mardi à l'âge de 86 ans, a annoncé le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, sur Twitter.

L'annonce de son décès a immédiatement suscité des réactions sur les réseaux sociaux. "Jacques Chancel m'a élevé avec Radioscopie et Le Grand Echiquier. Merci monsieur", a par exemple écrit le comédien François Morel.
 
Né le 2 juillet 1928 à Ayzac-Ost (Hautes-Pyrénées), d'un père artisan et compagnon du devoir, Jacques Chancel (de son vrai nom Joseph André Crampes) est devenu chroniqueur télé et radio dans les années 50 pour Télémagazine puis à Paris-Journal, devenu Paris-Jour où il deviendra directeur des services parisiens. Il se lance ensuite dans la radio et la télévision.
Pour France Inter, il produit et anime ce qui deviendra l'une des émissions les plus célèbres de l'histoire de la radio: "Radioscopie", dont il présente plus de 6 000 numéros de 1968 à 1982 puis de 1988 à 1990. Il y reçoit la plupart des grands noms de l'époque mais aussi des anonymes. À la télévision, il lance en 1971 "Grand Amphi" qui devient un an plus tard "Le Grand Echiquier". Là encore, dans cette émission sur Antenne 2, il reçoit de 1972 à 1989 des personnalités du monde du spectacle, des peintres, des chercheurs comme sur cette photo du 03 Novembre 1985 en compagnie de Daniel Balavoine, en -autre, figuré également Johnny Hallyday, Michel Berger, France Gall, Fabienne Thibeaut, Luc Plamendon.

Un extrait de cette émission de Jacques Chancel sera diffusé ultérieurement pour le Blog.

Tags : Jacques Chancel - animateur vedette - Radioscopie - Le Grand échiquier - mort - Mathieu Gallet - Twitter - François Morel - Ayzac-Ost - Joseph André Crampes - Télémagazine - Paris-Journal - Paris-Jour - France Inter - Grand Amphi - Le Grand Echiquier - Antenne 2 - Daniel Balavoine - Johnny Hallyday - Michel Berger - France Gall - Fabienne Thibeaut - Luc Plamendon

Starmania. L'aventure musicale amateur est lancée le 18 avril 2015 20/12/2014

Starmania, le projet participatif lancé par la commune de  l'Estran (Côtes D'Armor), offre l'opportunité aux chanteurs amateurs guidélois de monter sur scène pour interpréter les plus grands tubes de la célèbre comédie musicale de Michel Berger et Luc Plamondon, l'un des tous premiers opéras-rock francophone entièrement chantés. Une réunion de présentation avait lieu samedi 20 décembre 2014. Dans des conditions professionnelles Dix personnes, dont deux hommes, ont manifesté leur intérêt pour cette aventure musicale (Voir photo ci dessus).
 
Dans un premier temps, Xavier Le Jeune, directeur de la salle de spectacles, a rappelé les grandes lignes et le calendrier du projet qui se fera sur la bande-son originale du spectacle franco-québecois, créé en 1978, qui réunissait, entre autres, Daniel Balavoine, Fabienne Thibeault et France Gall. « Il ne s'agira bien ici que de chanter, sans danseur ni costume, mais dans des conditions professionnelles ». Premiers essais en Janvier 2015 et show en Avril Après avoir fait écouter les intros de la douzaine de chansons sélectionnées, les volontaires ont choisi celles qu'ils souhaiteraient interpréter. Pour finir, chacun est reparti avec les versions chantées et instrumentales, ainsi que les paroles enregistrées sur clef USB. Les premiers essais sur scène se tiendront samedi 10 Janvier 2015, de 17 h à 19 h, et le grand show aura lieu le 18 avril qui suit, à 20 h 30 (soirée gratuite sur réservations). Pratique Renseignements et inscriptions au 02.97.02.97.70 ou par courriel : accueil@lestran.net

Tags : L’Estran - dans - côtes d’Armor - Starmania - Aventure musicale - amateurs guidélois - comédie musicale - Michel Berger - Luc Plamondon - Daniel Balavoine - Fabienne Thibeault - France Gall - chantées - instrumentales - Morbihan - Evènement - Xavier Le Jeune

50mn Inside : Daniel Balavoine, la naissance d’un "chanteur" cette semaine en Replay 02/11/2014


50mn Inside : Daniel Balavoine, la naissance d'un "chanteur" cette semaine en Replay 
 
Diffusé le 01 Novembre 2014 sur TF1  "Une star, une histoire"... Cette semaine, Daniel Balavoine est à l'honneur afin de retracé sa courte carrière d'un des chanteurs les plus populaire de France .
D'une année 1978 et d'une carrière sauvée par le destin, une rencontre et un phénomène : Starmania !
Daniel Balavoine : la naissance d'une star qui n'en finit pas de nous émouvoir...

Source de la vidéo : 
http://videos.tf1.fr/50-mn-inside/daniel-balavoine-la-naissance-d-un-chanteur-8510840.html
Daniel Balavoine, la naissance d'un "chanteur" sur WAT.tv

Tags : 50mn Inside - Daniel Balavoine - Naissance - Chanteur - Une star - une histoire - Destin - Starmania - Claire Balavoine - Michel Berger - France Gall - TF1 - Replay

Balavoine dans le Magazine VSD N° 1930 du 21 au 27 Août 2014 24/08/2014

Dans le magazine VDS N° 1930 du 21 au 27 Août 2014, En couverture est Sous le titre « Les secrets de Jean-Jacques Goldman » On peut découvrir 4 pages consacrée au chanteur de « Quand la musique est bonne » avec une photo rare datent du 13 Juillet 1985 au stade de Wembley. Jean-Jacques Goldman et accompagné de Monique Le Marcis, Daniel Balavoine, Michel Berger et France Gall. Comment Jean-Jacques Goldman verrouille sont image auprès des médias. Vous allez le découvrir sur se Numéro très riche lui concernent.
 
A Savoir :
- La grande photo ci-dessus avec Goldman,Le Marcis,Balavoine,Berger et F.Gall à Wembley et extraite du magazine VSD du mois d'août 2014
- La petite photo encadrée est un autre cliché différend prise sur le même lieu et au même instant que l'on peut trouver sur la toile.

Un livre de 288 pages d'Éric Le Bourhis sous le titre « Le mystère Goldman » des éditions Prisma sera en vente dès le 11 Septembre 2014.
 
TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (+ de 200 vidéos sur la chaine YouTube)
http://www.dailymotion.com/BALAMED (+ de 200 vidéos sur la chaine Dailymotion)

Tags : Monique Le Marcis - Daniel Balavoine - Jean-Jacques Goldman - Stade de Wembley - Wembley - VSD - Vsd - Quand la musique est bonne - Verrouille - Image - Cliché - rare - Le mystère Goldman - Edition Prisma - Prisma - Éric Le Bourhis - Michel Berger - France Gall

Michel Berger, Le dernier souffle : « Trop tard, il est trop tard. Michel s'affaisse sur son lit » (Partie 1/4) 19/07/2014

La plage de Pampelone, en fin d'après-midi. Une femme marche, face à la mer, et le vent fait danser ses cheveux. France Gall se laisse envelopper dans l'air tiède. Soudain, une silhouette s'avance vers elle.
France entraperçoit une jupe longue, colorée, et le scintillement de deux bracelets d'or au poignet. Et un regard, où serpente la fièvre de ceux qui savent voir plus loin. Donne-moi ta main ! La voix est basse, saccadée. Une voix d'étrangère, attachante, à peine triste.
 
Impossible d'échapper aux yeux qui miroitent Alors France ouvre sa paume. « Je n'avais jamais accepté jusque-là. Mais comme je suis un peu dans une période de trouble, je me suis dit : "tiens ! Peut-être que ça va m'éclairer un peu." Cette personne-là m'a dit des choses extraordinaires. Elle m'a dit que ça allait venir maintenant. Je ne sais pas du tout ce que ça peut être. Elle m'a dit : "Vous entrez dans L'immortalité." ' »
A nouveau, le silence, la plage, la mer ressemblent à une toile peinte : un décor de théâtre. France n'ose pas rompre le charme. Elle attend. Elle a le sentiment de vivre une minute d'éternité. «Je lui ai dit : "Ce n'est quand même pas avec ma petite carrière de chanteuse que je vais entrer dans l'immortalité. Ça va se passer maintenant ? » Elle m'a répondu : « En effet. » Donc, j'attends de pied ferme ce qui va se passer. Je m'y attends '. »
 
Sans comprendre, mais ébranlée jusqu'au plus profond de son être, France Gall regagne à pied « la Grande Baie», sa maison. Elle va rejoindre Michel et lui raconter cette bien étrange histoire. Qu'a voulu dire cette femme ? Que signifient ces mots ? Michel est sceptique. II ne croit pas plus à la voyance qu'à l'astrologie. « Je suis très intéressé de savoir ce que l'immortalité va choisir », lance-t-il avec un brin d'ironie.
Dans le jardin de la grande demeure aux tuiles ocre et rose, tout près du court de tennis, Michel prend le temps de dîner. Ça ne lui arrive pas si souvent. Salades, grillades, pas de gras surtout. Avec soin, comme beaucoup d'hommes qui ont dépassé la quarantaine, il surveille son taux de cholestérol, qui frise les trois grammes.
Depuis toujours, il a beaucoup de mal à se faire ne serait-ce qu'à l'idée des vacances. Il s'effraie de ces journées oisives où rien de concret ne se forge. Heureusement, cette fois, il a un projet en tête. L'adaptation en anglais de Starmania pour une série de représentations à New York.
Il y a peu de temps, Françoise Hardy, sa correspondante de toujours, a reçu une lettre de lui, où il décrit les difficultés de son travail. Sa lassitude semble extrême, « Il parle du métier, confie Françoise, et tient des propos blasés. Il se plaint de cette quête de rentabilité à court terme qui néglige tout le reste. Il parle du temps qu'il a passé sur la version anglaise de Starmania, tout en étant presque certain que les Américains ne s'en occuperont pas. »
Quelques mois se sont écoulés depuis que Michel a fait le deuil d'une partie de lui-même. Une décision brutale : mettre de Tordre dans ses affaires. Tout ce qui avait compté pour lui jusque-là, avoir une maîtrise parfaite de son ½uvre et de celle de France, il en a fait un feu de paille. Il a vendu ses éditions musicales, les bandes de ses albums, les images de ses clips. Il s'est volontairement dépouillé de tout, comme quelqu'un qui mettrait un point d'orgue à sa vie, pour mieux renaître.
 
Berger a commencé à restructurer une partie de son existence au moment où France, après le triomphe de Babacar, lui a annoncé son désir de renoncer à la chanson. « Lorsque j'ai voulu m'arrêter, dira-t-elle, il a été tellement... presque cassé. Le choc passé, le choc affectif passé, cela a été une bonne chose pour lui. Cela a orienté sa vie artistique complètement différemment. Il a écrit un film, tout un film, prêt à être tourné. (...) Moins de chansons, beaucoup plus de grandes choses. Il a pensé que les chansons ne restaient pas à jamais, qu'il fallait se lancer dans des choses beaucoup plus ambitieuses pour laisser une trace. C'est quelqu'un qui voulait absolument laisser une trace3. »
Sans aucun doute, en effet, Michel se prépare à passer derrière la caméra. Il a déjà abordé, de loin, le milieu cinématographique en composant les musiques de Mektoub, un film du réalisateur algérien Ali Ghalem, et de Rive droite, rive gauche, de Philippe Labro.
 
Berger a également pris goût au rôle magistral, mais discret, de metteur en scène, en tournant plusieurs clips pour France et pour lui. Ce retrait que suppose l'écriture d'un scénario, des dialogues, le choix du meilleur endroit pour placer la caméra, la direction d'acteurs, correspond de plus en plus à son véritable tempérament  Depuis plusieurs années, il sait que l'essentiel n'est pas d'exhiber son visage sur les pochettes de disques»

Son long métrage n'attend plus qu'un producteur. A cela près, rien ne manque, pas même Je titre : Totem. L'histoire d'un artiste indien d'Amérique déraciné. Emigré à New York, il se sent écartelé entre ses traditions ancestrales et la modernité de son inspiration. En quelque sorte, une Trans position de l'existence de Michel.
A l'heure de l'infusion, pourquoi pas à la menthe France regrette l'absence des enfants. J'ai reçu une carte des Arcs, ce matin. Tout se passe bien à la montagne Raphaël n'arrête pas de faire des randonnées. Et j'ai appelé Pauline, à la campagne. Elle t'embrasse. Tu la connais, elle préfère rester seule pour dessiner et peindre.
Michel sourit sans mot dire. Il songe à son fils, débordant de vie, sportif infatigable, qui, à onze ans, « rappe » déjà comme un fou. Il n'y a vraiment pas de souci à se faire pour lui, Il a autant de ressort que sa mère. Et Pauline, sa princesse, sensible et délicate. Elle est faite pour vivre à la Renaissance et poser devant le chevalet de Botticelli. Elle a treize ans, déjà. C'est fou comme le temps passe vite.
Samedi 1er août 1992. Michel contacte son ami Plamondon, «Il m'a appelé, nous avons pris rendez-vous pour la semaine suivante pour commencer un nouveau projet. » Berger veut absolument travailler très vite sur la version anglaise de La Légende de Jimmy. Luc lui conseille de se reposer encore, de profiter pleinement de France et de ses vacances à Ramatuelle. Mais, dans l'esprit de Michel, ça ne peut plus attendre.
La veille, Johnny Hallyday est venu déjeuner à la villa» Adorable et prévenant, comme toujours. « Chez toi, je me tiens bien », a-t-il dit à Michel.
 
Dimanche 2 août 1992. Une journée chargée en coups de téléphone - les amis, le travail. Le matin, Michel a pris sa voiture pour aller faire des courses en ville. La chaleur est écrasante. Ce n'est que vers le soir qu'un peu de fraîcheur se fait sentir. Comme chaque jour, Michel en profite pour jouer au tennis. Un sport qu'il affectionne depuis longtemps. Et qui lui permet de décompresser un peu. Il Porte un short et une chemisette verte. Le court de tennis, situé juste à gauche de la maison, occupe l'exacte frontière qui sépare Saint-Tropez de Ramatuelle. Selon la place que chaque joueur occupe, il se trouve dans l'un ou l'autre village. Perfectionnisme oblige, Michel y a fait installer une chaise d'arbitre. Il dispute des parties avec ses amis Claude-Michel Schonberg, son épouse Béatrice, ainsi que la journaliste Florence Gall.
Occupée à préparer le dîner, France entend de la cuisine le bruit des balles qui rebondissent sur le court, les rires aussi. Ce soir, tous les deux ont prévu d'assister à la représentation théâtrale de Ruy Blas, donnée au théâtre Gérard-Philipe, dans le cadre du Festival de Ramatuelle, Michel l'a promis au comédien Etienne Chicot, avec lequel il a déjeuné la veille.
 
Soudain, plus rien. Michel vient d'avoir un malaise. Un coup de poignard lui déchire la poitrine. Michel Berger pose un genou à terre, la raquette lui tombe des mains. La douleur ne dure pas longtemps. Ce n'est rien, dit-il à son partenaire. Mais je crois que maintenant, il faut rentrer.
 
Il est vingt heures. Michel ne veut pas effrayer France. D'ailleurs, il n'est pas du genre à se plaindre. Pourtant, combien de fois lui a-t-elle dit qu'il négligeait sa santé ! Il faut appeler un médecin, assure-t-elle. D'un geste, Michel l'arrête dans son élan. Ces élancements en vrille, il en a l'habitude. Il n'y a pas de raison de s'inquiéter. Ça finit toujours par passer. Et puis, il fait tellement lourd. Ce doit être la chaleur. L'eau me calmera. Il disparaît dans la salle de bains, et la baignoire se remplît Derrière la porte close, France entend un cri. Elle se précipite. Michel ne va pas bien. « Mais qu'est-ce qui se passé ? J'ai à nouveau mal dans la poitrine. » Affolée, France se jette sur le téléphone. Fébrile, elle compose le numéro du centre médical de Ramatuelle. Toutes ces secondes lui semblent une éternité. Enfin, la voix d'une secrétaire. Le médecin de garde est en tournée. Rassurez-vous, madame, je vais tout faire pour le joindre par radio dans sa voiture.

France tremble d'impatience. « Dépêchez-vous, il est très mal ! » Elle revient dans la salle de bains, aide Michel à sortir de la baignoire, lui met son peignoir et le soutient jusqu'au lit. Elle fait son possible pour le calmer. Le docteur va arriver. Tout va bien se passer.
Dix minutes plus tard, coup de sonnette. Le médecin traverse la maison à vive allure et se rend au chevet de Michel. Cela va mieux, maintenant. Il s'est redressé sur son lit Ses traits sont plus sereins. Il a l'air rassuré, apaisé, détendu même. C'est tellement agréable quand la douleur s'arrête. « Cela me serrait dans la poitrine. Je ne veux pas re-souffrir comme ça. »
Le médecin lui fait avaler un comprimé. Avez-vous eu des antécédents cardiaques ? Non, rien. Il faut quand même faire immédiatement des examens poussés, sans attendre une minute de plus. « Et même s'ils sont bons, il faudra que vous soyez vigilant. »
France est un peu soulagée. Tranquillisée même de voir que Michel plaisante. « Si c'est pour finir comme Gos-cinny, ce n'est pas la peine ! » Le c½ur du scénariste d'Astérix et de Lucky Luke a lâché au cours d'un examen  pourtant effectué sous contrôle médical.

Sur la table de chevet, le médecin décroche le téléphone et appelle d'urgence le SAMU et SOS Médecins. Ils vont venir très vite. Ils ont tout le matériel nécessaire pour les tests. Lorsqu'il se retourne vers son patient, le docteur raccroche aussitôt. Michel est atrocement pâle. Son visage se tend et sa main se crispe à la hauteur de son c½ur. France panique et lui serre l'autre main. Vite, il n'y a plus une seconde à perdre ! Le médecin lui fait une injection. 
Trop tard, il est trop tard. Michel s'affaisse sur son lit. Ses gestes ont pris une lenteur inhabituelle. Tétanisée, France s'assied près de lui. Il pose doucement la main sur son épaule. Doucement, ses yeux se referment. Doucement, sa main glisse de l'épaule de sa femme et retombe sur le lit, inerte. Michel Berger est mort.
A suivre 

Tags : Michel Berger - souffrance - Souffle - ramatuelle - trop tard... - Mort - chevet - SAMU - Docteur - cardiaque - crise - Tétaniser - Medecin - Johnny Hallyday - injection - Controle médical - PAL - pâlir - Yeux - referment - France Gall