2 tagged articles Pierre Desproges

Balavoine vient défendre Berger au "Tribunal des Flagrants délires" sur France Inter 14/08/2015

Balavoine vient défendre Berger au "Tribunal des Flagrants délires" sur France Inter
Balavoine comes to defend Shepherd in the "Court of the Blatant frenzies" on France Inter
 
Toute la semaine, Didier Varrod évoque dans l'Esprit Inter le vent de liberté et de rires que Claude Villers, Luis Rego et Pierre Desproges faisaient souffler chaque jour à l'antenne au début des années 80. Jeudi 13 août, c'est aux deux chanteuses de Brigitte qu'il fait écouter une archive méconnue : Michel Berger au "Tribunal des Flagrants délires".

Nous sommes le 23 décembre 1980. La vague Starmania a déferlé en France l'année précédente. Avec la "groupie du pianiste", France Gall occupe le haut des ventes de disques. Un chanson écrite deux ans plus tôt, mais que WEA, la maison de disque de Michel Berger, a longtemps hésité à sortir.

Sur le banc des accusé du "Tribunal des Flagrants délires" en ce 23 décembre : Michel Berger.
Le président du tribunal, Claude Villers, appelle à la barre le témoin à décharge : Daniel Balavoine (qui avait lui-même été, deux semaines auparavant, accusé d'usurpation de fonction*) .
« - Vous avez entendu les chefs d'inculpation, entre autre celui de proxénétisme ?
        - Oui, ça je suis complètement d'accord ! Mon seul problème, c'est de ne pas avoir de femme qui veuille faire la même chose... »

Lien ci-dessous :
http://www.franceinter.fr/depeche-archive-balavoine-vient-defendre-berger-au-tribunal-des-flagrants-delires

Tags : Michel Berger - Daniel Balavoine - Balamed - Tribunal des Flagrants délires - Tribunal - Délires - Didier Varrod - Claude Villers - Luis Rego - Pierre Desproges - Archive - Vague - Starmania - Appèle - Barre - accusé - usurpation - fonction - Court of the Blatant frenzies - Court - Frenzies - Vagueness - Wave - Bar - Helm - defendant - accused - function - office

Les citations de Pierre Desproges pour le Chanteur 03/03/2015

Les diplômes sont faits pour les gens qui n'ont pas de talent. Vous avez du talent ? Ne vous emmerdez pas à passer le bac. (...)
« Le bac, ça permet de voir du pays », disait Balavoine. Vous avez vu où ça l'a mené...
 
Toujours en 1986. Le 3 Février précisément Pierre Desproges Citera de nouveau Daniel Balavoine :
Le 15, premier coup dur, Balavoine est mort.
Le 16, deuxième coup dur, Chantal Goya est toujours vivante. L'Espagne - fallait-il qu'elle fût myope - reconnait Israël.
Le 19, on croit apercevoir mère Teresa chez Régine : c'était Bardot sous sa mantille en peau de phoque...
Extrait du livre Chronique de la haine ordinaire aux Éditions du Seuil.

A SAVOIR :
Pierre Desproges (né le 9 mai 1939 à Pantin et décédé le 18 avril 1988 d'un cancer) était un humoriste français. Célèbre pour son humour grinçant mis en valeur par une remarquable aisance littéraire, Desproges s'est souvent illustré par ses sujets de plaisanterie inhabituels : comme il le disait lui-même, « On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui ».
 
Chroniques de la haine ordinaire est une chronique quotidienne de Pierre Desproges diffusée sur France Inter en 1986. L'humoriste y appuie là où ça fait mal, épinglant les travers et les ridicules, pointant la bêtise et l'intolérance. Échos, portraits, rumeurs à propos d'évènements qui ont marqué l'année 1986 étaient disséqués en cinq minutes, juste avant les informations de 19 heures.
 
Site officiel de Pierre Desproges : http://www.desproges.fr/
Commander le livre :
http://livre.fnac.com/a1086066/Pierre-Desproges-Chroniques-de-la-haine-ordinaire#ficheResume

Tags : Carriérisme - mondiale - écriture - Senghor - guerre - Religion - cancer - endive - temps - Brassens - amour - démocratie - réquisitoires - Pierre Desproges - Chronique de la haine ordinaire - Haine - Chronique - Ordinaire - Jeunesse - Careerism - world - writing - war - time(weather) - love - democracy - indictments - Column - Chronicle - of the ordinary hatred - Hatred - Chronic - ordinary - Youth