7 tagged articles Paris-Dakar

Une nouvelle interview de Daniel Balavoine sur le site de L'INA 13/05/2017

Une nouvelle interview de Daniel Balavoine sur  le site de L'INA
A new interview of Daniel Balavoine on the site of THE INA

Daniel Balavoine : sur le Paris-Dakar

Paris-Dakar fait une étape à Brives : brève interview de Daniel BALAVOINE en Janvier 1985 qui participe au rallye. On peut y voir Jean-Luc Roy juste à côté du chanteur.
 
Voir la vidéo :
http://www.ina.fr/video/R15357405/daniel-balavoine-sur-le-paris-dakar-video.html

Tags : Balavoine - Jean-Luc Roy - Janvier 1985 - Rallye - Paris-Dakar - Brives - Interview - in January - 1985 - Rally

"Thierry Sabine et moi partagions la même passion pour l'équitation" Claude Vidaillac 21/04/2015


( Merci à Claude Vidaillac pour sont aimable autorisation)

Parcours singulier que celui de Claude Vidaillac, patron des “Amis de Georges”, et à l'origine de la première fête de la Saint-Georges, le 23 avril 2015.

On a du mal à imaginer que bien avant d'ouvrir le cabaret “Les Amis de Georges”, vous avez "fait" deux fois le Paris-Dakar...
Eh oui ! Parisien de naissance, j'ai longtemps vécu au Touquet. Je suis devenu ami avec Thierry Sabine, organisateur de l'Enduro des sables et du Paris-Dakar. Et c'est ainsi que je me suis retrouvé pilote sur le Dakar, d'abord en 1983 et 1986 dans le team Mariana Simonescu Borg. Mais l'aventure s'est terminée cette année-là avec le tragique accident d'hélicoptère qui a coûté la vie à Thierry Sabine et Daniel Balavoine...
 
Vous avez alors créé le plus grand rallye équestre du monde...
Thierry Sabine et moi partagions la même passion pour l'équitation. Au Touquet, nous faisions de longues sorties à cheval. Après sa mort, je me suis lancé dans une grande aventure, "Les Cavaliers du Désert". La première édition a eu lieu en 1986 au Maroc. Une centaine de cavaliers y avaient participé, dont la compagne de Thierry Sabine, Suzanne Fournay. Il y a eu une médiatisation internationale. Les rallyes suivants se sont déroulés en Argentine, en Mongolie, avec remise des prix sur la Grande Muraille, et le dernier en 1992 dans le Grand ouest américain. Ce sont de fabuleux souvenirs. Mais cette même année 1992, j'ai connu une douleur épouvantable, la mort tragique de mon fils Arnaud, qui avait 8 ans. Ma vie a alors pris un grand virage.
 
Le saviez vous ?
Claude Vidaillac fais parti des dernières personne à avoir partagé un court instant avec Daniel Balavoine. Il laissera cette confidence pour BALAMED le 21 Avril 2015
" j'ai pris l' ascenseur avec Daniel Balavoine la veille de sa mort."

ÉVÉNEMENT A SUIVRE...

Jeudi 23 avril 2015, journée spéciale Brassens dans tout le centre-ville de Sète
Elle débutera à 11 h dans les halles avec "Dédicace à Georges", expo de toiles, dessins et croquis, concert... De nombreux artistes se produiront dans de nombreux lieux, dont le passage du Dauphin (16 h à 18 h) puis, à partir de 18 h 30, à l'esplanade et au kiosque Franke. Des chansons de Brassens seront diffusées dans les établissements partenaires ainsi que rue Gambetta. Des soirées spéciales sont proposées aux "Amis de Georges", au Jacaré et à la brasserie Saint-Clair. Tous les Sétois et visiteurs qui se prénomment Georges auront droit à des entrées gratuites pour les visites de l'office de tourisme, les balades avec Sète-Croisières et le petit train, ainsi qu'à l'espace Brassens, à des apéritifs offerts... Des tee shirts, pin's et ballons ont été édités.

Plus d'info : http://www.midilibre.fr/herault/sete/

Tags : Suzanne Fournay - Georges Brassens - Brassens - Claude Vidaillac - Amis de Georges - fête - Paris-Dakar - Touquet - Ami - Thierry Sabine - l'Enduro des sables - Mariana Simonescu Borg - tragique - accident - Daniel Balavoine - rallye équestre - Désert - cavalier - la Grande Muraille - douleur - Friends de Georges - party(holiday) - Friend - the Enduro of sands - tragic - equestrian - deserted - cavalier rally - the Great wall - the pain

Crash de Dropped ; L'accident qui en rappelle un autre 11/03/2015

Crash de Dropped ; L'accident qui en rappelle un autre

Le crash survenu lundi en Argentine rappelle l'accident survenu en 1986 lors du Paris-Dakar, avec la disparition de Daniel Balavoine et Thierry Sabine.

« Quand j'ai vu l'info, ce matin vers 8 heures, j'ai eu un flash, raconte Yann Bessoule, journaliste à Ouest-France. Et je suis brutalement revenu trente ans en arrière. » 
Impossible de ne pas y penser. L'annonce du crash d'hélicoptère survenu en Argentine, avec la mort de dix personnes, dont trois sportifs réputés - Florence Arthaud, Camille Muffat et Alexis Vastine –, a tristement et immanquablement rappelé celui survenu en marge du Paris-Dakar 1986, entraînant la disparition du chanteur Daniel Balavoine et de l'organisateur de l'épreuve, Thierry Sabine.
 
L'appareil tente de suivre les feux arrière d'un 4x4
« A l'époque, je dirigeais le Centre de presse du Paris-Dakar, au Palais des Sports à Paris, raconte Yann. On était une petite équipe en charge de faire circuler l'info, de produire des textes, de donner les classements. »
Au soir du 14 janvier 1986, la 8e édition du célèbre en est à son 14e jour de course, au Mali. Dans l'obscurité, l'hélicoptère blanc de l'organisation, un AS350 Ecureuil  survole le désert.
Suite à plusieurs contretemps et à des changements de passagers (Patrick Poivre-d'Arvor aurait ainsi pu se trouver à bord, laissant sa place à une consoeur Nathaly Odent du Journal du Dimanche), l'appareil se pose deux fois, redécolle, tente de suivre les feux arrière d'un 4x4 qui lui ouvre la route. Et s'écrase sur une dune à cinq minutes du bivouac ...

« Je suis réveillé par un coup de téléphone »
« Cette nuit-là, poursuit Yann, j'avais terminé tard, vers 2-3 heures du matin. A 6h30, je suis réveillé par un coup de téléphone. C'est Annie, qui travaillait avec moi. "Il y a eu un accident d'hélico", me dit-elle. Un silence. "Il y a cinq morts, dont Thierry Sabine et Daniel Balavoine". Autrement dit, l'organisateur du rallye et l'un des chanteurs les plus médiatiques en France ».
« J'ai filé au Centre de presse, poursuit Yann. Et vers 8 heures, devant une foule de journalistes, j'ai officiellement annoncé le drame ».

Et les noms des cinq victimes : outre Daniel Balavoine et Thierry Sabine, donc, le pilote de l'hélico François-Xavier Bagnoud, la journaliste du Journal du dimanche Nathalie Odent et le technicien radio de RTL Jean-Paul Le Fur.
« Le retentissement a tout de suite été énorme, l'émotion, colossale. A l'époque, Thierry Sabine était très médiatisé, controversé, aussi – le Paris-Dakar, qui faisait l'objet d'émissions spéciales, de reportages, avait aussi des détracteurs. Et Daniel Balavoine était un chanteur en pleine ascension, qui plus est engagé politiquement, militant. » 

« La polémique commençait déjà à enfler »
Cette année-là, le chanteur ne participait pas à la course (il avait concouru lors des éditions 1983 et 1985), mais s'occupait de l'action humanitaire « Paris du c½ur » qui visait à installer des pompes à eau hydrauliques dans des villages africains en profitant de la logistique du rallye.
« Le lendemain soir, avec deux ou trois personnes de la société Thierry Sabine Organisation, nous avons été invités à l'émission de fin de journée d'Elkabach, sur Europe 1. Et la polémique commençait déjà à enfler. Qui était responsable ? La sécurité était-elle bien assurée ? L'hélicoptère était-il en état de voler ? Quoi qu'il en soit l'émotion était encore présente. Et Elkabach m'a même appelé Yvan Boussole ». 

Tags : Crash - Dropped - Accident - Florence Arthaud - Yann Bessoule - Patrick Poivre-d’Arvor - François-Xavier Bagnoud - Nathalie Odent - Jean-Paul Le Fur - Argentine - Collision - Hélicoptère - Péri - Camille Muffat - Alexis Vastine - Inexplicable - Difficile - Expliquer - Télé réalité - Télé-réalité - Flash - Brutalement - immanquablement - tristement - Rappel - Paris-Dakar 1986 - 14 janvier 1986 - Janvier 1986 - Paris-Dakar - Daniel Balavoine - Thierry Sabine - Paris du c½ur - Suivre - feux arrière - 4x4 - AS350 Ecureuil - Survivant - Mali - cinq morts - Mort - Passagers - passager - Patrick Poivre d'Arvor - Argentina - Helicopter - Died - difficult - to Explain - Reality TV - Brutally - inevitably - sadly - Reminder - Abseiling - to To follow - rear lights - AS350 squirrel - Survivor - five deaths - Death - Dead man Passengers - passenger - In January 14th - 1986 - January

« Je m’en souviens comme si c’était hier. L’info est tombée comme un couperet, j’avais pas dix ans. » (Tayirat) 27/01/2015

C'était l'année de « sauvez l'amour », de « l'Aziza » et de quelques autres tubes à la ritournelle éternelle. C'était l'hiver, un de ces hivers gravé dans nos mémoires dont on ne sait plus s'il était pluvieux ou gelé. 
On se souvient des lieux, de l'émotion qui nous étreint. Cour d'école, des jeux d'enfants, des mots échangés, des enfants qui s'arrêtent de jouer. Les plus grands, les CM2, se mettent à pleurer. Des cercles se forment comme pour mieux dissiper le choc. Le partager avec l'autre. Le type d'osmose que seule l'annonce d'une mort peut provoquer, même auprès de gamins. (Voir Photo 1 : Funérailles)
 
Balavoine, la voix comme un couteau, aiguisée et tranchante a longtemps essaimé les bars et les quais parisiens pour se faire un nom. Puis 1978, le single le chanteur « j'me présente je m'appelle Henri ... » explose la baraque. Il a alors 26 ans. (Voir Photo 3 : Album "Le Chanteur")

Pendant huit ans, il enchaine les albums jusqu'à devenir le chouchou des français. Ses singles y sont pour beaucoup mais son sacré caractère aussi. Il avait de la gueule Daniel Balavoine. Il disait les choses. N'avait pas peur. Tout le monde se souvient de son interview et de son face à face houleux avec François Mitterrand qu'il considère trop éloignés des soucis des jeunes. Son long diatribe finit en ces termes et en cela il fut ...
(Voir Photo 2 : Journal Télévisé de FR2 )

"Ce que je peux vous dire c'est que la jeunesse se désespère elle est profondément désespérée parce qu'elle n'a plus d'appuis, elle ne croît plus en la politique française et moi je pense qu'elle a en règle générale en résumant un peu bien raison.
Ce que je peux vous dire c'est que le désespoir est mobilisateur et que lorsque il devient mobilisateur il est dangereux et que ça entraîne le terrorisme, la bande à Baader et des choses comme ça et ça il faut que les grandes personnes qui dirigent le monde soient prévenues que les jeunes vont finir par virer du mauvais côté parce qu'ils n'auront plus d'autres solutions".

... visionnaire.
 
Daniel Balavoine est un passionné. De musique tout d'abord, mais un passionné de la vie plus largement. Engagé, il met sa notoriété au service de grandes causes : la politique, la dénonciation de la guerre, de la famine, du racisme, la défense de la liberté et de la vie. Il est passionné aussi par la course automobile, ce qui le pousse à s'engager à partir de Janvier 1983 dans le rallye Paris-Dakar. Il participe ainsi à deux rallyes en tant que concurrent (1983 et 1985) et parvient à décrocher la 30e place à l'arrivée du Dakar 1985. Au cours de cette course, il découvre l'Afrique, continent auquel il s'attache. Il participe d'ailleurs au concert français pour l'Éthiopie donné à La Courneuve en Octobre 1985.

Au début de l'année 1986, il accompagne le Paris-Dakar non pas en concurrent, mais pour suivre l'installation de pompes à eau au Sahel. Cela lui coutera la vie car il se tuera dans un accident d'hélicoptère le 14 Janvier 1986Source : kabyles.net

Article similaire :
LA DOULEUR DE RANQUINE (Février 2013)
Le père Pierre Bolet, L'homme qui à célébré les Funérailles de Daniel Balavoine (Mai 2014)

Tags : Tombée - couperet - Sauver L’amour - L’aziza - gravé - mémoires - école - CM2 - Daniel Balavoine - Mort - Pleuré - voix - couteau - aiguisée - tranchante - quai parisien - bar - je m’appelle Henri - baraque - Le Chanteur - Chouchou - français - Altercation - débat - houleux - François Mitterrand - soucis - jeune - profondément - désespérée - désespoir - mobilisateur - bande à Baader - Terrorism e - mauvais côté - Visionnaire - enterrement - funérailles - anonymes - 14 Janvier 1986 - Dakar - Accident - Paris-Dakar - Paris Dakar - grande gueule - accident d'hélicoptère - la politique - la dénonciation de la guerre - de la famine - du racisme - la défense de la liberté et de la vie - chouchou des français - cimetière - Ranquine

Le Club Péguy organise une Exposition photographie de Daniel Balavoine le 26 Janvier 2015 à Poissy 10/01/2015


(Merci à Franck Stromme & le Club Péguy pour leurs aimable autorisation)

Le Club Péguy
organise une Exposition photographie de Daniel Balavoine le 26 Janvier 2015 à Poissy avec les photos de Franck Stromme extraite de son livre « De la scène au sahel » sortie au Editions du Félin en Novembre 2001.
 
Pour plus de renseignement : Par téléphone : 01-30-74-67-96
Par email : club-peguy@orange.fr
Sur Facebook : http://fr-fr.facebook.com/pages/Club-Peguy/174433292607010
Adresse : 32 avenue Fernand Lefebvre, 78300 Poissy
RER A : Poissy
 
A SAVOIR : Sur le plateau se trouve le photographe Franck Stromme. Jour après jour, il restitue l'ambiance particulière du tournage. Mais il révèle surtout, à travers ses photos, la générosité et l'humanité d'un chanteur au grand c½ur reconstitué sur ce livre « De la scène au Sahel ».
 
Commander le livre "De la scène au Sahel"   http://www.amazon.fr/Daniel-Balavoine-De-sc%C3%A8ne-Sahel/dp/286645412X

C'est le 14 janvier 1986, vers 20 heures, non loin de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso, qu'un hélicoptère du Paris-Dakar s'écrasait brutalement au sol.
Quatre hommes et une femme se trouvaient à bord. Il s'agissait de François-Xavier BAGNOUD, le pilote ; de Jean-Paul LE FUR, le radio ; de Nathalie ODENT, une journaliste ; de Thierry SABINE, l'organisateur du Paris-Dakar ; et de Daniel BALAVOINE, présent sur la course uniquement pour des raisons humanitaires. Il n'y eut aucun survivant.

Tags : Editions du Félin - Mali - Burkina Faso - Paris-Dakar - Daniel Balavoine - Exposition - Photo - Livre - De la scène au Sahel - Franck Stromme - Tournage - Clip - Ambiance - L’aziza - Générosité - Humanité - Plateau - Club Peguy - Club-Peguy - Organisation - Association - Club - Poissy

France Gall évoque les blessures du passé : "Ma fille a disparu et plus rien n'avait de sens" 07/01/2015

France Gall est revenue dans l'hebdomadaire Gala sur l'arrêt de sa carrière de chanteuse avant ses 50 ans dans les années 1990. L'ancienne complice de Michel Berger évoque la mort de sa fille Pauline, qui l'a poussée à se retirer de la scène médiatique.

La vie de France Gall, âgée de 67 ans aujourd'hui, a été jalonnée de drames. Après la mort de son grand ami Daniel Balavoine sur le Paris-Dakar en 1986, la chanteuse française a perdu son mari et mentor Michel Berger, mort d'une crise cardiaque en 1992. Alors qu'elle s'était plongée dans le travail pour surmonter cette douleur, France Gall a ensuite vu sa jeune fille Pauline, alors âgée de 19 ans, emportée par la mucoviscidose en 1997.
Cette épreuve a marqué la fin de sa carrière "à 49 ans et demi" comme elle le précise dans l'hebdomadaire Gala cette semaine (Voir Photo), avant de revenir sur cette période difficile : "Ma fille était malade, ma fille a disparu et donc plus rien n'avait de sens. Plus rien n'était comme avant. Il fallait être heureux pour chanter." France Gall ne réenregistra plus de nouvel album et France, sorti en 1996, restera son dernier fait d'armes derrière le micro..
 
Un rôle inédit dans sa comédie musicale

Sur cet opus, on y retrouve la chanson Résiste, qui sera le titre de la prochaine comédie musicale qu'elle a écrite en hommage à Michel Berger. "C'est beaucoup plus dur de choisir des chansons. On est porté par le plaisir de réécouter et de donner au public la musique de Michel. Dans ce spectacle, je vais passer le relais. C'est un bonheur pour moi", avait souligné avec le sourire l'artiste dans le journal de 20 Heures de Gilles Bouleau.
 
La première aura lieu le 4 novembre 2015 prochain à Paris et les spectateurs pourront retrouver France Gall sur scène dans un rôle inédit. Elle sera la narratrice filmée du spectacle.
Et si ce retour sur scène lui donnait envie de rechanter ? "Aujourd'hui, je n'ai plus la même énergie. Je n'ai pas peur que les gens ne viennent pas, j'ai peur de ce que je pourrais leur proposer. Cela me demanderait un travail infini de remettre la machine en route. Mais évidemment tout est possible. C'est bien pour ça que je ne dis pas que je ne chanterai plus jamais", répond France Gall.
 
Voir l'interview de Frange Gall sur le Journal télévisé de 20h00 présenté par Gilles Bouleau le 10 decembre 2015 concernent sont spectacle "Résiste" :  http://www.wat.tv/embedframe/161127chuPP3r11998147

Tags : France Gall - Daniel Balavoine - Paris-Dakar - 1986 - mentor - Michel Berger - 1992 - Pauline - mucoviscidose - Fille - malade - crise cardiaque - rôle inédit - comédie musicale - Résiste - Hommage - spectacle musical - spéctacle - spectacle - Gilles Bouleau - Paris - 4 novembre 2015

Un documentaire inédit sur l'accident mortel de Thierry Sabine et Daniel Balavoine le Mardi 13 janvier 2015 à 20h45 sur RMC Découverte 29/12/2014

LES GRANDS DRAMES DU SPORT retrace, minute par minute, les moments tragiques qui ont changé le cours de l'histoire du sport, au travers d'images d'archives, de reconstitutions 3D et de témoignages exclusifs.

En écho à l'édition 2015 du Dakar, RMC Découverte diffuse le 3ème volet inédit de cette collection. Mardi 13 janvier 2015 à 20h45.
1986, cette édition du mythique rallye Paris-Dakar restera à jamais gravée dans la mémoire du sport Français. Le 14 janvier au Mali, l'aventurier Thierry SABINE, créateur et âme du Paris-Dakar, trouve la mort dans un accident d'hélicoptère. Sous le choc, la caravane se retrouve orpheline de son inspirateur, véritable gourou de cette aventure hors du commun. Egalement présent à ses côtés dans le cadre d'une mission humanitaire, Daniel BALAVOINE, alors au sommet de sa carrière, ne survivra pas au crash. La disparition de l'un des artistes les plus populaires et engagés de l'époque provoquera une onde de choc dans toute la France, décuplant l'ampleur du drame.
Mais que s'est-il passé ce jour-là, à 19h20 précises, lorsque l'hélicoptère a percuté les dunes du désert Malien ? Comment l'organisation du Dakar a dû gérer cet épisode, entre tabou et confusion générale ? Une grande part de mystère entoure encore aujourd'hui cette catastrophe.
A travers les témoignages exclusifs de Gilbert Sabine, père de Thierry, des pilotes vainqueurs Cyril Neveu et René Metge, des membres de l'organisation, de journalistes présents et de SAS le Prince Albert de Monaco, alors concurrent de ce Dakar et cousin du pilote de l'hélicoptère lui aussi décédé, revivez minute par minute, cette journée tragique.

Un film de Benjamin Colmon.

Tags : Paris-Dakar - Daniel BALAVOINE - documentaire inédit - Documentaire - Inédit - Gilbert Sabine - Cyril Neuveu - Cyril Neveu - René Metge - Prince Albert de Monaco - accident mortel - Thierry Sabine - reconstitutions 3D - rallye Paris-Dakar - Mali - désert Malien - catastrophe - Que s'est-il passé - mission humanitaire - hélicoptère - l'hélicoptère - percuté les dunes - Percuté - Dunes - Accident - Crash - Benjamin Colmon - RMC Découverte