4 tagged articles Star

« Le producteur de « Starmania », Roland Hubert, veut, de son côté, Johnny Hallyday, qui a donné son accord sur le principe » 10/10/2017

« Le producteur de « Starmania », Roland Hubert, veut, de son côté, Johnny Hallyday, qui a donné son accord sur le principe »
 
" The producer of " Starmania ", Roland Hubert, wants, from his/her part(on his/her side), Johnny Hallyday, who gave his agreement onto the principle "
 
Retour sur sa participation à «Starmania»
Trop tôt mais jamais oublié, Daniel Balavoine a été révélé dans le rôle de Johnny Rockfort, dans la comédie musicale « Starmania ». Découvrez la genèse d'une star adorée des Français.
 
Daniel Balavoine : l'occasion d'une vie
« Starmania », c'est d'abord l'histoire d'une rencontre, celle de Michel Berger et de Luc Plamondon. Le compositeur français, grand admirateur du parolier canadien, lui indique qu'il souhaite collaborer avec lui, une envie réciproque. L'histoire culte naît alors : une bande de terroristes qui arrivent dans une ville futuriste, une fille de businessman qui est victime d'un attentat, deux femmes opposées, Marie-Jeanne, la serveuse idéaliste, et Stella Spotlight, la sex-symbol qui se marie à un homme politique... Le monde que décrit « Starmania » n'est pas si éloigné du nôtre. Trois années s'écoulent entre l'écriture et l'enregistrement de l'opéra-rock de Michel Berger et de Luc Plamondon. La première version de « Starmania » voit le jour en 1978. L'année où tout bascule pour Daniel Balavoine.
 
Daniel Balavoine : un casting plus compliqué que prévu
Après des années de galère, Daniel Balavoine donne tout pour obtenir le rôle de Johnny Rockfort. Mais dès le début, Luc Plamondon ne voit pas le chanteur dans le rôle principal, celui du loubard de banlieue. Il trouve le visage de ce dernier trop rond et craint qu'il ne prenne du poids. Le producteur de « Starmania », Roland Hubert, veut, de son côté, Johnny Hallyday, qui a donné son accord sur le principe. Par chance pour Daniel Balavoine, Michel Berger et France Gall sont persuadés qu'il est la recrue idéale. Mis au courant qu'il n'aura qu'une seule chance, Daniel Balavoine arrive au casting avec un blouson de cuir noir et le livre de la bande à Baader sous le bras. Fan des textes de Plamondon qui critiquent la bourgeoisie, il souhaite à tout prix faire partie de l'aventure. Un coup de poker gagnant, Balavoine est alors embarqué dans cette grande épopée.
 
Daniel Balavoine : le succès « Starmania » en tremplin
En octobre 1978, sort l'album studio de « Starmania », dont de nombreux titres deviennent en quelques semaines des phénomènes. Daniel Balavoine y interprète « Quand on arrive en ville », « Banlieue nord » et le fameux « SOS d'un terrien en détresse », l'un de ses 5 plus grands succès, composés et taillés à la mesure de sa voix. Le disque demeure la septième meilleure vente française de l'Histoire, cumulant 2 200 000 unités.
 
Daniel Balavoine : sa réussite jusqu'au statut de star
En parallèle, Daniel Balavoine enregistre son troisième album, « Le Chanteur » (1978), qui arrive dans les bacs quelques semaines avant la sortie de « Starmania ». La chanson éponyme, « Le Chanteur », obtient un succès fulgurant et se vend à plus d'un million d'exemplaires. Cette réussite quasi simultanée fait passer Daniel Balavoine de chanteur méconnu à vedette adulée, statut qui ne sera jamais démenti par la suite, puisqu'il déchaîne toujours les passions.

Tags : Balavoine - casting - Starmania - Johnny Rockfort - Michel Berger - Luc Plamondon - Vedette - adulé - réussite - Star - adulated - success

La star des paparazzis Sébastien Valiela, évoque sa première photo à l’affut de Balavoine 26/06/2015

Play the video
La star des paparazzis Sébastien Valiela, évoque sa première photo à l'affut de Balavoine
The star of the paparazzis Sébastien Valiela, evokes her first photo on the lookout for Balavoine
 
La devise de cette émission : être passionné et passionnant ! Du lundi au jeudi de 20h à 22h, Sidonie Bonnec et Thomas Hugues invitent les auteurs et les acteurs des histoires et des aventures les plus fascinantes. Un programme en 3 parties sur RTL comme pour exemple La star des paparazzis, c'est lui. Depuis la révélation de la liaison entre François Hollande et Julie Gayet dans le magazine Closer, on ne parle que de lui ! Du scoop au secret d'État, Sébastien Valiela vous raconte 25 ans de de traques et de révélations dans son livre Paparazzo paru chez Michalon.
 
Sur cette extrait vidéo, Sébastien Valiela évoque sa première photo de Paparazzis, la cible n'était t'autre qu'un certain Daniel Balavoine. (Ecouter par vous-même)
Sébastien Valiela est le photographe qui a réalisé - pour Closer - les clichés de François Hollande se rendant régulièrement en scooter rue du Cirque, à trois pas de l'Elysée, avec une discrétion relative, pour y retrouver l'actrice Julie Gayet. Celui-ci était déjà l'auteur, il y a vingt ans, d'un scoop qui a marqué la petite histoire de la Vème République en surprenant à la sortie du célèbre restaurant Le Divellec, place des Invalides à Paris, François Mitterrand avec Mazarine, sa fille cachée. Là aussi, le paparazzi, dissimulé, était à l'endroit ad hoc au moment-clé et, dans ce registre, ce n'est pas donné à tout le monde. Reste qu'il n'a guère eu besoin ce jour-là de faire d'énormes efforts car le président de l'époque et Mazarine sont apparus à découvert au côté du patron du restaurant. Bref, protégés mais ne se cachant pas, ou guère.
 
En cas de lien mort. Suivez le lien ci-dessous :
http://www.dailymotion.com/video/x2raude
 
TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE / EVERY KNOWLEDGE ON DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (+ de 300 vidéos sur la chaine Youtube)
http://www.dailymotion.com/BALAMED (+ de 250 vidéos sur la chaine Dailymotion)
http://balamedvideo.blogspot.fr/

Tags : Paparazzis - Sébastien Valiela - Première - Photo - Affut - Daniel Balavoine - Cible - Star - Balavoine - The first One - Hide - Target - Sidonie Bonnec - Thomas Hugues - François Hollande - Julie Gayet - Closer - Paparazzo - François Mitterrand - Mazarine - Balamed - Le Divellec

En détail, comment le titre « Le Chanteur » de Balavoine et née 06/08/2014

Play the video
En détail, comment le titre « Le Chanteur » de Daniel Balavoine et née
 
Le Chanteur de Daniel Balavoine - 1978
 
Pour L'anecdote : Eddie Barclay invite Daniel Balavoine à dîner, après l'écoute de cette chanson, et il lui dit "on l'a fait contractuellement, mais tu en vendras trois comme les deux autres, alors après, ciao. Et si jamais tu en vends cent mille, là, Daniel, je te taille une pipe."
Un an plus tard, Barclay vient le voir à l'Olympia et Daniel Balavoine l'accueille en robe de chambre dans sa loge. Il ouvre le peignoir et lui dit: "Alors, Eddie, cette petite pipe ?".
 
"Le Chanteur", qui raconte la carrière de star d'un chanteur, du début à la fin de cette carrière, va lancer la carrière du jeune chanteur de vingt-six ans en solo. En effet, elle sort en single en 1978 et connaît un grand succès commercial avec plus d'un million d'exemplaires vendus. A savoir que ce titre n'est pas une légende. Louis Durand vient de fêter ses 90 ans, avec ceux qui ont travaillé pour lui, dans le monde de la nuit paloise. S'il a notamment été l'impresario de Francis Lopez, il fut aussi le premier à déceler le talent de Daniel Balavoine. On connaît la suite.
 
Voici donc en détail comment le titre « Le Chanteur » es né avec « L'autoportrait rêvé d'une star » diffusé sur France Info en Août 2011 Avec cette chanson qui ne parle que de son métier, Daniel Balavoine fait entendre tout les vertiges du showbiz et prend sa place au sommet. Quelques extrait de vidéo rare accompagne se montage.
 
TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (+ de 200 vidéos sur la chaine Youtube)
http://www.dailymotion.com/BALAMED (+ de 200 vidéos sur la chaine Dailymotion)

Tags : Revenu - américanisation - mondialisation - fait social - richesse - pauvreté - niveau d’études - médias - rapports sociaux - modes de vie - valeurs - écarts de richesse - téléréalité - débat démocratique - liberté d’expression - vie sociale - henry - Henri - Balavoine - Je me présente - Durand - Rue - idole - Chanteur - Le chanteur - Carrière - Star - Eddie - Barclay - Olympia - Succès - Commercial - Exemplaires - Louis Durand - Autoportrait - Vertiges - Imprésario - Anecdote - Showbiz - Métier - Sommet - Vidéo - Rare - Montage - inédit

De la Manifestation sportive en faveur de la Fondation Balavoine à la chanson "Confidentiel". En hommage à son ami 31/05/2014

On vous dira qu'il n'est pas facile d'aborder Jean-Jacques Goldman et on aura raison. Non que la vedette numéro un de la nouvelle génération se prenne pour une star, mais il a trop de pudeur, trop de bon sens aussi, pour ne pas savoir que la gloire est une coquette qui peut se détourner, soudain, de ceux qu'elle a adorés.
Ce n'est pas à la sortie du Zénith où il attirait chaque soir 5 000 fans, que j'ai rencontré Jean-Jacques Goldman. C'est tout récemment sur un stade. Il avait troqué son éternel jean pour un short blanc et un maillot de footballeur (Voir Photo). Ce dimanche-là, il participait à une manifestation sportive en faveur de la Fondation Daniel Balavoine. Comme au soir du 18 janvier 1986, où, à la fin d'un "Champs- Elysées", quatre jours après l'accident de Daniel Balavoine, il avait tenu à interpréter une chanson en hommage au chanteur disparu (Voir ci-dessous), il voulait être le premier maillon d'une immense chaîne de l'amitié et du souvenir.

"Et pourtant, je n'ai jamais joué au foot de ma vie", m'a-t-il confié, alors que je lui disais l'avoir trouvé vif et adroit. C'est donc pour son ami Daniel Balavoine qu'il l'a fait.
[Publication inconnue], du 16 au 22 octobre 1986 

A la fin de "Champs-Elysées", le 18 janvier, il n'a pas chanté "Je te donne", comme prévu, mais a offert une autre de ses chansons en hommage à Daniel Balavoine : "Confidentiel". Celle-ci figure aussi sur son dernier 33 tours et les paroles semblent écrites pour l'auteur de "L'Aziza" : "Je voulais simplement te dire. Que ton visage et ton sourire, Resteront près de moi, sur mon chemin... Ça restera comme une lumière. Qui m'tiendra chaud dans mes hivers. Un petit feu de toi qui s'éteint pas...". Sur ce même disque, Jean-Jacques Goldman avait déjà consacré une chanson à Danièle Messia, chanteuse beaucoup moins connue que Daniel et morte dans une presque indifférence.
 
On comprend alors pourquoi il nous a dit, le jour où nous l'avons rencontré, avant que Daniel ne soit plus là : "J'évite les interviews parce que je pense que le chanteur est toujours moins beau que les chansons qu'il chante. J'ai peur. Je suis sûr que je ne peux que décevoir ceux qui en viendraient à me connaître vraiment..." (Source Wikipedia - parler-de-sa-vie)

Voici le lien de la chanson « Confidentiel » de Jean-Jacques Goldman : http://www.youtube.com/watch?v=EiQikh_Awys

Tags : Jean-Jacques Goldman - JJG - Star - gloire - Pudeur - Zénith - fans - maillot de footballeur - Maillot - footballeur - Champs- Elysées - accident - Disparu - Daniel Balavoine - Je te donne - 18 janvier 1986 - Confidentiel - L'Aziza - Danièle Messia - interviews - Chanteur - Peur - vedette - génération - hommage - Fondation Daniel Balavoine - Fondation Balavoine - Association - souvenirs - souvenir - humanitaire