6 tagged articles L'Aziza

Camille Combal : Sa reprise hilarante de Daniel Balavoine "Larchouma" 28/10/2016

Camille Combal : Sa reprise hilarante de Daniel Balavoine "Larchouma"
Camille Combal: his Daniel Balavoine's hilarious resumption "Larchouma"
 
Avec son "Poste de surveillance", Camille Combal fait rire des centaines de milliers de téléspectateurs tous les soirs dans "Touche Pas à Mon Poste". Et après avoir parodié "l'Inspecteur Derrick" ou encore "Secret Story 10", le chroniqueur s'est attaqué à Daniel Balavoine mardi 25 septembre dernier. Il a remixé le célèbre titre "L'Aziza" en "Larchouma" et a offert un clip délirant.
Camille Combal : Sa reprise hilarante de Daniel Balavoine "Larchouma"

 
Révélé au grand public grâce à "Touche Pas à Mon Poste", Camille Combal s'est confié en juin dernier à "Télé Star" sur son début de carrière. "J'ai grandi dans une station de ski des Hautes-Alpes en regardant "Les Nuls" et en écoutant Arthur à la radio. J'ai très vite su que je voulais faire comme eux. Vers 20 ans, après mes études de gestion, je suis monté à Paris pour réaliser mon rêve. Après quelques scènes ouvertes, j'ai été repéré par "Fun Radio", puis tout s'est enchaîné. J'ai passé huit ans chez Fun, puis "NRJ "est venu me chercher. J'ai ensuite intégré "L'Édition spéciale" de "Canal+", puis "Virgin Radio" et "W9"."
 
Camille Combal en mode Daniel Bal'Arziz

Aujourd'hui, Camille Combal est très reconnaissant envers Cyril Hanouna. "Je remercie Cyril pour sa confiance. Il est très fidèle en amitié, et il me fait un beau cadeau en me confiant une émission quotidienne à la rentrée, qui n'aura d'ailleurs rien à voir avec "TPMP" ! (Il en pense quoi Camille ?). Mais j'espère que c'est parce qu'il est content de mon travail et non parce qu'on se connaît depuis huit ans." Et si Camille Combal est entré dans le c½ur des téléspectateurs, c'est grâce à son humour. En effet, son "Poste de surveillance" dans "TPMP" est devenu une chronique incontournable du programme.
 
Mardi dernier, il a encore une fois démontré tout son talent avec une reprise totalement délirante du titre "L'Aziza" de Daniel Balavoine. Camille Combal s'est transformé en "Daniel Bal'Arziz" pour interprété "Larchouma". Une parodie que Cyril Hanouna a adorée et que vous pouvez retrouver dans la vidéo ci-dessus.  

Tags : Tpmp - camille combal - Larchouma - Daniel Bal'Arziz - Daniel Balavoine - L'Aziza - cyril hanouna - reprise hilarante - reprise - hilarante - Daniel Bal' Arziz - Aziza - resumed hilarious - resumed - hilarious

L’Équipe du Matin parodie la chanson de Balavoine et en fait LA FIFA! 28/04/2016

Play the video
 

L'Équipe du Matin parodie la chanson de Daniel Balavoine et en fait LA FIFA!


The morning team parody song of Balavoine and in fact the FIFA!

Lors des accusations de corruption impliquant la Fifa, L'équipe du matin a fait une petite chanson parodique à écouter sans modération!

Vidéo également disponible sur le lien suivant :
http://www.dailymotion.com/video/x3hyj5f

A SAVOIR :
Cette parodie n'est pas du ressort du blog BALAMED. Seul le montage vidéo dépend du blog.
 
Source : onefm (Site musicale situé à Genève)
 
TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE / EVERY KNOWLEDGE ON DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (+ de 300 vidéos sur la chaine Youtube)
http://www.dailymotion.com/BALAMED (+ de 250 vidéos sur la chaine Dailymotion)
http://balamedvideo.blogspot.fr/

Tags : Emissions - L'Equipe du Matin - Parodie - chanson - Balavoine - L’Aziza - La Fifa - L'Equipe Morning parody - song - L'Aziza - FIFA - accusation - corruption

Etienne Smulevici: «Beaucoup d'émotions quand j'entends L'Aziza» 28/05/2015

Ils sont une poignée sur le bivouac à garder en mémoire le communiqué du 14 janvier 1986. Ce jour là, l'hélicoptère de la direction de course se crashe sur une dune de Gourma Rharous, au Mali. A son bord, cinq personnes, dont le directeur de course, Thierry Sabine et le chanteur Daniel BalavoineEtienne Smulevici est l'un des rares témoins du drame, encore présent sur le Dakar (il a abandonné après la 6e étape, mais s'occupe de l'assistance d'autres voitures). Le pilote aux 28 participations, record en cours, témoigne.

Vingt-cinq ans après, quel souvenir gardez vous de ce 14 janvier 1986? 
C'était un drame. Il y a des choses qu'on refuse de croire quand on vous les annonce. Et puis, il faut se rendre à l'évidence. On est rempli immédiatement d'un énorme sentiment de tristesse. A l'époque, j'étais en Haute-Volta, pas encore appelé Burkina Faso. C'est un Africain qui me l'a appris. C'était terrible, je n'arrivais pas à réaliser. C'est comme quand on est enfant, on pense qu'on est immortel. On prend conscience de la mort à l'adolescence. Et puis un moment, on réalise. Il fallait que le Dakar continue. C'est comme dans une famille quand un être cher disparaît, la vie continue.
 
Quel image gardez-vous de Thierry Sabine? 
Il faisait partie de ces hommes pour qui on ne pouvait pas être insensible. On l'adorait ou on le détestait. C'était binaire. Moi, je l'adorais. Aujourd'hui, je suis devenu ce que je suis grâce à Thierry Sabine. J'avais un certain nombre de choses enfouies en moi qui ont été révélées grâce au Dakar. Grâce à Thierry.

Avez-vous l'impression que ce drame est encore présent dans l'esprit des gens du bivouac aujourd'hui? 
Les jeunes ne l'ont pas vécu. 25 ans, c'est presque une génération. Donc ce n'est pas leur histoire. C'est la mienne, celle des anciens. On en a parlé. Ici, sur le bivouac, on sera quelques uns à y penser. C'est certain. C'est une façon de mettre une petite pierre blanche sur la tombe ou d'allumer une petite bougie.
 
Et ressentez-vous une volonté, chez les organisateurs, de commémorer cet événement? 
Je ne pense pas que ce soit nécessaire. C'est dans la pensée de ceux qui l'ont connu. Il faut avancer. Ici, 95% des concurrents ne l'ont pas connu. Il faut garder ça pour soi comme je le fais. Sans nostalgie, j'ai la mémoire des hommes dans ma tête, à vie. Ça me concerne moi. Je ne serai pas choqué si rien n'est fait. Moi j'y penserai. Quand un être cher disparaît, ce n'est plus pareil, mais la vie continue.
 
Daniel Balavoine, vous le connaissiez? 
Daniel, je l'ai connu. Sur le Dakar, quelque soit la personnalité vedette ou anonyme, les masques tombent. Avec Daniel, on jouait dans le même club de tennis. Il a fait les Dakar 84 et 85. Il a été ému par le Sahel, l'Afrique. Il avait créé «Paris Dakar, Pari du c½ur» avec sa s½ur, Il avait jeté son dévolu sur une zone du Mali où il construisait des pompes à eaux. En 86, il était là pour la première semaine du Dakar. Il avait horreur de l'avion. La veille de son retour en France, il était venu dans la partie malienne vérifier la bonne organisation de son projet. Thierry, qui avait toujours une ou deux places dans son hélicoptère lui a dit, «écoute Daniel, ne repars pas, décale d'un jour, il y a une place pour toi. Tu vas vivre la course avec moi.» Comme quoi la fatalité... Thierry Sabine avait donné le coup d'envoi d'un match de foot et pris un peu de retard. Il est monté dans l'hélico et là, ils s'aperçoivent qu'ils n'ont pas le temps pour rentrer au bivouac de jour. Ils se sont posés à l'arrivée de la spéciale et voulaient attendre le petit matin pour décoller. Mais Thierry n'était pas homme à rester inactif. Il arrête un concurrent et lui dit, «tu vas rouler et tu seras notre poisson pilote en direction du bivouac avec tes phares.» L'hélicoptère survole la lueur des phares, mais il y avait du relief, des dunes qu'il n'était pas possible de voir. L'hélicoptère les a percutées...
 
Quel genre de personne était Daniel Balavoine dans le bivouac? 
Il avait beaucoup d'humilité. Comme toutes les vedettes. Moi, j'ai eu Raymond Kopa, Gérard Lenormand, Michel Hidalgo, comme copilote. Des hommes intelligents qui n'étaient plus dans leur position de vedette du show-biz. C'est une discipline tellement exigeante qu'on ne peut pas arriver ici en roulant des mécaniques. Les vedettes étaient bien acceptées parce qu'elles avaient un bon comportement. Quand Johnny est venu sur le Dakar, je lui ai dit chapeau bas.
 
De temps en temps, vous écoutez du Balavoine? 
Je ne provoque pas, mais à chaque fois que j'entends L'Aziza, je ressens énormément d'émotions. Ça n'a pas vieilli. A chaque fois que j'entends une chanson de lui, c'est le cas. Alors que quand il était vivant, c'était un chanteur parmi d'autres.

Tags : Etienne Smulevici - Émotions - L'Aziza - crashes - Hélicoptère - Dune - Gourma-Rharous - Mali - Thierry Sabine - Daniel Balavoine - 14 Janvier 1986 - VEDETTE - Paris Dakar - Pari du c½ur - survole - lueur - Phares - bivouac - vieilli - Raymond Kopa - Gérard Lenormand - Michel Hidalgo - Johnny Hallyday

Contexte historique de la chanson L'Aziza 13/10/2014

Contexte historique de la chanson L'Aziza par le Lycée Vincent D'indy  de Privas en Ardèche:
 
Connu pour ses airs entraînants et ses coups d'éclat médiatiques, Daniel Balavoine est indigné par la montée en puissance du Front National. Le climat général l'inquiète. François Mitterrand, auquel il voue pourtant une grande admiration, ne partage pas ses opinions. Dans ce contexte, l'artiste écrit « L'Aziza » . 
 
Analyse des paroles
 Cette chanson est dédiée à son épouse Juive Marocaine.
 Quand il chante «Ta couleur et tes mots tout me va/Que tu vives ici ou là-bas», il souhaite la bienvenue aux peuples étrangers sur le sol français.
 A travers «Ton étoile jaune c'est ta peau» il souhaitait heurter l'opinion publique en faisant allusion au sort des Juifs pendant la seconde guerre mondiale.
 Avec ce titre, qui signifie «ma chérie» en arabe, il exprime sa colère contre le racisme  dans un message de paix.
 
Conclusion
En ce milieu des années 1980, une ambition anime pleinement Daniel Balavoine. Par l'intermédiaire de sa musique, il espère conduire les masses à s'ouvrir sur le monde. Il voulait les inciter à aller vers plus de réflexion, à se rendre à l'école et à se plonger dans les livres. Pour cette  raison, il était fier d'avoir fait de L'Aziza un tube. Plus d'un million de personnes se procurent le titre phare de l'album Sauver l'amour. Après le décès du musicien, il se hissera à la première place du Top 50. L'Aziza appartient au patrimoine de la chanson française.   

Tags : Daniel Balavoine - Daniel BALAVOINE - Lycée Vincent d'indy - L'Aziza - front national - François Mitterrand - Juive Marocaine - Seconde guerre mondiale - ma cherie - Réflexion - Le Tube - Sauver l'amour

Balavoine : Un livre de sa soeur Claire et Alain Marouani est prévu mi-octobre 2014 à la vente 20/09/2014

Témoignage en librairies de la soeur de Daniel Balavoine.

Pour les amateurs du chanteur Daniel Balavoine, disparu lors d'un accident en 1986 : un livre de sa soeur Claire et Alain Marouani est prévu mi-octobre 2014 à la vente.
 
Sa s½ur Claire nous raconte avec passion et émotion le fulgurant parcours de ce rebelle au grand c½ur, si protecteur, annoncent les éditions Flammarion.
 
"Passionné par l'automobile, il est aussi engagé et défend une jeunesse désorientée. Aux côtés de Thierry Sabine, il vient en aide aux pays africains et interpelle les politiques. « L'Aziza » en fera brillamment l'écho dans les médias.
 
Pour la première fois, Claire Balavoine nous offre en images l'intimité de ce chanteur indémodable qui nous a quitté bien trop tôt."
Livraison possible dès Septembre selon les fournisseurs & distributeurs

CARACTÉRISTIQUES

Titre : Daniel Balavoine
Date de sortie : 15/10/2014
Auteur(s) : Claire Balavoine, Alain Marouani
Traducteur(s) : Collectif
Éditeur : Flammarion
Collection : Arts Et Spectacle
Rayon : Musique / Autres Musique
Reliure : Broché
Nombre de pages : 192
ISBN / EAN : 978-2-08-133499-1 - 9782081334991
Format : 28 X 23
 
Source : http://editions.flammarion.com/Albums_Detail.cfm?ID=46651&levelCode=arts
Pré-commande Sur Amazon.fr : http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/2081334992/editionsflamm-21
Pré-commande sur Fnac.fr : http://livre.fnac.com/a7302157/Claire-Balavoine-Daniel-Balavoine

Tags : Thierry Sabine - L'Aziza - Daniel Balavoine - Claire Balavoine - Alain Marouani - Flammarion - Livre - Accident - 1986 - Images - intimité - Chanteur - Indémodable - écho

De la Manifestation sportive en faveur de la Fondation Balavoine à la chanson "Confidentiel". En hommage à son ami 31/05/2014

On vous dira qu'il n'est pas facile d'aborder Jean-Jacques Goldman et on aura raison. Non que la vedette numéro un de la nouvelle génération se prenne pour une star, mais il a trop de pudeur, trop de bon sens aussi, pour ne pas savoir que la gloire est une coquette qui peut se détourner, soudain, de ceux qu'elle a adorés.
Ce n'est pas à la sortie du Zénith où il attirait chaque soir 5 000 fans, que j'ai rencontré Jean-Jacques Goldman. C'est tout récemment sur un stade. Il avait troqué son éternel jean pour un short blanc et un maillot de footballeur (Voir Photo). Ce dimanche-là, il participait à une manifestation sportive en faveur de la Fondation Daniel Balavoine. Comme au soir du 18 janvier 1986, où, à la fin d'un "Champs- Elysées", quatre jours après l'accident de Daniel Balavoine, il avait tenu à interpréter une chanson en hommage au chanteur disparu (Voir ci-dessous), il voulait être le premier maillon d'une immense chaîne de l'amitié et du souvenir.

"Et pourtant, je n'ai jamais joué au foot de ma vie", m'a-t-il confié, alors que je lui disais l'avoir trouvé vif et adroit. C'est donc pour son ami Daniel Balavoine qu'il l'a fait.
[Publication inconnue], du 16 au 22 octobre 1986 

A la fin de "Champs-Elysées", le 18 janvier, il n'a pas chanté "Je te donne", comme prévu, mais a offert une autre de ses chansons en hommage à Daniel Balavoine : "Confidentiel". Celle-ci figure aussi sur son dernier 33 tours et les paroles semblent écrites pour l'auteur de "L'Aziza" : "Je voulais simplement te dire. Que ton visage et ton sourire, Resteront près de moi, sur mon chemin... Ça restera comme une lumière. Qui m'tiendra chaud dans mes hivers. Un petit feu de toi qui s'éteint pas...". Sur ce même disque, Jean-Jacques Goldman avait déjà consacré une chanson à Danièle Messia, chanteuse beaucoup moins connue que Daniel et morte dans une presque indifférence.
 
On comprend alors pourquoi il nous a dit, le jour où nous l'avons rencontré, avant que Daniel ne soit plus là : "J'évite les interviews parce que je pense que le chanteur est toujours moins beau que les chansons qu'il chante. J'ai peur. Je suis sûr que je ne peux que décevoir ceux qui en viendraient à me connaître vraiment..." (Source Wikipedia - parler-de-sa-vie)

Voici le lien de la chanson « Confidentiel » de Jean-Jacques Goldman : http://www.youtube.com/watch?v=EiQikh_Awys

Tags : Jean-Jacques Goldman - JJG - Star - gloire - Pudeur - Zénith - fans - maillot de footballeur - Maillot - footballeur - Champs- Elysées - accident - Disparu - Daniel Balavoine - Je te donne - 18 janvier 1986 - Confidentiel - L'Aziza - Danièle Messia - interviews - Chanteur - Peur - vedette - génération - hommage - Fondation Daniel Balavoine - Fondation Balavoine - Association - souvenirs - souvenir - humanitaire