3 tagged articles Burkina Faso

Le Club Péguy organise une Exposition photographie de Daniel Balavoine le 26 Janvier 2015 à Poissy 10/01/2015


(Merci à Franck Stromme & le Club Péguy pour leurs aimable autorisation)

Le Club Péguy
organise une Exposition photographie de Daniel Balavoine le 26 Janvier 2015 à Poissy avec les photos de Franck Stromme extraite de son livre « De la scène au sahel » sortie au Editions du Félin en Novembre 2001.
 
Pour plus de renseignement : Par téléphone : 01-30-74-67-96
Par email : club-peguy@orange.fr
Sur Facebook : http://fr-fr.facebook.com/pages/Club-Peguy/174433292607010
Adresse : 32 avenue Fernand Lefebvre, 78300 Poissy
RER A : Poissy
 
A SAVOIR : Sur le plateau se trouve le photographe Franck Stromme. Jour après jour, il restitue l'ambiance particulière du tournage. Mais il révèle surtout, à travers ses photos, la générosité et l'humanité d'un chanteur au grand c½ur reconstitué sur ce livre « De la scène au Sahel ».
 
Commander le livre "De la scène au Sahel"   http://www.amazon.fr/Daniel-Balavoine-De-sc%C3%A8ne-Sahel/dp/286645412X

C'est le 14 janvier 1986, vers 20 heures, non loin de la frontière entre le Mali et le Burkina Faso, qu'un hélicoptère du Paris-Dakar s'écrasait brutalement au sol.
Quatre hommes et une femme se trouvaient à bord. Il s'agissait de François-Xavier BAGNOUD, le pilote ; de Jean-Paul LE FUR, le radio ; de Nathalie ODENT, une journaliste ; de Thierry SABINE, l'organisateur du Paris-Dakar ; et de Daniel BALAVOINE, présent sur la course uniquement pour des raisons humanitaires. Il n'y eut aucun survivant.

Tags : Editions du Félin - Mali - Burkina Faso - Paris-Dakar - Daniel Balavoine - Exposition - Photo - Livre - De la scène au Sahel - Franck Stromme - Tournage - Clip - Ambiance - L’aziza - Générosité - Humanité - Plateau - Club Peguy - Club-Peguy - Organisation - Association - Club - Poissy

La stèle des occupants du Paris Dakar détruit par des Salafistes 15/11/2014

La stèle des occupants du Paris Dakar détruit par des Salafistes
 
Plusieurs blogueur se sont manifesté sur le site entre Juin et Juillet 2014 afin de témoigné ou d'évoqué la stèle souvenir de Gourma-Rharous qui fut poser en mémoire de Thierry Sabine particulièrement et de Daniel Balavoine, Nathalie Odent, Jean-Paul Le Fur, François Xavier Bagnoud disparus sur ces lieu en 1986. Certain commentaires laisse froid dans le dos, lisez par vous-même !
 
Le 16/06/2014
Depuis le passage des Salafistes, il doit y avoir deux ans, il y a plus rien. Ce n'est pas qu'ils n'aiment pas les morts, mais un monument, surtout de culture occidentale, est assimilé à de l'idolâterie, donc le tout fut explosé à explosif, et reste rasé au buldozzer.Cousin de Gourna me l'a dit.
 
Le 18/06/2014
Une partie de ma famille est du village de Kussé-Kindal, non loin de l'accident. Ayant des nouvelles, on m'a dit qu'il n'y a plus rien. Les salafistes ont tout détruit. Ça laisse place à une grande plaine. Pour l'accident, on raconte sur place que le rotor a heurté un arbre. Perdant l'équilibre, et tournant sur lui-même pendant 3 tours rapides, il a ensuite heurté par rotor une dune, pour avancer et faire "broum!" grand bruit sec. Sinon, l'endroit était très calme à l'époque. Pas de complot en vue. En plus, il y avait un défilé de voitures du rallye, peut-être les 30 dernières, dont certaines n'ont rien vues, ni entendues, à part les voitures en face de l'hélico, et les 3 derrières. (Mustapha G.)
 
Le 02/07/2014 
Le lieu est trouvable par GPS, et de plus, il est connu des gens du coin. Au Mali, un cimetière ne se visite pas, et on situe la tombe là où la mort est arrivée. L'esprit marque de son empreinte le lieu, il y a des croyances locales. C'est comme les accidentés de la route, et les histoires de dames blanches, les lieux sont fleuris. Moi j'y crois à ça, le mort est là où il est mort, du moins, pour un moment. En islam des origines et Mali, pas de monument, pas de statue, l'endroit doit être libre. Souvent, certains posent une petite pierre, par respect pour le ou les défunt(s). C'est plus joli, plus poétique qu'une dalle en béton armé. Au Mali, quand on parle d'un mort, on ne va pas au cimetière. On parle de la vie et du défunt comme si il n'était pas loin. Daniel est à Gourna; c'est plutôt spirituel. (Boubakar)

Le 04/07/2014
la stéle à été enlevée car elle n'était pas conforme à la religion. Salaf = ce qui est vrai, des origines. la vérité. Une stéle est offense à la religion, car c'est adorer chaytan (satan), il n'y a qu'un lieu ou prier : mosquée. le reste, c'est tout juste bon à être détruit. (Ahmed)
 
Le 05/07/2014
Balamed ne comprend décidément rien : pour les salafistes, il ne faut pas de lucre, pas de décoration, pas de stéle, car c'est assimillé à se détrourner de Allah le tout puissant et être idolâtre. c'est valable pour d'autres musulmans, dont les chaféites. c'est pas qu'ils ont quelque chose contre les 5, c'est juste qu'il faut respecter la religion et croyances. Non, je ne suis pas salafiste...Pfff !!! (Ahmed) 

Article similaire : 
Gourma-Rharous ; Lieu de L'accident, 25 Ans Aprés.
Daniel Coupy à Gourma-Rharous sur les Lieux de L'accident : "L'ensemble des pièces de l'hélico avaient été pillées"

Tags : Gao - Burkina Faso - Salafiste - Stèle - détruit - Thierry Sabine - Daniel Balavoine - doctrine - mort - occidental - monument - rasé - accident - Paris Dakar - Dakar - Hélicoptère - 1986 - arbre - rotor - Mali - jihad - Nathalie Odent - Jean-Paul Le Fur - François Xavier Bagnoud

« Mon fils ma bataille. Cette chanson de Balavoine m'a de suite touché » (Fulgence Ouédraogo) 29/06/2014

Le Troisième-ligne de Montpellier et de l'équipe de France, d'origine burkinabé, Fulgence Ouédraogo a confié à l'Equipe Magazine sa passion pour la musique.
 
EM : quelles sont les chansons qui vous ont marquées enfant ?
FO 
: Casser la voix de Patrick Bruel. Dans la voiture des parents, je chantais ça à tue-tête. Mon fils ma bataille, cette chanson de Balavoine sur la lutte d'un père pour conserver la garde de son garçon, m'a de suite touché, même si ce n'est pas une situation que j'ai vécue personnellement.

EM : vous adorez aussi Jay-Z ...
FO :
 c'est le patron. Il a tout : le flow, la voix, les textes ...Tout le monde veut collaborer avec lui. Et, en plus, il est marié à Beyonce.

EM : On trouve quoi dans votre IPod?
FO :
 des milliers de titres. Tous ceux que je vous ai cités. Et aussi Rihanna, Adèle ...Beaucoup de soûl avec Ray Charles, Aretha Franklin, Diana Ross ...Du Hard Rock : AC/DC, Mettallica, j'ai adoré le Black Album. Des français : Balavoine, Cabrel, Goldman ...j'écoute de l'électro comme de la musique classique. Tout dépend de mon humeur du jour. 

A SAVOIR :
Fulgence Ouedraogo, né le 21 juillet 1986 à Ouagadougou (Burkina Faso), est un joueur de rugby à XV international français. Il joue au poste de troisième ligne aile au sein de l'effectif du Montpellier HR.
Il est le cousin de Cheick Kongo (de son vrai nom Cheick Guillaume Ouedraogo), combattant français de mixed martial arts.
Site officiel de Fulgence Ouédraogo :  http://www.fulgenceouedraogo.com/
 
Source : http://www.fasozine.com/

Tags : Casser - la voix - Patrick Bruel - Dans - voiture - parents - chantais - ça - à tue-tête - Mon fils ma bataille - chanson - Balavoine - la lutte - père - conserver - la garde - garçon - touché - situation - vécue - personnellement - Fulgence Ouédraogo - Ouagadougou - Burkina Faso - rugby - Xv international français - Montpelier