5 tagged articles Joana Balavoine

Joana Balavoine : Elle a décidé de parler de ce père qu'elle n'a jamais connu 18/03/2017

Joana Balavoine : Elle a décidé de parler de ce père qu'elle n'a jamais connu
Joana Balavoine: she it decided to speak about this father that she has never known
 
Qui est Joana, sa fille unique ?
 
Joana est l'unique fille de Daniel Bala­­voine, disparu il y maintenant 31 ans. Elle a décidé de parler de ce père qu'elle n'a jamais connu dans un docu­­men­­taire J'me présente, je m'appelle Daniel, diffusé le 17 mars à 20h55 sur France 3.

De Daniel Bala­­voine, elle a hérité son regard doux, profond et mélan­­co­­lique, sa cheve­­lure brune, bouclée et rebelle, l'ovale du visage, enfan­­tin, atten­­dris­­sant et touchant. Elle est char­­mante et déli­­cate, fragile et forte. Comme son père. Elle est née le 1er juin 1986, six mois après la dispa­­ri­­tion de Daniel dans un acci­dent d'héli­­co­­ptère en plein désert afri­­cain lors du Paris Dakar. Ils se ressemblent tant et pour­­tant... De lui, elle ne connait ni l'odeur de sa peau, ni la douceur des câlins, ni le bruit de ses pas, les rires, les larmes. Face à la caméra de Didier Varrod dans le docu­men­taire J'me présente, je m'appelle Daniel, diffusé en mars 2017 sur France 3., elle dit simple­­ment: « je ne l'ai pas connu », ou « je n'ai pas eu le père », et encore « le père, je ne le décou­­vri­­rai jamais. »

A 30 ans, elle ne se consi­­dère pas vrai­­ment comme une "fille de". Sa mère Corinne les a toujours préser­­vés, son frère Jéré­­mie (né à Genève le 15 juillet 1984) et elle. Depuis les obsèques du chan­­teur – son corps repose au cime­­tière de Sabaou à Biar­­ritz –, sa veuve s'est éloi­­gnée du show­­biz, refu­­sant de témoi­­gner ou d'évoquer son amour dans la presse. Ses enfants ont toujours respecté ses choix. D'ailleurs, dans ce docu­­men­­taire, Joana ne parle jamais de sa mère qui l'a élevée seule, ni de sa famille. Silence pudique.

En revanche, elle laisse devi­­ner sa souf­­france de petite fille qui a grandi sans papa. Pour­­tant, tout le monde l'évoque autour d'elle, à la télé­­vi­­sion, à la radio, dans la rues, à l'école. Etrange. Son papa lui échappe. Il est si présent dans sa vie, et telle­­ment absent. « Je l'ai beau­­coup rejeté au début... » Ce père, ce héros que la France a trans­­formé en légende, est pour­­tant un inconnu. Peut-être lui en veut-elle d'être parti trop vite (il avait à peine 33 ans). Sans doute. Elle aurait aimé un papa qui lui tienne la main en allant à l'école, qui la guide dans ses premiers pas de bébé, puis d'adoles­­cente et enfin de jeune femme. Et puis un jour, la rencontre au détour des mots s'est produite.

Un ami lui offre un livre qui contient les paroles des chan­­sons de Daniel Bala­­voine. Elle le lit, part à la décou­­verte émou­­vante de l'homme engagé, du révolté, du poète, de l'amou­­reux. Elle dit, émue : « il était formi­­dable ». Et d'avouer: « en le cher­­chant, je me découvre ». La meilleure des théra­­pies pour accep­­ter l'inac­­cep­­table.

Tags : Joana Balavoine - Fille - unique - rebelle - Caméra - Didier Varrod - Documentaire - père - éloigné - Jamais - connu - Daniel Balavoine - Girl - rebel - Camera - Documentary - father - taken away - Never - known

"Joana Balavoine Mon père, ma fierté" Extrait de PARIS MATCH du 17 décembre 2015 17/12/2015

Joana Balavoine Mon père, ma fierté
 
Elle est née cinq mois après la mort du chanteur. Pour la première fois, Joana Balavoine parle. Exclusif
La fille de Daniel Balavoine, Joana, est venue au monde quelques mois après sa mort brutale. A l'occasion du trentième anniversaire de cette disparition, elle a décidé de parler de lui, pour la première fois, dans un documentaire-­événement qui lui est consacré : « J'me ­présente, je m'appelle Daniel ». Pour Paris Match, elle revient en exclusivité sur les raisons de sa confession.
 
A lire aussi: Didier Varrod: “Lorsque Balavoine était en vie, je n'avais pas peur”

Paris Match. Joana ­Balavoine... Pourquoi n'as-tu pas gardé le nom de ta mère ?
Joana Balavoine. C'est une belle ­histoire que ma maman m'a expliquée à l'adolescence. Je suis née en juin 1986, mon papa est mort cinq mois avant... Et, naturellement, comme ils n'étaient pas mariés, je portais le nom de ma mère. Sauf qu'elle a souhaité, tout de suite après ma naissance, que je puisse aussi porter le nom de mon père. Notre avocat, Sylvain Jaraud, a engagé à ma naissance une ­procédure judiciaire pour me faire reconnaître post mortem par mon père et, donc, pour porter son nom... Il a fallu faire des démarches administratives un peu fastidieuses, qui finalement ont abouti. En effet, juste avant sa disparition, papa avait plusieurs fois annoncé à des médias que maman était enceinte, ce qui attestait ainsi de la véracité des faits. C'est donc grâce aux journaux que je porte mon nom. [Rires.] Et, effectivement, sur mon acte de naissance, il y a le nom de jeune fille de ma mère qui est barré et Balavoine inscrit juste à côté. C'est une jolie histoire.

Jean-Jacques Goldman, un héros si discret
Et tu n'as jamais eu envie de renoncer à ce nom célèbre ?
Dans ce nom, Balavoine, il y a l'idée de se battre. Et il y a la voix. Si on va plus loin, on peut même y lire qu'il va falloir avoiner. [Rires.] Pourquoi je changerais un tel étendard ? Ça donne des ailes.
 
"A FORCE D'ÉCOUTER LES GENS ME PARLER DE MON PÈRE, J'AI ­REGARDÉ SES INTERVIEWS ET J'AI DÉCOUVERT SES CHANSONS..." JOANA BALAVOINE
A quel moment as-tu réalisé que tu étais la “fille de” ?
Je n'avais pas de papa. Enfin, ce n'était pas tout à fait vrai... J'avais un papa qui n'était pas là, et j'ai compris que ce n'était pas normal d'avoir juste une maman. Progressivement, je me suis retrouvée en lui. A force d'écouter les gens m'en parler, j'ai ­regardé ses interviews et j'ai découvert ses chansons...
 
« Génération Balavoine », par Didier Varrod, éd. Fayard.DR
Je me suis dit : “Bizarre, il y a un peu de moi là-dedans.” Et puis un jour un ami m'a remis un bouquin avec ses textes. C'est le poids de ses mots qui m'a traversée, la manière dont il les avait choisis, leur puissance percussive et la force des messages qui ricochent encore aujourd'hui.

Mais à quel moment as-tu vraiment pris conscience de son absence ?
Spontanément, je dirais que c'est à la mort de Michel Berger. J'avais 6 ans. D'un seul coup, des gens que j'aimais n'avaient plus de papa non plus. [Silence.] ...
Découvrez la suite de cet entretien dans Paris Match dans tous les kiosques jeudi 17 décembre 2015
 
Daniel Balavoine: Le témoignage touchant de sa fille !

Liens
https://www.youtube.com/watch?v=r9TfMxBvQ6Aiens 2

Tags : Joana Balavoine - mort brutale - J’me ­présente - je m’appelle Daniel - Didier Varrod - peur - Michel Berger

Un disque et un doc sur Daniel Balavoine pour Janvier 2016 07/10/2015

Un disque et un doc sur Daniel Balavoine pour Janvier 2016
 
A disc and a doc about Daniel Balavoine for January 2016
 
Nous l'avons à mainte reprise évoquée sur le blog les événements à venir lier au chanteur à l'occasion de l'anniversaire de sa disparition pour célébrer sous forme d'hommage les 30 ans d'absence.
 
Dans le journal (Le Parisien - Voir Photo) du Mardi 6 octobre 2015 - N° 22107. Daniel Balavoine y et évoquer à la page 30 de celle-ci sous le titre « Un disque et un doc sur Daniel Balavoine ». Pour ceux et celle qui n'ont pas pu se procurer se journal quotidien, en voici sa teneur :

-  Daniel Balavoine est décédé le 14 janvier 1986, à l'âge de 34 ans. Un album hommage, un documentaire et une biographie seront dévoilés à l'occasion du trentième anniversaire de sa disparition en janvier prochain. L'enregistrement du disque débute avec entre autres Calogero, Florent Pagny, Benjamin Biolay, Christophe, Raphaël, Nolwenn Leroy, Marina Kaye... 1 € sur la vente de chaque disque sera versé à l'association Daniel Balavoine, qui œuvre au développement au Mali. De son côté, le journaliste Didier Varrod, proche du chanteur, prépare un documentaire pour France 3 et une nouvelle biographie pour les Editions Fayard. Joana Balavoine, la fille du chanteur, interviendra et chantera dans le film, ce qui est rare.

Tags : Disque - Doc - Documentaire - Daniel Balavoine - Album Hommage - Biographie - Trentième - Anniversaire - Calogero - Florent Pagny - Benjamin Biolay - Christophe - Raphaël - Nolwenn Leroy - Marina Kaye - Association - Didier Varrod - Joana Balavoine - Rare - Disc - Documentary - Tribute Album - Biography - Thirtieth - Birthday - Christopher Raphael

Interview de Joana Balavoine - Gentle Republic (Le groupe publie son premier EP le 30 mars 2015) 21/03/2015

Extrait d'une interview du groupe Gentle Republic recueillis  le 13 Mars 2015 par le site IdolesMag. Pour lire l'article complète. Je vous invite à visiter leur site au lien ci-dessous.
(Merci au site IdolesMag  pour leur aimable autorisation)

Gentle Republic, le tandem formé par Joana Balavoine et Alexandre Mazarguil, publie son premier EP le 30 mars prochain, un recueil de cinq titres particulièrement bien fichus et rapidement addictifs qui célèbrent une certaine idée hédoniste de la musique pop. Séduits par cet EP, nous avons tout naturellement voulu en savoir plus sur le groupe, sa genèse, son parcours et ses projets. C'est Joana qui a répondu avec beaucoup de franchise et de sympathie aux questions d'IdolesMag.

Avant de parler plus précisément de Gentle Republic et du EP que vous publiez le 30 mars prochain, j'aimerais, si vous le voulez bien, qu'on évoque votre parcours dans les grandes lignes, et notamment votre rapport à la musique pendant toutes ces années, parce que je reste persuadé qu'un artiste est nourri des différentes musiques qu'il a pu écouter à des moments charnières de sa vie... Commençons donc par le début. Quelle musique avez-vous écoutée dans votre petite enfance ? Quels sont vos premiers souvenirs musicaux ?
Ma mère m'a bercé avec Toto, Tears for Fears, New Order, Phil Collins, Peter Gabriel... toute cette musique des années 80 et 90. C'est, au sens large, de la musique généreuse. C'est en tout cas comme ça que je la vois. C'est une espèce de lâché prise un peu flou.

Je ne peux pas ne pas évoquer un instant votre papa, Daniel Balavoine. Vous avez donc découvert son œuvre a posteriori. Qu'a-t-il, selon vous, apporté de plus à la chanson française et à la musique en général ? Comment expliquez-vous que presque trente ans après sa disparation, il fasse encore partie des artistes qui comptent le plus ?
C'est un mec génial... On ne va pas refaire l'histoire de papa, mais c'est un type qui disait tout haut ce que les gens pensaient tout bas. C'est un type qui chantait aussi. Un type qui bossait. Ça se sent quand vous écoutez ses chansons. Ça fait pratiquement trente ans qu'il a disparu. Et si trente ans après, il est encore autant présent c'est parce qu'il avait du courage. Le courage, c'est chanter. Le courage, c'est de dire ce qu'on pense. Le courage, c'est travailler. Et c'est ça qui a fait que c'était un mec complètement authentique. Il ne mâchait pas ses mots. Jamais. Et ça, ça n'a pas de prix. Après, comme vous le savez, je ne l'ai pas connu, j'ai donc découvert ses chansons après... mais waow, que ce soit mon père ou pas, ça ne change rien finalement, qu'est-ce que c'était bon ! Il y avait une qualité incroyable. Il choisissait ses musiciens parfaitement. Il n'y avait pas de hasard. Tous les gens qui ont travaillé avec lui, il les a choisis pour leurs qualités et leur travail. La preuve, quand il a signé, la première chose qu'il a dite, c'est « voilà, je veux juste choisir mes musiciens et faire ça comme çà, comme ça et comme ça. Le reste, je m'en fous. Vous pouvez faire ce que vous voulez. » Ce qui  lui importait, c'était de faire quelque chose de qualitatif. C'est ce qui fait sa force.

Site d'IdolesMag : http://www.idolesmag.com/
Site du groupe Gentle Républic : https://www.facebook.com/GentleRepublic
Gentle Republic - Triangular - Clip Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=17mV2yuarbQ

VINYLE 12' + pressage 180g blanc + coupon de téléchargement MP3 inclus + Tote bag 100% coton avec logo :
1 Silverhawks
2 Triangular 
3 The River
4 Better Run
5 Death of Thotsakan
A commander icihttp://bit.ly/1E8qX86
Via iTunes : https://itunes.apple.com/fr/album/gentle-republic-ep/id962748340

Tags : Evènement - Joana Balavoine - Alexandre Mazarguil - Gentle Republic - Interview - Premier EP - cinq titres - Musique - Pop - genèse - parcours - projet - Balavoine - VINYLE 12' - Silverhawks - Triangular - The River - Better Run - Death of Thotsakan - Event - First EP - five titles(securities) - Music - genesis - route(course) - project - VINYL 12 '

Gilles Verlant « Daniel Balavoine, c’est l’anti Star’ac » 02/10/2014

Play the video
Nous somme le 2 Janvier 2006 sur le journal de la chaine de télé LCI. A l'occasion de l'anniversaire de la disparition de Daniel Balavoine. Michel Field à pour inviter le regretté Gilles Verlant , animateur de télé et radio décédé en Septembre 2013. Le journaliste et animateur de radio Didier Varrod et la chanteuse Catherine Ferry afin d'évoqué le chanteur.
Gilles Verlant évoque la Star Academy en précisent : « Daniel Balavoine, c'est l'anti Star'ac ». Didier Varrod, Ami du chanteur évoque la possibilité d'une Star Academy  contrôlé, orchestré et dirigé par Daniel Balavoine si il aurait était vivant en 2006.
 
Cette vidéo est également disponible au lien ci-dessous : 
http://www.dailymotion.com/video/x250z5z_gilles-verlant-daniel-balavoine-c-est-l-anti-star-ac_news

 A savoir :
Fin 1995, Gilles Verlant publié un album, bourré de photos, sur Daniel Balavoine. Celui-ci ne la jamais rencontré, juste croisé sur un plateau de télévision. Mais il s'agissait d'un travail de commande d'un genre particulier : Corinne, alias L'Aziza qui désiré un livre souvenir pour ces deux enfants commun avec Daniel Balavoine, Jérémie et Joana Balavoine
Gilles Verlant est un animateur de télévision, animateur de radio et journaliste belge né le 11 juin 1957 à Bruxelles et mort le 20 septembre 2013 des suites d'une chute dans un escalier. 

Site du regretté Gilles Verlant : http://www.gillesverlant.com/
Lien ou il évoque le livre qui à publié sur Daniel Balavoine : http://www.meletout.net/gillesverlant/l21.html
 
TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (+ de 200 vidéos sur la chaine Youtube)
http://www.dailymotion.com/BALAMED (+ de 200 vidéos sur la chaine Dailymotion) 

Tags : Gilles Verlant - Star’ac - Star academy - Star académie - Star academie - Anniversaire - LCI - lci - Disparition - Daniel Balavoine - 20 ans - Journaliste - Didier Varrod - Catherine Ferry - Michel Field - Anti - Anti Star’ac - Animateur - New - Journal télévisé - Jérémie Balavoine - Joana Balavoine - Corinne - Corinne Balavoine