6 tagged articles Afrique

Destins brisés, avec Sandrine Corman le 23 septembre 2015 sur TMC. 02/09/2015

Destins brisés, avec Sandrine Corman le 23 septembre 2015 sur TMC.

Broken fates, with Sandrine Corman on September 23rd, 2015 on TMC.

Dès le Mercredi 23 septembre 2015 en première partie de soirée sur TMC : La chaine vous propose un nouveau rendez-vous, DESTINS BRISES.
 
Une soirée qui vous fera revivre les histoires de ces personnalités qui ont bouleversées les français. Ces stars, qui au sommet de leur gloire, ont vu leur vie basculer... Leur destin, se briser.

Patrick Swayze, Romy Schneider, Lady Diana, Guillaume Depardieu, Whitney Houston, Daniel Balavoine, Filip Nicolic ou encore, Marie Trintignant... Autant de personnalités inoubliables, de trajectoires hors normes et de vies interrompues brutalement. Des stars devenues des légendes et dont leurs plus proches nous racontent aujourd'hui les secrets.

Daniel Balavoine est certainement l'un des chanteurs les plus emblématiques de sa génération. Icône de la jeunesse des années 80, l'artiste engagé rêvait d'un monde meilleur. Mais, le 14 janvier 1986, alors qu'il apportait son aide pour sauver la vie des plus démunis en Afrique, il perdit brutalement la sienne.

Tags : Destins brisés - Sandrine Corman - revivre - histoires - personnalité - sommet - gloire - vie - basculer - vie basculer - destin - briser - Balavoine - Daniel Balavoine - emblématiques - jeunesse - sauver - démunis - Afrique - brutalement - brutale - Patrick Swayze - Romy Schneider - Lady Diana - Guillaume Depardieu - Whitney Houston - Filip Nicolic - Marie Trintignant - Balamed - Broken fates - live again - stories - trouble - personality - summit - glory - life - fall over - life tip over - fate - to break - symbolic - youth - to save - deprive - Africa - brutally - rough

Balavoine balance toujours 18/08/2015

Play the video
Dans les rues grises ou ensoleillées, les Indignés côtoient les Résignés, des blazers des blasés et des lâchés des lâches. Il y a de l'eau, plein d'eau sous l'Afrique. Les années 80 sont métalliques, au rythme haché et clair. Une voix cristalline chante une conscience politique comme la vie d'êtres humains ensemble. Méconnu des rebelles d'ici, toutes mains tenant, Daniel Balavoine a fait chanter son coeur en notes aiguës, quitte à le faire parler grave.

Comment faire lumière sur un homme connu des projecteurs ? Comment déplacer le spot à 1000volts, esthétiser les ombres sur cet hombre ? S'attacher à l'approche unique n'est pas mon travail et j'adore adorer la sincérité partout où elle peut être, motivée qui plus est, par de nobles engagements. La sincérité n'a pas de sigle et quand elle est auto proclamée, c'est peut être là où il faut se méfier. Oui, il faut toujours se méfier des rires de connotations, de convenances, surtout dans certaines cultures où il est bien vu de moquer ce qui n'est plus (ou alors très) populaire. Donc, je réitère : Daniel Balavoine ? Quel homme.
 
Bon, je vous propose d'aller au delà de la danse eighties où les coudes restent scotchés au corps pendant que l'avant bras se lève et se baisse en mesure... De dépasser en somme le mur du son. Car si on a retenu sa générosité, Daniel était aussi un défenseur des jeunes, de la liberté et de la paix. Il est amusant (ou pas, c'est à vous d'en convenir) de voir que son discours est toujours bien actuel. Lui qui s'est souvent emporté à la télévision, lisait beaucoup et s'intéressait de près aux inégalités dues au racisme et aux injustices en général. Et là, ça rigole beaucoup moins

C'était l'interview de Daniel Balavoine, par Michel Denisot en 1985 sur Canal+/ L'un des coups de gueule le plus célèbre reste celui sur 7 sur 7, je le cite, « je voudrais dire devant tout le monde que j'emmerde les anciens combattants, qu'on a autre chose à foutre que s'occuper des anciennes guerres (...) et que le jour des commémorations on ferait mieux de manifester pour les guerres qu'il y actuellement ! » Et de terminer « Si mon frère pouvait m'entendre, je lui dirais de revenir parce qu'on lui dit qu'il va là-bas pour la paix et ce sont des mensonges ! Il va là-bas pour les enfoirés des pouvoirs qui ont créé les guerres (...) et que tout ça c'est de la saloperie (...) il faut qu'on nous change la vie, on voudrait apprendre à nos enfants autre chose que ce qu'on nous a appris (...) Alors je dis que tout ça suffit, qu'il nous faut la paix, qu'on veut la vraie paix (...) J'emmerde tous les pouvoirs et leurs idéologies quels qu'ils soient. Et j'emmerde en même temps ceux qui croient que c'est facile de le faire parce qu'ils n'ont qu'à venir le faire à ma place. » Bon, il a reconnu que ce n'était pas la manière la plus fine de s'exprimer mais à choisir, c'est peut-être mieux ainsi. Car il explique qu'il ne regrette jamais ce qu'il dit, il regrette simplement la façon dont il le dit. Alors si sa musique est complètement connotée, si l'appellation « Daniel Balavoine » est reléguée à la nostalgie des cinquantenaires, Daniel Balavoine est aussi actuel qu'un Stéphane Hessel, en plus jeune et plus impulsif, et peut être alors plus fédérateur. 
 
par sa fougue, nous apprenons à ne pas nous taire, à savoir dire non par simple bon sens, par ses textes, nous rêvons et remettons l'amour à sa place, c'est à dire partout. 
 
Vidéo également disponible sur le lien suivant : 
http://www.wat.tv/video/balavoine-balance-toujours-7jnqj_2hu9d_.html
 
Encore + de Vidéo sur / Still + of Video on : http://balamed-memory.skyrock.mobi/
TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE / EVERY KNOWLEDGE ON DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (+ de 300 vidéos sur la chaine Youtube)
http://www.dailymotion.com/BALAMED (+ de 250 vidéos sur la chaine Dailymotion)
http://balamedvideo.blogspot.fr/

Tags : Balavoine - Michel Denisot - Zenith - Zénith - Daniel Balavoine - L’Aziza - Canal+ - Eau - Afrique - C½ur - notes aigües - aigües - Inégalités - Racisme - coups de gueule - 7 sur 7 - j'emmerde - anciens combattants - Stéphane Hessel - Top - Aziza - Humanitaire - Balamed - Water - Africa - Heart - notes - marks - Disparities - Racism - fit of bad temper - 7 on 7 - I annoy - war veterans

Mon Dieu, que le temps passe vite ! Déjà 6 ans !!! 23/01/2015


(Photo ci-contre : Quelque extrait d'article diffusé sur le blog entre 2010 & 2014)

En fait, c'était hier que l'on fêtait l'anniversaire du blog. J'ai en effet créé Moi & quelque convive celui-ci le 22 janvier 2009... et c'était un Jeudi !
Nous pourrions faire comme chaque année et vous préciser toutes les merveilleuses states qu'il y a sur le blog... mais à vrai dire, ce petit jeu, bien que très gratifiant (et qui nous rend très fière pour cela), ne m'intéresse plus vraiment aujourd'hui.

Près de 1.000 abonnés sur YouTube et les 650 sur Facebook est une moyenne de 100 visites par jour sur le Blog, cela nous rend super heureux et je vous en remercie énormément, mais est-ce vraiment le plus important ?

Quand nous somme arrivée sur le blog, évidement on ne connaissait personne et on découvrait petit à petit d'autres blogs. Des liens se sont noués avec certains, Bref, pour cela, BALAMED, c'est comme la vie, faite de gens qui entrent dans votre vie, certains qui y resteront seulement pour un temps et d'autres pour toujours.
A l'aube des 30 ans de la disparition de Daniel Balavoine.
Encore une fois Merci, merci est merci.

Tags : YouTube - Facebook - Anniversaire - Balamed - BALAMED - Blog - créé - 2009 - abonnés - Visites - popularité - France - Suisse - Belgique - Afrique - Etat Unis - Disparition - Daniel Balavoine - Years - an - ans - 6 ans déjà - 6 ans - 5 years

Daniel Coupy à Gourma-Rharous sur les Lieux de L'accident : "L'ensemble des pièces de l'hélico avaient été pillées" (Partie 1/3) 15/06/2014

En Février 2013 pour le Blog BALAMED. Daniel Coupy nous évoqué sont voyage dans les plaines d'Afrique en 2003. Notamment à Gourma-Rhaous. Lieu de l'accident d'hélicoptère qui coûta la vie à Daniel Balavoine,Thierry Sabine, Nathalie Oden, François-Xavier Bagnoud et Jean-Paul le Fur.
 
Lisez par vous même...

"Je suis passé sur les lieux 15 ans après le drame. Les anciens expliquaient qu'il y avait un fort vent de sable qui réduisait la visibilité. L'ensemble des pièces de l'hélico avaient été pillées, seul l'axe du rotor et des bouts de pales attestaient le drame. Je crains qu'aujourd hui les salafistes aient encore plus détruit ce lieu de mémoire occidentale
 
J'ai retrouvé les photos prises l'été 2003 à Gourma Rharous, Je travaillait pour un agence de raids 4x4, à la découverte d'un itinéraire reliant Tunis à Dakar .Après avoir galéré toute une après-midi dans un marécage au sud  du fleuve Niger, le lendemain le 4 Aout nous avons cherché un bac sur le Niger ;
Les jeunes que nous avons rencontrés sur la piste nous ont proposé de nous mener sur les lieux du crash de l'hélico du Paris Dakar qui n'était pas du tout signalé."

Fin de la Première Partie. (A suivre)

Tags : Daniel Coupy - Gourma-Rhaous - Afrique - Hélicoptère - Accident - Drame - vent - sable - visibilité - hélico - pillées - axe - rotor - marécage - fleuve - niger - jeunes - crash - paris dakar - terrain - arbuste - Daniel Balavoine - Thierryu Sabine - Nathalie Oden - François-Xavier Bagnoud - Jean-Paul le Fur

Daniel Coupy à Gourma-Rharous sur les Lieux de L'accident : " Nous attendions à trouver des dunes, et ce n’était qu’un terrain plat " (Partie 2/3) 15/06/2014

"Nous attendions à trouver des dunes, et ce n'était qu'un terrain plat avec quelques arbustes.
Comme on le voit sur les photos tous les morceaux de l'hélico avaient été prélevés pour être refondus en marmite ou façonnés en ustensiles divers ou bijoux.
L'endroit est émouvant  et le léger vent chaud qui nous entourait apportait son côté mystérieux, comme si la nature nous montrait qu'elle avait repris le dessus sur les hommes venus d'ailleurs. Après avoir passé un long moment à chercher, à imaginer ce qui avait pu se passer ce 14 janvier, nous sommes repartis tout émus vers une case au bord du fleuve pour déjeuner J'ai relaté ce passage de mon voyage dans un récit  paru l'an dernier."
 
A Savoir : Le récit qu'évoque Daniel Coupy s'intitule « Sur la piste de l'Amenokal » Préface d'Etienne de Monpezat.
 
En voici un extrait lié à la préface :
 
En Afrique le risque est encore là, entier, incertain mais sûr, à tous les coins des pistes. Chaque jour est un combat, il y faut de l'endurance, de la patience et de la confiance. Et aussi, il faut le répéter, le goût du risque perdu. Il y faut enfin de l'imagination à revendre, quand personne n'est là pour acheter, ça s'appelle la Débrouille ! On est bien loin des rêves aseptisés des « Croisières de rêve ». Daniel Coupy nous rappelle que le goût salé de l'aventure retrouvée nécessite qu'on la vive heure par heure, ou qu'on ne la vive pas. Les rêves impossibles ne sont-ils pas les seuls qui vaillent ? Les vrais, ceux-là dont nous aurons désormais la nostalgie, puisqu'ils n'existent déjà plus dans un monde où les flammes un peu partout s'éteignent.   
Approchant l'âge de la retraite, mais point résolu à rompre avec une vie intense et sa passion des véhicules tous terrains, Daniel COUPY se met au service d'une agence de voyages spécialisée dans les raids motos et 4x4 en Afrique du Nord. Familier des pistes du Maghreb et de la Turquie, il relève le défi de se lancer à la découverte d'un nouvel itinéraire traversant l'immense désert du Ténéré et les zones humides du  sahel reliant Tunis à Bamako.  En compagnie de ses acolytes, deux aventuriers aguerris, il parcourt en un mois  un itinéraire ponctué jour après jours de tribulations les plus diverses. A son retour il confiera à ses proches « j'ai vécu une galère par jour, dorénavant je ne crains plus rien en voyage »  
 
Fin de la deuxième partie (A suivre)

Tags : Daniel Coupy - Gourma-Rhaous - Afrique - Hélicoptère - Accident - Drame - vent - sable - visibilité - hélico - pillées - axe - rotor - marécage - fleuve - niger - jeunes - crash - paris dakar - terrain - arbuste - Daniel Balavoine - Thierryu Sabine - Nathalie Oden - François-Xavier Bagnoud - Jean-Paul le Fur - dune - dunes - morceaux - bijoux - 14 janvier - voyage - bamako - sahel - tunis - malgreb - turquie - Sur la piste de l’Amenokal

Daniel Coupy à Gourma-Rharous sur les Lieux de L'accident : " Je me souviens parfaitement de ce 14 janvier, un député était venu solennellement annoncer la nouvelle à la cantonade" (Partie 3/3) 15/06/2014

Lundi 4 août 2003. Je propose que nous revenions en arrière pour reprendre le road-book à partir d'un point de passage situé à l'entrée de la mare. Ce matin nous allons la contourner pour éviter le piège de la veille.
Gerry veut rattraper le temps perdu et met les gaz. Le 4x4 bondit de bosse en bosse. Le châssis gémit, les amortisseurs talonnent de plus en plus. La piste devient roulante, c'est essentiellement du sable au relief doux et sans dunes. Nous sommes dans le lit majeur du Niger, les tamaris et les acacias rompent la monotonie du paysage.
 
La piste débouche sur un village qui s'allonge tout le long du fleuve. C'est Gourma Rarous. Nous allons saluer les gendarmes, leur demander où nous pouvons traverser le Niger. Ils m'indiquent ou se trouve la case du bacquier que nous devrons prévenir quand nous serons décidés.
En attendant nous allons déjeuner chez un pêcheur qui nous propose du poulet. Il n'a pas de poisson mais nous offre des bières pendant qu'il prépare le repas.
 
Nous réalisons vite qu'il court après sa volaille et qu'il n'est pas près de la faire cuire. Pour nous faire patienter un de ses amis nous invite à aller voir l'endroit où l'hélicoptère de Thierry Sabine s'est écrasé.
Nous n'étions pas passés loin. La présence du guide s'avère utile pour découvrir l'endroit où a été érigé un monument à la mémoire du créateur du Paris-Dakar disparu tragiquement, lors du crash de l'hélicoptère avec le chanteur Daniel Balavoine, une journaliste, le pilote, le technicien radio, le 14 Janvier 1986.
Le rotor est planté dans un petit bassin sommairement maçonné rempli de sable. Il reste encore des morceaux de pale. En fibre de verre, ils ont été épargnés, étant d'aucune utilité pour les forgerons locaux.
L'endroit est bien dégagé, au cours d'une tempête de sable qui sévissait ce jour-là, le pilote, en approche de l'aérodrome occasionnel de Gourma Rhaous, a plongé trop tôt et a percuté le sol.
 
Je reste un moment songeur devant ce monument. Je me souviens parfaitement de ce 14 janvier, j'attendais un ami dans le hall de l'Assemblée Nationale et un député était venu solennellement annoncer la nouvelle à la cantonade. Nous revenons au restaurant où le poulet est enfin servi, en sauce accompagné de riz. Le patron est volubile, les voyageurs se font rares.


FIN

Tags : Daniel Coupy - Gourma-Rhaous - Afrique - Hélicoptère - Accident - Drame - vent - sable - visibilité - hélico - pillées - axe - rotor - marécage - fleuve - niger - jeunes - crash - paris Dakar - terrain - arbuste - Daniel Balavoine - Thierry Sabine - Nathalie Oden - François-Xavier Bagnoud - Jean-Paul le Fur - dune - dunes - morceaux - bijoux - 14 janvier - voyage - bamako - sahel - Tunis - malgreb - Turquie - Sur la piste de l’Amenokal - débris - pilote - l’Assemblée Nationale - Assemblée Nationale - député - nouvelles - percuté - sol - aérodrome - technicien - radio - chanteur - écrasé - tôt - forgerons - locaux - 4X4