4 tagged articles années 80

Daniel BALAVOINE "Vendeurs de larmes & Révolucion" (live Dijon 84) 22/02/2015

Play the video
Daniel BALAVOINE "Vendeurs de larmes & Révolucion" (live Dijon 84)

La bête de scène Balavoine dans ses oeuvres. Version rock de l'un des chanteurs les plus populaires de France interprétée le 24 avril 1984 à Dijon en tournée avec pour extrait : Vendeur de l'arme, Révolucion

Cette vidéo est également disponible sur le lien suivant :
http://www.dailymotion.com/video/x2fxeew_daniel-balavoine-vendeurs-de-larmes-revolucion-live-dijon-84_music

TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (+ de 250 vidéos sur la chaine Youtube)
http://www.dailymotion.com/BALAMED (+ de 200 vidéos sur la chaine Dailymotion)

Tags : Balavoine - daniel - l’Aziza - racisme - le Pen - 1984 - années 80 - Chirac - Sarkozy - Goldman - France - Gall - Michel berger - Hallyday - jeanne mas - politique - banlieues - les enfoirés - Coluche - Morandini - Zemmour - Ardisson - tout monde en parle - on n'est pas couché - clash - 1985 - Palestine - Israël - terrorisme - paris Dakar 1986 - tous les cris les Sos - SOS d'un terrien en détresse - sauver l'amour - rock - synthétiseur - pop - Calogero - Obispo - Grégory lemarchal - guerre - tolérance - tubes - chanson française - Bruel - liane foly - pagny - fairlight - segara - Lara Fabian - Céline Dion - Québec - nouvelle star - le roi soleil - Emmanuel moire - mon fils ma bataille - vivre ou survivre - j’me présente je m'appelle Henri - Révolucion - Vendeurs de larmes

« Je chante par exemple du Michel Berger, du Daniel Balavoine » (Patrick Hernandez) 22/08/2014

« Je chante par exemple du Michel Berger, du Daniel Balavoine » (Patrick Hernandez)
En 1978, Patrick Hernandez connaît le succès international grâce à sa chanson “Born to be alive”. Il vend alors 25 millions de disques dans le monde et part en promotion pendant trois ans pour cette seule chanson qu'il chante encore dans la tournée à succès “Stars 80


Born to be alive” (BTBA) permet à Patrick Hernandez de ne faire, depuis près de 30 ans, que ce qu'il veut. « Elle me fait gagner très confortablement ma vie. Depuis deux ans maintenant, je participe à la tournée “Stars 80”. Et je m'éclate ! Bien sûr, j'ouvre le concert par BTBA, comme dans le film. Mais l'avantage de cette tournée, c'est que 80 % du spectacle se renouvellent et on offre au public des duos, des trios inédits. Je chante par exemple du Michel Berger, du Daniel Balavoine, du Mickaël Jackson. Ça surprend le public, c'est un contre-pied génial ! » (Voir lien vidéo ci-dessous)
 
Patrick Hernandez adore la cuisine, quoi de mieux pour lui d'être juge culinaire !, Suivi de la reprise du titre "Le Chanteur" de Balavoine par la troupe de Stars 80. http://www.youtube.com/watch?v=ry7HF5HoXJM#t=190
 
QUE DEVIENT-IL ?
À 65 ans, l'increvable star de la chanson ne pense pas à la retraite. « J'y ai pensé un moment. Et puis il y a eu les tournées “Stars 80”. C'est formidable de voir qu'en 2013, on a fait 90 concerts, on a rempli quatre fois le Zénith de Lille et on a fait l'inauguration du stade Pierre-Mauroy. Donc à Lille, l'an dernier, ce sont 68 000 personnes qui sont venues nous voir ! On remplit les Zénith, Bercy, le Palais Omnisports de Paris. Cette année, je repars en tournée avec eux pour trois mois, d'octobre à décembre. L'an prochain, je rempile. On fera peut-être même le . Entre temps, je me repose, et je peaufine un livre de cuisine que je suis en train d'écrire ! »
 
A SAVOIR :
Stars 80 met en scène les artistes du film : Jean-Luc Lahaye, François Feldman, Début de soirée, Images, Cookie Dingler, Sabrina... En automne 2014, nouvelle tournée : "
 
« Je chante par exemple du Michel Berger, du Daniel Balavoine » (Patrick Hernandez)

CONCERT :
Le groupe STARS 80 interpréteront leurs tubes "L'origine" et les titres légendaires de la décennie, soutenus par leurs musiciens, un son d'anthologie, un show lumière éblouissant et des images de légende, Au Palais des Sports de Grenoble le Vendredi 5 Décembre 2014 à 20h00. Ce nouveau spectacle évoquera les évènements de ces dix années de folie qui ont vu naître le Walkman, le CD, le caméscope, les synthés et les boîtes à rythmes, les radios FM, les vidéoclips, la Fête de la Musique,... Et dans les années 80, tout est fête de la musique, y compris les actions humanitaires : 
SOS Racisme, Les Restos du C½ur, Chanteurs sans frontière, USA for Africa ...

Tous les évènements du groupe STARS 80 : http://www.infoconcert.com/artiste/stars-80-111618/concerts.html

Tags : Patrick hernandez - Patrick Hernandez Born To Be Alive - born to be alive - Star 80 - stars 80 - tournée - spéctacle - Michel Berger - Daniel Balavoine - Le chanteur - Zénith - Zénith de Lille - stade Pierre-Mauroy - Palais Omnisports de Paris - Bercy - l'origine - show lumière - show - spectacle - années 80 - fête de la musique - actions humanitaires - SOS Racisme - Les Restos du C½ur - Chanteurs sans frontière - USA for Africa - Jean-Luc Lahaye - François Feldman - Début de soirée - Images - Cookie Dingler - Sabrina

Jeanne Mas, entre Balavoine et Adele 09/06/2014

Jeanne Mas, qui vient tout juste d'avoir 56 ans et de fêter ses 30 ans de carrière, annonce la sortie de son 15ème album. Celui ci se nomme 'H2-Eau' et sera disponible des le 12 Avril 2014.Un 1er extrait est dévoilé sur son site officiel, et s'intitule "Le cafard".
C'est en 1984 et en France, que Jeanne Mas connaît le succès grâce à son titre "Toute Première Fois". La chanteuse va ensuite enchaîner les tubes tout au long des années 1980, avec notamment "Johnny, Johnny" en 1985.

L'icône de "Toute première fois" reste branchée sur la musique anglo-saxonne d'aujourd'hui sans oublier les Christophe et Julien Clerc de sa jeunesse.
 
Dans Ces Chansons qui font une vie, des artistes viennent dévoiler leur rapport à la musique, leurs plaisirs coupables ou leurs inspirations en répondant à une série de questions : La première chanson que vous avez voulu acheter, la chanson de Papa, la chanson de Maman, la plus belle chanson du bon vieux temps, la première chanson que vous avez détestée avant de vous mettre à l'aimer, la chanson que vous êtes le seul à aimer, ou du moins que vous n'avez jamais réussi à faire partager à quelqu'un, la chanson que vous auriez aimé écrire, la chanson que vous avez honte d'aimer, la chanson que vous n'avez pas écrite mais qui parle de vous, la chanson qui vous accompagne pendant les insomnies...
 
Jeanne Mas est une icône des années 80 mais aussi une chanteuse d'aujourd'hui. L'album H2 – Eau et les réservations viennent d'ouvrir pour son concert aux Folies Bergère, à Paris, le 17 octobre 2014.
 
Elle est venue dévoiler un peu de son univers musical intime dans « Ces chansons qui font une vie ».
Les chansons choisies par Jeanne Mas :
Poissons morts par Julien Clerc (1973)
Goodbye je reviendrai par Christophe (1972)
Stronger (What Doesn't Kill You) par Kelly Clarckson (2012)
Tous les cris les SOS par Daniel Balavoine (1985)
Toute première fois par Jeanne Mas (1984)
Beggin' par Madcon (2007)
Set Fire to the Rain par Adele (2011)
Brave par Sara Bareilles (2013)
 
 ACHETER UN CD SUR AMAZON SUR SE LIEN 
 
Site officiel de Jeanne Mas :
http://www.jeannemas.com/
Vous pouvez aussi retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de la série d'été La Face cachée des tubes.

Tags : Jeanne Mas - H2-Eau - Toute Première Fois - Johnny - Christophe - Julien Clerc - Jeunesse - Chansons - années 80 - Album - Folies Bergère - Daniel Balavoine - Poissons morts - Goodbye je reviendrai - Stronger - What Doesn't Kill You - Kelly Clarckson - Tous les cris les SOS - Beggin' - Madcon - Set Fire to the Rain - Adele - Brave - Sara Bareilles

David Caruso : Même timbre de voix que l’artiste 16/03/2014


(Merci à David Caruso pour son aimable autorisation)
 
Même timbre de voix que l'artiste décédé en 1986... David Caruso, connu dans la région pour sa participation à la comédie musicale Arenberg, entame une tournée avec un spectacle qui ne laisse aucun doute sur l'artiste qui l'a inspiré : « Mon fils, ma bataille »

Ce n'est pas seulement la ressemblance entre leurs voix qui a incité David Caruso à chanter le répertoire de Daniel Balavoine, dans un « tribute » qui commence à tourner dans la région. C'est d'abord un intérêt pour cet auteur-compositeur disparu dans un accident d'hélicoptère au Mali, mais aussi une rencontre avec une société de production, des techniciens et des musiciens. « Sans tous ceux qui m'entourent, ce projet n'aurait pas vu le jour » cadre le chanteur de 35 ans, qui perce enfin, après des années d'attirance pour le métier. Car c'est à l'adolescence qu 'il s'intéresse à la musique. Né à Bordeaux, parti vivre avec sa famille en Italie pendant quatre ans, le garçonnet pianote sur un clavier. En 1994, c'est le retour en France et l'installation à Maubeuge : « Je changeais complètement de vie, Je me sentais plus seul. Je me suis mis à chanter. » Un oncle lui donne le « la » : « Au début, je ne connaissais pas de chansons françaises. Mon oncle chantait du Balavoine... Ce sont donc les premières mesures que j'ai apprises. » David Caruso est un autodidacte : « Je n'ai jamais pris de cours de chant, sauf une petite base que m'a enseignée un professeur de conservatoire. » Très vite, ce dernier l'invite à viser plus haut.

Une bataille
pour un statut
 
Dynamic Audio Création (DAC) voit le jour : « Mon studio a bien servi à certains artistes régionaux pour lesquels j'ai réalisé des albums ou des singles – il cite le Belge Lorenzo Caminolli — mais je n'ai pas assez travaillé pour moi. » C'est l'époque où il cumule avec un emploi de VRP démarré à l'âge de 21 ans. « C'est à la fermeture de la société pour laquelle je travaillais et suite à mon licenciement que je me suis lancé » C'était il y a un peu plus d'un an maintenant. Grâce à Arenberg toujours, il avait connu les dirigeants d'Events Organisation, tout de suite séduits par sa voix. « Et puis en 2003, j'ai été sélectionné pour participer à l'Olympia, à Paris, à la Rose d'Or dans la catégorie auteur, compositeur interprète. » Il continue alors son chemin en solo, avec des gens qui lui réclament régulièrement du Balavoine. Pourquoi avoir cédé à la mode du « tribute » ? « On ne fait pas ce spectacle parce que la nouvelle chanson française ne va pas... Et on ne reprend par un Balavoine au son des années 80. C'est une version inédite, avec des arrangements. Les musiciens sont très pros et il n'y a pas de volonté d'imitation physique ou vocale. »

Pourquoi ce titre : Mon fils, ma bataille ? « Je suis moi-même divorcé avec un petit garçon de huit ans. Je n'ai aucun souci avec sa maman mais je veux me battre pour qu'il ait un avenir... Les métiers artistiques ne sont pas toujours pris au sérieux. »
 
Article similaire : (09/2013) 
les billets d'entrée pour le concert tribute to Daniel Balavoine sont désormais en vente 

Extrait : David Caruso, tribute Balavoine, Mon fils, ma bataille
http://www.youtube.com/watch?v=gdvsnh4UfcI
http://www.youtube.com/watch?v=OEBTLcKVA3Y
 
Site Officiel :
http://www.monfilsmabataille.fr./
http://www.davidcaruso.fr/

Tags : David Caruso - Balavoine - Daniel BALAVOINE - Mon fils ma bataille - Tribute - Autodidacte - Divorcé - chanson française - années 80 - garçon - Arenberg