4 tagged articles Peter Gabriel

Un jour Balavoine, "s'était jeté sur Peter Gabriel dans les couloirs d'Europe 1" (Yves Bigot) 04/04/2017

Play the video
Un jour Balavoine, "s'était jeté sur Peter Gabriel dans les couloirs d'Europe 1" (Yves Bigot)
One day Balavoine, "had thrown himself on Peter Gabriel into the corridors of Europe 1" (Yves Bigot).

Le 14 janvier 1986, Daniel Balavoine disparaissait dans le crash de son hélicoptère lors du Paris-Dakar.

TÉMOIGNAGE
- Le directeur général de TV5 Monde, Yves Bigot, qui a bien connu Daniel Balavoine, a évoqué la personnalité entière du chanteur, sur Europe 1.
 
"C'était un personnage authentique, qui disait ce qu'il pensait et qui ne se soumettait aux politiques." Le journaliste et directeur général de TV5 Monde, Yves Bigot, se souvient avec émotion de Daniel Balavoine, qu'il a interviewé plusieurs fois. Il a expliqué dans Europe Midi que beaucoup de personnes sont, encore aujourd'hui, nostalgiques de l'engagement, de la franchise et de la fougue du chanteur.

"Il avait un avis sur tout, comme Michel Berger, avec qui il était très ami. Toutes les affaires du monde les concernaient à titre personnel", insiste Yves Bigot, avant d'ajouter que c'est souvent l'interprète de Mon fils, ma bataille qui s'énervait publiquement, car "c'était celui des deux qui avait une grande gueule".

Un son "moderne". Que reste-t-il de Balavoine aujourd'hui, mis à part son engagement et ses convictions ? Les textes de ses chansons, mais aussi leur son et leurs arrangements. Pour Yves Bigot, ses morceaux "pourraient être des chansons de 2016". Il a évoqué la "modernité" de sa musique, le soin qu'il apportait à la production et le fait qu'il n'avait pas peur de chanter très haut, "comme les chanteurs anglais".

Le journaliste a également livré une anecdote amusante sur celui qui, en bon fan du Britannique Peter Gabriel, travaillait les synthétiseurs avec une grande attention. Un jour, "il s'était jeté sur Peter Gabriel dans les couloirs d'Europe 1". "J'ai été obligé de dire à la sécurité anglaise 'non non, ne vous inquiétez pas, c'est un chanteur français !'", a conclu Yves Bigot en riant. 
 
Ce témoignage ci-dessus est également disponible au lien ci-dessous :
http://www.dailymotion.com/video/x5h5ymt

TOUT SAVOIR SUR DANIEL BALAVOINE / EVERY KNOWLEDGE ON DANIEL BALAVOINE :
http://balamed.skyrock.mobi/
http://www.facebook.com/balavoine.daniel
http://www.youtube.com/user/BALAMED (+ de 350 vidéos sur la chaine Youtube)
http://www.dailymotion.com/BALAMED (+ de 300 vidéos sur la chaine Dailymotion)

Tags : Balavoine - Peter Gabriel - Jeté - Jeté sur - Yves Bigot - Europe 1 - Agent de sécurité - Chansons 2016 - Britannique - sécurité anglaise - Thrown - Thrown on - Security guard - Songs 2016 - British - English safety

« Je suis parvenue à lui dire au revoir à travers la vitre de sa jeep, il m’a souri. » Liane FOLY 20/03/2016

«  Je suis parvenue à lui dire au revoir à travers la vitre de sa jeep, il m'a souri. » Liane FOLY
« I managed to tell him goodbye through the glass of his jeep, he smiled. » Liane FOLY
 
«  Je suis parvenue à lui dire au revoir à travers la vitre de sa jeep, il m'a souri. » Extraite de la préface de Liane Foly sur le livre de Pierre Pernez paru en Janvier 2016 sous le titre (Evidemment, Daniel Balavoine, un homme de valeur).

Un livre à l'édition Pygmalion sur lequel notre Blog à infiniment contribué à son ouvrage.  Voici un avant-gout de cette édition lié aux trentièmes anniversaires de la disparition du chanteur, signé Liane Foly :


Daniel Balavoine fut un artiste exceptionnel, talentueux, entier, vivant, d'une grande sensibilité et visionnaire. Il a marqué mon adolescence et ma vie de femme et d'artiste de tout son être...

C'est tout d'abord sa voix qui m'a fascinée, car son timbre et son étendue assez atypique dans le panorama français de l'époque faisaient davantage penser à David Bowie, Genesis ou Peter Gabriel, qu'il adorait , Son ½uvre, ses compositions, ses textes, sa manière à lui de scruter le monde et ses injustices ou ses violences, sa force dans le combat, sa fraternité, sa générosité de c½ur...
Son public se reconnaissait à travers lui. Il était un exemple, un frère, un père, un ami, celui qui réconforte et qui soutient dans la tourmente et le besoin.

Nous nous connaissions très peu mais je suivais ses tournées comme de très nombreux admirateurs. Nous avions échangé quelques fois. Il répondait toujours très gentiment à mes questions sur notre métier. Nous des points communs comme le fait d'avoir commencé dans des bels. Il m'appelait Eliane de Lyon...

J'avais eu l'immense privilège d'assister à la fin du mixage de L'Aziza. Grand souvenir. La dernière fois que nous nous sommes vus, il partait sur le Paris Dakar. Il n'en est jamais revenu. Je suis parvenue à lui dire au revoir à travers la vitre de sa jeep. Il m'a souri.
J'étais tellement heureuse de lui annoncer que j'allais sortir un 45 tours chez CBS en 1985. Il m'a dit : « A bientôt. J'ai juste peur de l'hélicoptère, je ne sais pas pourquoi. » Il devait en avoir une phobie terrible pour m'en parler, alors que je n'étais pas une de ces proches.

Avant-gardiste dans ses idées, dans sa créativité et dans son humanisme, il nous manque cruellement. Daniel, merci, merci. Tu brilles dans c½urs. Nous ne t'oublierons jamais. Liane Foly

Tags : Au revoir - vitre - jeep - Liane Foly - Daniel Balavoine - Pierre Pernez - Evidemmant - Homme - Valeur - Métier - Bal - David Bowie - Genesis - Peter Gabriel - Mixage - L’Aziza - Peur - Hélicoptère - Phobie - Jamais revenue - Jamais - revenu - Balamed

"C’était en Juin 1983 sur la plage, à quelques kilomètres de Biarritz. Il y avait deux gars, dont un que j'ai vite reconnu, c'était Daniel Balavoine" (Patrick M. Biarritz) 30/08/2015


C'était en Juin 1983 sur la plage, à quelques kilomètres de Biarritz. Il y avait deux gars, dont un que j'ai vite reconnu, c'était Daniel Balavoine

It was in June, 1983 on the beach range, a few kilometers away from Biarritz. There were two guys, among whom one that I fast recognized, it was Daniel Balavoine
 
Beaucoup d'entre nous possède ou partage des anecdotes de leurs vie. En voici une de Patrick M. de Biarritz qui nous raconte un moment vécu avec deux personnalités fort bien connu dans les années 80. Ce témoignage déposé se mois d'aout pour le blog Balamed et à prendre en toute réserve. Lisez par vous-même.
 
"Moi aussi, j'ai fait une rencontre : c'était en Juin 1983 sur la plage, à quelques kilomètres de Biarritz. Il y avait deux gars, dont un que j'ai vite reconnu, c'était Daniel Balavoine. L'autre, un brun, avec lunettes de soleil me disait quelque chose. Il était habillé en une sorte de longue veste noire, et il avait un gros bouton sur la joue gauche, je crois. Je suis alors allé vers eux. À l'époque, j'avais 19 ans. Mon truc, ce n'était pas forcément Balavoine. Plutôt Scorpion, ou ACDC. J'ai alors fait comprendre que je souhaitais un autographe. Balavoine faisait comprendre qu'il n'était pas emballé, et puis, il m'a dit qu'il n'avait pas de stylo. L'autre ne parlait pas, mais il me disait quelque chose. Ils m'ont ensuite fait comprendre qu'ils souhaitaient être tranquilles, que ce n'était pas le bon moment. Et puis, je suis parti, je suis rentré chez moi. Une semaine après, j'ai appris que le mystérieux individu qui était avec Balavoine était Peter Gabriel... Oui, c'était bien lui ! Je l'avais bien reconnu, mais tardivement. Des potes avaient vu les deux, à un bar, l'American dreamer, à Biarritz.
Dommage pour moi que cette rencontre ne fut pas plus riche et sympathique. J'ai quand même des regrets de ne pas être allé plus loin."
 
Vidéo Daniel Balavoine à propos de Peter Gabriel :
https://www.youtube.com/watch?v=xZwFZxgrfic
 
Vidéo Peter Gabriel Biko Live 1986 :
http://www.dailymotion.com/video/x1re9h_peter-gabriel-biko-live-1986_music

Tags : Juin 1983 - Rencontre - Plage - Biarritz - Deux Hommes - Daniel Balavoine - Peter Gabriel - Lunette de soleil - Scorpion - ACDC - Autographe - Emballé - Tranquilles - reconnu - Tardivement - Bar - Regret - Regrets - In June - 1983 - Meeting - Beach - Range - Two Men - People - Glasses of sun - Scorpio - Autograph - Packed - Quiet - recognized - Late

Comme et né le titre "Dieu que c’est beau" ? 14/03/2015

Comme et né le titre Dieu que c'est beau ?
How and been born the title God that it is beautiful ?
"La muraille, Tremble et se fend, Comme un c½ur qui éclate en deux, Et la femme, Entre dans l'histoire, Comme arrive l'½uvre d'un Dieu..."
 
En 1984Daniel Balavoine est en pleine promotion de son septième album Loin des yeux de l'Occident paru l'année précédente. L'artiste qui a découvert l'Afrique quelques mois auparavant en participant au Paris-Dakar est extrêmement marqué par cette expérience dont il ressort changé. De fait, l'album qu'il conçoit est empreint d'un engagement politique et social plus affirmé. La drogue, la torture, le Tiers-Monde sont des sujets qui le préoccupent même s'il se défend de dénoncer quoi que ce soit. Musicalement, Loin des yeux de l'Occident marque également un tournant dans la carrière du chanteur. Lui qui se dit inspiré par Peter Gabriel va enregistrer en Angleterre et en Ecosse, avec Andy Scott et Léo Missir, des morceaux pop-new wave dans lesquels l'électronique et les programmations tiennent désormais une grande place et se mêlent à des rythmes africains.
 
Balavoine part en tournée en début d'année, chante au Printemps de Bourges en avril puis prépare sa rentrée au Palais des Sports de Paris prévue du 21 au 30 septembre 1984. Mais entre-temps un événement majeur va bouleverser la vie de l'artiste. Sa compagne Corinne, originaire de Casablanca, lui donne un fils, Jérémie, le 15 juillet. Bouleversé par cette paternité qu'il découvre, Daniel Balavoine s'en inspire pour enregistrer une nouvelle chanson : "Dieu que c'est beau". L'idée d'origine de la chanson était d'écrire sur le péché, l'amour physique qui paradoxalement sert à donner la vie. Le texte poignant, écrit par le chanteur dans sa maison de Colombes, fait explicitement référence à la Genèse et glorifie la naissance de l'enfant. Dix jours sont nécessaires pour enregistrer la chanson et, avec la minutie qui le caractérise, Balavoine déclarera qu'il aura fallu deux jours rien que pour enregistrer la batterie, et trois jours pour le mixage. Dans les ch½urs (les fameux haya haya haya) on peut entendre Frida, ex-chanteuse d'ABBA et amie de Balavoine. Ils ont en effet interprété ensemble le duo "Belle" dans Abbacadabra, conte musical télévisé basé sur les chansons d'ABBA.
 
Il s'en suivra une courte collaboration entre les deux artistes : Balavoine écrira un morceau pour l'album de Frida de 1984 et Frida viendra chanter sur le nouveau 45t de son ami.
Au casting de "Dieu que c'est beau" on retrouve également les musiciens qui ont participé à l'album Loin de yeux de l'Occident, à savoir Andy Scott, Joe Hammer, Christian Padovan... Commercialisé à l'été 84, "Dieu que c'est beau" propose en face B du 45t une version instrumentale intitulée "La muraille" (qui est en fait le premier mot prononcé par le chanteur dans la version chantée). Le succès est au rendez-vous et l'artiste peut se lancer dans l'aventure de son second Palais des Sports avec un tube récent à son actif, l'album Loin des yeux... n'ayant engendré qu'un seul succès : "Pour la femme veuve qui s'éveille". En fin de parcours, "Dieu que c'est beau" fera une apparition symbolique d'une semaine en 47e position du tout premier Top 50 créé début novembre. Le morceau ne sera pas repris sur l'album suivant et n'existera donc qu'à l'état de 45t.
 
La même année Balavoine réalise deux titres pour le premier album de Jeanne Mas qui est dans les bacs en janvier 1985. Très amis, les deux artistes auront même le projet de trouver un point de rencontre de leurs tournées respectives de 1987 pour donner un concert en commun. Le destin en décidera autrement et la chanteuse n'aura par la suite de cesse de rendre hommage à son ami. Elle reprendra "Lucie" sur son live 87, "Tous les cris les S.O.S" sur son album de 1990 et sera la première à reprendre "Dieu que c'est beau" en 1998 sur un album hommage au chanteur.
 
Après son deuxième Paris-Dakar en janvier 1985, Daniel Balavoine s'engage pour une année faste qui voit la parution de l'album Sauver l'amour dont le succès posthume en fera sa meilleure vente de disques (album et singles). C'est en janvier suivant que le chanteur disparait lors de son troisième Paris-Dakar. On sait qu'il avait en projet de lancer sa carrière à l'international en enregistrant en anglais avec un groupe pour le marché anglo-saxon tout en continuant à s'investir dans des actions humanitaires.
 
Voir « Dieu que c'est beau » via Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=5u8FirBL3eo

A SAVOIR :
Une vidéo inédite, jamais diffusé à la télévision du titre « Dieu que c'est beau » interprété par Daniel Balavoine sera diffusé ultérieurement sur le Blog BALAMED 

Tags : Daniel Balavoine - Promotion - Loin des yeux de l’Occident - Peter Gabriel - Corinne - Casablanca - Jérémie - Paternité - Dieu que c’est beau - Péché - Poignant - Genèse - Haya Haya - Frida - Belle - Andy Scott - Joe Hammer - Christian Padovan - Palais des Sports - Pour la femme veuve qui s'éveille - Sauver L’amour - Jeanne Mas - Année - Faste - Dakar - Action - humanitaire - décédé - Class - Far from the eyes of the West - Paternity - God that it is beautiful - Sinned - Dawning - Genesis - Beautiful - Sports Center - Centers - To the woman widow who wakes up - to Save love - Year - Splendor - Share - humanitarian - dead