Zemmour, L'anti Balavoine (Partie 1/2)

Dans son livre « Le suicide français »  paru début Octobre 2014 (ed. Albin Michel), le polémiste Eric Zemmour dit-il vrai? Alors que nombre d'historiens et de personnalités politiques contredisent et dénoncent ses thèses, Entretemps il trouvé un défenseur en la personne de Jean-Marie Le Pen. A partir de cela l'inquiétude monte par le fait que La droite extrême a trouvé son panseur.
Celui-ci ne manque pas une occasion de dénoncer ce qu'il appelle la "féminisation de la société". Il le fait dans son livre. Il l'a encore fait à Béziers le jeudi 16 octobre 2014, invité par le maire élu avec le soutien du Front national, Robert Ménard.
Voici un extrait de son livre  ci-dessous « Le suicide français » lorsque qu'il évoque le chanteur Daniel Balavoine dès la page 122 :
 
1er novembre 1980
Mon fils, ma bataille La voix est suraiguë. Un registre très rare en falsetto qui s'étend sur deux octaves et demi, notent les spécialistes. Une voix d'androgyne, de castrat ; une voix de fille, commentent les profanes. La voix de Daniel Balavoine ne s'accordait guère avec son premier succès populaire qui contait les fantasmes donjuanesques d'un Rastignac de la chanson ; mais elle colle en revanche de manière troublante avec « Mon fils, ma bataille ». La chanson ressemble à une suite que Balavoine aurait écrite aux « Divorcés » de Michel Delpech. À peine quelques années et les yeux se dessillent. Après l'espoir d'un divorce sans souffrance, la guerre autour des enfants. Après le temps des illusions, celui des réalités. Après la rupture, le procès. Elle est partie pour un autre. Elle a abandonné l'enfant. Elle revient, veut le reprendre. Elle est la mère. Mais Balavoine refuse avec véhémence de se soumettre à cette antique loi d'airain. « L'absence a des torts que rien ne défend. » La mère, c'est celui qui est là. À la manière de la célèbre expérience de Lorenz sur les oies qui se frottaient au pantalon du savant, la mère, nous dit-il, c'est celui qui élève.
 
Dans la traditionnelle querelle entre nature et culture, Balavoine prend un parti radical pour la culture. Il incarne l'idéologie culturaliste moderne qui méprise et détruit la biologie, au nom de la liberté de l'individu. Balavoine pousse aussi jusqu'au bout cette inversion des rôles et des sexes qui obsède notre temps, dans la mode vestimentaire comme dans la vie professionnelle et sentimentale. Elle est partie, il est resté. Elle est dehors, et lui dedans. Elle bourlingue, il materne. Elle attaque, il défend. Elle a quitté son fils sur un coup de tête ; « C'est moi qui lui construis sa vie lentement ». Elle est l'impulsion, il est la lente édification. Elle l'agresse, l'invective, l'insulte, le salit ; il reçoit tout passivement : Tout ce qu'elle peut dire sur moi N'est rien à côté du sourire qu'il me tend. Et le refrain ose l'inversion ultime : Je vais tout casser Si vous touchez Au fruit de mes entrailles Fallait pas qu'elle s'en aille .
 
Elle est l'homme, il est la femme. On avait déjà remarqué que le visage de Delpech à l'époque des « Divorcés » s'était arrondi, adouci, alangui. Avec Balavoine, la féminisation progresse et gagne la voix, descend jusqu'aux entrailles. « Mon fils, ma bataille » est à la chanson ce que le film de Jacques Demy en 1973, L'Événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la lune, fut au cinéma : Balavoine, après Marcello Mastroianni, a lui aussi enfanté ! En cette même année 1980, un film américain, Kramer contre Kramer, montre de la même façon un père abandonné par sa femme qui refuse de rendre l'enfant à sa mère. Deux décennies plus tard, Ségolène Royal accordera aux pères un congé paternité de onze jours. L'homme est devenu une mère comme les autres. 

Tags : Zemmour - L’anti - Anti - Balavoine - Polémiste - Front National - Le Pen - Mon Fils ma bataille - Voix Androgyne - Castrat - Fille - Rupture - Procès - Refuse - Soumettre - Obsède - Féminisation - Entrailles - Kramer contre Kramer - Mitterrand - Désespoir - Jeunes - Immigrationniste - L’aziza - The anti - Polemicist - National Front - My Son my battle - Voice Androgyne - Castrato - Girl - Break - Trial - Refuses - To subject - Obsesses - Feminization - Entrails - Kramer against Kramer - Despair - Young people - The aziza - Jean-Marie Le Pen

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.55.167) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Mohammad C.

    28/04/2015

    normalement, un homme vaut 2 femmes.

Report abuse