Daniel Coupy à Gourma-Rharous sur les Lieux de L'accident : "L'ensemble des pièces de l'hélico avaient été pillées" (Partie 1/3)

En Février 2013 pour le Blog BALAMED. Daniel Coupy nous évoqué sont voyage dans les plaines d'Afrique en 2003. Notamment à Gourma-Rhaous. Lieu de l'accident d'hélicoptère qui coûta la vie à Daniel Balavoine,Thierry Sabine, Nathalie Oden, François-Xavier Bagnoud et Jean-Paul le Fur.
 
Lisez par vous même...

"Je suis passé sur les lieux 15 ans après le drame. Les anciens expliquaient qu'il y avait un fort vent de sable qui réduisait la visibilité. L'ensemble des pièces de l'hélico avaient été pillées, seul l'axe du rotor et des bouts de pales attestaient le drame. Je crains qu'aujourd hui les salafistes aient encore plus détruit ce lieu de mémoire occidentale
 
J'ai retrouvé les photos prises l'été 2003 à Gourma Rharous, Je travaillait pour un agence de raids 4x4, à la découverte d'un itinéraire reliant Tunis à Dakar .Après avoir galéré toute une après-midi dans un marécage au sud  du fleuve Niger, le lendemain le 4 Aout nous avons cherché un bac sur le Niger ;
Les jeunes que nous avons rencontrés sur la piste nous ont proposé de nous mener sur les lieux du crash de l'hélico du Paris Dakar qui n'était pas du tout signalé."

Fin de la Première Partie. (A suivre)

Tags : Daniel Coupy - Gourma-Rhaous - Afrique - Hélicoptère - Accident - Drame - vent - sable - visibilité - hélico - pillées - axe - rotor - marécage - fleuve - niger - jeunes - crash - paris dakar - terrain - arbuste - Daniel Balavoine - Thierryu Sabine - Nathalie Oden - François-Xavier Bagnoud - Jean-Paul le Fur

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.150.27) if someone makes a complaint.

Comments :

  • BALAMED

    06/07/2014

    Hamed wrote: "Balamed ne comprend décidément rien : pour les salafistes, il ne faut pas de lucre, pas de décoration, pas de stéle, car c'est assimillé à se détrourner de Allah le tout puissant et être idolâtre. c'est valable pour d'autres musulmans, dont les chaféites. c'est pas qu'ils ont quelque chose contre les 5, c'est juste qu'il faut respecter la religion et croyances. Non, je ne suis pas salafiste...Pfff !!!"

    les religions croyances sont respectable. Voilà qui est dit ! . Cordialement

  • Hamed

    05/07/2014

    Balamed ne comprend décidément rien : pour les salafistes, il ne faut pas de lucre, pas de décoration, pas de stéle, car c'est assimillé à se détrourner de Allah le tout puissant et être idolâtre. c'est valable pour d'autres musulmans, dont les chaféites. c'est pas qu'ils ont quelque chose contre les 5, c'est juste qu'il faut respecter la religion et croyances. Non, je ne suis pas salafiste...Pfff !!!

  • BALAMED

    05/07/2014

    Hamed wrote: "la stéle à été enlevée car elle n'était pas conforme à la religion. Salaf = ce qui est vrai, des origines. la vérité. Une stéle est offense à la religion, car c'est adorer chaytan (satan), il n'y a qu'un lieu ou prier : mosquée. le reste, c'est tout juste bon à être détruit. "

    La stèle à donc était enlevé.. Vous confirmé ? . Si telle est le cas ? Pourquoi celle-ci fut enlevé sur des actions de 5 personnes décédé, dont 2 personnes on fait beaucoup pour l’Afrique en humanitaire. Faite vous parti des ces Salafiste ?

  • Hamed

    04/07/2014

    la stéle à été enlevée car elle n'était pas conforme à la religion. Salaf = ce qui est vrai, des origines. la vérité. Une stéle est offense à la religion, car c'est adorer chaytan (satan), il n'y a qu'un lieu ou prier : mosquée. le reste, c'est tout juste bon à être détruit.

  • BALAMED

    03/07/2014

    Boubakar wrote: "Le lieu est trouvable par GPS, et de plus, il est connu des gens du coin. Au Mali, un cimetiére ne se visite pas, et on situe la tombe là ou la mort est arrivé. L'esprit marque de son empreinte le lieu, il y a des croyances locales. C'est comme les accidentés de la route, et les les histoires de dames blanches , les lieux sont fleuris. Moi j'y crois à ça, le mort est là ou il est mort, du moins, pour un moment. en islam des origines et Mali, pas de monument, pas de statue, l'endroit doit être libre. Souvent, certains posent une petite pierre, par respect pour le ou les défunt(s). C'est plus joli, plus poétique que une dalle en béton armé. Au Mali, quand on parle d'un mort, on va pas au cimetiére. On parle de la vie et du défunt comme si il n'était pas loin. Daniel est à Gourna; c'est plutôt spirituel. "

    Merci pour ces précision est information très respectif Boubakar. Cependant, il paraîtrait que la stèle du lieu de l'accident ou repose D.Balavoine aurait était détruit par les salafistes. Qu'en pensez ? Y aurait t'il une personne pouvant le nié ou le confirmer ?

  • Boubakar

    02/07/2014

    Le lieu est trouvable par GPS, et de plus, il est connu des gens du coin. Au Mali, un cimetiére ne se visite pas, et on situe la tombe là ou la mort est arrivé. L'esprit marque de son empreinte le lieu, il y a des croyances locales. C'est comme les accidentés de la route, et les les histoires de dames blanches , les lieux sont fleuris. Moi j'y crois à ça, le mort est là ou il est mort, du moins, pour un moment. en islam des origines et Mali, pas de monument, pas de statue, l'endroit doit être libre. Souvent, certains posent une petite pierre, par respect pour le ou les défunt(s). C'est plus joli, plus poétique que une dalle en béton armé. Au Mali, quand on parle d'un mort, on va pas au cimetiére. On parle de la vie et du défunt comme si il n'était pas loin. Daniel est à Gourna; c'est plutôt spirituel.

  • BALAMED

    02/07/2014

    R.Delord wrote: "Rien n'est perdu, et le lieu est toujours là. De plus, le gros pot de terre fendu était moche, et les 2 éléments de l'hélico rendait l'endroit sinistre. Finalement, la nature reprend ses droits, et je trouve l'endroit plus serein, voir plus spirirtuel. Chacun y est libre d'y trouver la forme de son receuillement. Daniel est ici, et non à Biarritz. "

    Daniel est Ici et non à Biarritz. Vous parlez au niveau recueillement ?. Des blogueur on précisé que se lieu culte a était détruit par les Salafiste ? Quand pensez vous ?

  • R.Delord

    01/07/2014

    Rien n'est perdu, et le lieu est toujours là. De plus, le gros pot de terre fendu était moche, et les 2 éléments de l'hélico rendait l'endroit sinistre. Finalement, la nature reprend ses droits, et je trouve l'endroit plus serein, voir plus spirirtuel. Chacun y est libre d'y trouver la forme de son receuillement. Daniel est ici, et non à Biarritz.

  • Mustapha G.

    18/06/2014

    une partie de ma famille est du village de Kussé-Kindal, non loin de l'accident. ayant des nouvelles, on m'a dit qu'il n'y a plus rien.les salafistes ont tout détruit.ça laisse place à une grande plaine. Pour l'accident, on raconte sur place que le rotor à heurté un arbre. Perdant l"équilibre, et tournant sur lui même pendant 3 tours rapides, il a ensuite heurté par rotor une dune, pour avancer et faire "broum!" grand bruit sec. Sinon,l'endroit était trés calme à l'époque. Pas de complot en vue. En plus, il y avait un défilé de voitures du rallye, peut-être les 30 denières, dont certaines n'ont rien vues, ni entendues, à part les voitures en face de l'hélico, et les 3 dérriére.

  • BALAMED

    17/06/2014

    Djilaï wrote: "Depuis le passage des Salafistes, il doit y avoir deux ans, il y a plus rien. Ce n'est pas qu'ils n'aiment pas les morts, mais un monument, surtout de culture occidentale, est assimilé à de l'idolâterie, donc le tout fut explosé à explosif, et reste rasé au buldozzer.Cousin de Gourna me l'a dit. "

    Merci pour se complément d'information. Si vous pouvez avoir des photos. Nous somme preneur

Report abuse